Dev Solaire

Connect with us

À la Une

Tshisekedi boucle son séjour à Goma

Published

on

 

Le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi a regagné Kinshasa le jeudi 08 octobre 2020, après son séjour à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu. Durant sa visite dans cette partie du pays, le président de la République démocratique du Congo a, une fois de plus, palpé du doigt les réalités dans lesquelles vivent ses compatriotes qui n’aspirent qu’au retour de la paix.

A Sake, Félix Antoine Tshisekedi a d’abord inspecté les travaux de construction du pont Kihira, infrastructure d’une importance stratégique car reliant la ville de Goma aux territoires de Masisi et Walikale, ainsi que la province du Sud Kivu. Sa destruction prive Goma, et même Bukavu, des produits alimentaires.

Pour eviter une crise alimentaire, le Président de la république a donné des instructions pour que les travaux de construction du nouveau pont Kihira soient bien réalisés. Aussi a-t-il promis des moyens supplémentaires pour que l’ouvrage soit prêt dans les prochaines semaines.

Devant la population rassemblée au centre de Sake, le Chef de l’Etat a lancé un appel à la paix en direction des groupes armés appelés à la démobilisation. Pour suivre de près le nouveau plan de Désarmement, Démobilisation et Réinsertion Communautaire (DDRC) ainsi que le processus de paix, il a promis de revenir à Goma dans les prochaines semaines.

Après Sake, le Chef de l’Etat est passé à Mubambiro (23 km de Goma) pour visiter des ex-rebelles démobilisés et cantonnés dans ce camp. Au cours d’une causerie morale avec ces ex-combattants, le Président de la République leur a rassuré à propos de l’amélioration de leurs conditions de vie et favoriser leur réinsertion sociale.

Minembwe…

Au cours d’une conférence de presse tenue jeudi 9 octobre à Goma, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a annoncé la décision de surseoir toutes les décisions prises sur Minembwe dont l’érection au statut de commune rurale a suscité des remous au sein de l’opinion nationale.

“Pour moi, le salut du peuple est la loi suprême. Je ne peux pas laisser mon peuple en danger. J’ai décidé d’annuler ce qui a été fait jusqu’ici pour Minembwe”, a déclaré en substance le Président de la République devant les chevaliers de la plume et du micro.

Il a annoncé la mise sur pied d’une commission des experts scientifiques non originaires, avec la mission de retracer toutes les limites du territoire. Ces experts travailleront avec l’appui des autochtones. En attendant, le Président Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo a mis en garde contre toute campagne de manipulation de la population.

En ce qui concerne les opérations de DDRC des ex-combattants, le Chef de l’Etat y accorde une attention particulière. Et il a affirmé avoir obtenu un financement de 50 millions de Dollars américains. A ce sujet, le Président de la République a annoncé la nomination, dans les prochains jours, d’un coordinateur du programme DDRC qui dépendra directement de la Présidence de la République.

Sommet de Goma…

Ouvert le mercredi 07 octobre 2020, le mini-sommet quadripartite de Goma a vécu, apres 3 heures d’échanges par visioconférence.

Dans le communiqué final sanctionnant la fin des travaux et lu par la ministre congolaise des Affaires étrangères, Marie Tumba Nzeza. les chefs d’Etat ont réaffirmé leur volonté de conjuguer leurs efforts visant à éradiquer les forces négatives et les groupes armés opérant dans la sous-région des Grands Lacs.

Ils ont condamné l’activisme des forces négatives dans la sous-region des Grands Lacs, et ils ont exprimé leur volonté de militer pour le renforcement des capacités de mécanismes existants dans la sous-region, afin de couper les forces négatives des sources de financement de leurs activités et de lutter conjointement contre les réseaux maffieux, tant régionaux qu’internationaux, qui contribuent à l’exploitation et au commerce illicite des ressources naturelles dans la sous-region des Grands Lacs.

Dans son allocution de clôture, le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a exprimé sa gratitude à ses homologues Joao Lourenco de l’Angola, Yoweri Museveni de l’Ouganda et Paul Kagame du Rwanda pour leur disponibilité et la qualité des échanges. “Dans le contexte actuel, il n’y a nullement d’alternative à la conjugaison des efforts pour relever ces nombreux défis et mettre un terme à des cycles récurrents de violences armées qui insécurisent l’avenir de nos Etats et de nos populations”,a-t-il déclaré.

Nombre d’observateurs espèrent qu’après son séjour dans cette partie de la République, Fatshi parviendra à prendre de bonnes décisions pour pacifier la partie Est de la République démocratique du Congo.

Muamba Mulembue Clément/Congoprofond.net

%d blogueurs aiment cette page :