Connect with us

À la Une

Denise Nyakeru Tshisekedi : 10 jours pour palper les réalités du Kongo Central

Published

on

C’est l’une des plus grandes itinérances de la Première Dame Denise Nyakeru Tshisekedi en province après celles du Grand Kivu en 2019 et du Kasai en mars dernier.

C’est le lundi 5 Octobre 2020 que l’épouse du Chef de l’Etat, en compagnie du numéro 1 de la province et plusieurs membres du gouvernement, a foulé le sol du Kongo Central par la ville littorale de Muanda où un accueil chaleureux lui a été réservé.

L’objectif de ce périple de 10 jours dans cette province, qui a commencé par cette ville côtière, est pour la Première Dame de palper les réalités auxquelles fait face la population, mener, dans cette province, des actions dans l’éducation (principalement de la jeune fille), la santé (de la mère et de l’enfant), l’autonomisation de la femme et la lutte contre les violences basées sur le genre.

Dès son arrivée à Muanda, la Première Dame s’est adressée à la population sur la place territoriale en l’appelant à cultiver l’amour et l’unité sans lesquels on ne peut pas espérer développer la province ou le pays.

« Je suis venue vous rendre visite, vous écouter, écouter vos doléances et les rapporter à qui de droit. Dans le cadre de ma fondation, je suis venue aussi pour mener diverses activités en faveur des jeunes filles et fils de la province en vue de leur autonomisation », a dit la Première Dame.

« Le gouverneur de province et l’administrateur du territoire m’ont fait part d’un grand besoin du territoire, celui de son électrification. Je mets à la disposition de la SNEL 3000 mètres de câble électrique qui permettront d’électrifier plusieurs quartiers de Muanda », a annoncé la Présidente de la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi.

Au Port Yatch/Banana, l’épouse du Chef de l’État est allée à la rencontre des mareyeuses de Muanda pour voir de ses propres yeux les conditions de travail dans lesquelles évoluent ces braves femmes. Après s’être entretenue avec elles et reçu leur plaidoyer, elle a promis de l’analyser et être leur porte-voix auprès des autorités compétentes.

2 journée consacrée aux activités de la Fondation

Pour sa deuxième journée dans la province du Kongo Central, la Première Dame a effectué une visite à l’hôpital de la base militaire de Kitona, à la maternité de Vulumba et à l’hôpital Général de Moanda. Partout où elle est passée, la présidente de la fondation Denise Nyakeru Tshisekedi a remis à ces structures de santé un lot important de médicaments génériques, des vivres, lits d’hôpital et matelas pour les malades.

C’est en fin de la journée que la Première Dame a accordé une série d’audience à toutes les couches sociales de la population. Aussi bien les autorités politico administratives et militaires que le regroupement des femmes ou encore des jeunes, tous, ont exposé à Denise Nyakeru les problèmes qui sont les leurs. L’épouse du Chef de l’État leur a promis de faire le plaidoyer auprès des autorités compétentes, nationales et ou provinciales.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Kasumbalesa : L’EPST Haut Katanga 1 déclenche la campagne d’assainissement en milieu scolaire, le Maire de la ville donne le go

Published

on

Ce mercredi 21 février 2024, le maire de la ville de Kasumbalesa, Maître André Kapampa, a lancé la campagne d’assainissement en milieu scolaire dans l’enceinte de l’école primaire Nyali de la Sodimico.

Ce projet, initié par l’EPST Haut Katanga 1, vise les écoles publiques et consiste en la désinfection des installations sanitaires afin de prévenir les différentes maladies liées à l’hygiène scolaire.

Dans son discours, le maire de la ville de Kasumbalesa a rendu un vibrant hommage au Président de la République démocratique du Congo pour la mise en place de la gratuité de l’enseignement primaire. Il a également exprimé sa gratitude envers la Division provinciale de l’EPST Haut Katanga 1 pour son initiative de soutien aux écoles publiques en partenariat avec l’Office Humanitaire pour la Communauté Africaine (OHCA) dans l’assainissement des milieux scolaires, y compris les salles de classe et les toilettes. André Kapampa a souligné l’importance de cette initiative pour la protection sanitaire des enfants, notamment en cette période où la ville est confrontée à une épidémie de choléra. Il a appelé les responsables des écoles à s’investir pleinement dans ce projet.

Le sous-proved a confirmé que ce projet, qui débute gratuitement dans les écoles publiques, sera également étendu au secteur privé.

Joseph Malaba/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte