mbet

Connect with us

À la Une

Denise Nyakeru Tshisekedi : 10 jours pour palper les réalités du Kongo Central

Published

on

C’est l’une des plus grandes itinérances de la Première Dame Denise Nyakeru Tshisekedi en province après celles du Grand Kivu en 2019 et du Kasai en mars dernier.

C’est le lundi 5 Octobre 2020 que l’épouse du Chef de l’Etat, en compagnie du numéro 1 de la province et plusieurs membres du gouvernement, a foulé le sol du Kongo Central par la ville littorale de Muanda où un accueil chaleureux lui a été réservé.

L’objectif de ce périple de 10 jours dans cette province, qui a commencé par cette ville côtière, est pour la Première Dame de palper les réalités auxquelles fait face la population, mener, dans cette province, des actions dans l’éducation (principalement de la jeune fille), la santé (de la mère et de l’enfant), l’autonomisation de la femme et la lutte contre les violences basées sur le genre.

Dès son arrivée à Muanda, la Première Dame s’est adressée à la population sur la place territoriale en l’appelant à cultiver l’amour et l’unité sans lesquels on ne peut pas espérer développer la province ou le pays.

« Je suis venue vous rendre visite, vous écouter, écouter vos doléances et les rapporter à qui de droit. Dans le cadre de ma fondation, je suis venue aussi pour mener diverses activités en faveur des jeunes filles et fils de la province en vue de leur autonomisation », a dit la Première Dame.

« Le gouverneur de province et l’administrateur du territoire m’ont fait part d’un grand besoin du territoire, celui de son électrification. Je mets à la disposition de la SNEL 3000 mètres de câble électrique qui permettront d’électrifier plusieurs quartiers de Muanda », a annoncé la Présidente de la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi.

Au Port Yatch/Banana, l’épouse du Chef de l’État est allée à la rencontre des mareyeuses de Muanda pour voir de ses propres yeux les conditions de travail dans lesquelles évoluent ces braves femmes. Après s’être entretenue avec elles et reçu leur plaidoyer, elle a promis de l’analyser et être leur porte-voix auprès des autorités compétentes.

2 journée consacrée aux activités de la Fondation

Pour sa deuxième journée dans la province du Kongo Central, la Première Dame a effectué une visite à l’hôpital de la base militaire de Kitona, à la maternité de Vulumba et à l’hôpital Général de Moanda. Partout où elle est passée, la présidente de la fondation Denise Nyakeru Tshisekedi a remis à ces structures de santé un lot important de médicaments génériques, des vivres, lits d’hôpital et matelas pour les malades.

C’est en fin de la journée que la Première Dame a accordé une série d’audience à toutes les couches sociales de la population. Aussi bien les autorités politico administratives et militaires que le regroupement des femmes ou encore des jeunes, tous, ont exposé à Denise Nyakeru les problèmes qui sont les leurs. L’épouse du Chef de l’État leur a promis de faire le plaidoyer auprès des autorités compétentes, nationales et ou provinciales.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Katumbi/Kabila : Réconciliation sincère ou grand coup de bluff médiatique ?

Published

on

Initiative de Mgr Fulgence Muteba Mugalu, évêque de Lubumbashi, le Forum sur la réconciliation des fils et filles katangais a tiré ses rideaux ce dimanche 22 mai 2022 par une messe de réconciliation et de pardon.

C’est sous les ovations du public que Joseph Kabila, président honoraire de la RDC et sénateur à vie, a fait son entrée dans la cathédrale à Lubumbashi, chef-lieu du Haut-Katanga. Tout le monde est débout, Moïse Katumbi compris. Ce dernier va même s’approcher du sénateur à vie afin de le saluer, pour la première fois, après…7 ans d’hostilité ouverte entre ces deux personnalités. Chaudes acclamations du public !

Fait ayant bougé le microcosme politique, cela suscite déjà plusieurs interrogations.

Etait-ce le temps fort attendu de ces assises ayant connu la participation de 90% de politiques ?

Est-ce un pardon sincère entre Joseph Kabila et Moïse Katumbi ?

Est-ce au nom de la katanganïté ou des enjeux politiques à venir ?

Est-ce le début d’une alliance politique entre les deux pour les élections à venir ?

Qui s’affichera derrière l’autre ? Si c’est  Moïse Katumbi, fera-t-il le consensus au sein du PPRD et du FCC qui l’avait vomi et humilié ? Si c’est Kabila, sera-t-il accepté par les invétérés d'”Ensemble pour la République”, à qui, convient-il de souligner, il a fait voir de toutes les couleurs ?

Toutes ces questions et tant d’autres taraudent les esprits des uns et des autres.

D’ores et déjà, la bataille d’influence s’annonce rude. Il faut une réconciliation politique pour que chacun puisse convaincre son équipe à accepter son nouvel allié.

À l’allure où vont les choses, la carte s’annonce difficile, car les Fatshistes aussi ne désarment pas. La loi électorale, en discussion au parlement, joue en leur faveur et risque de frapper durement certains candidats.

Somme toute, les Tshisekedistes doivent bien lire les signaux forts lancés depuis la capitale du cuivre.

Joseph Malaba/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising