mbet

Connect with us

Société

RDC : Maraîchères, femmes d’affaires, politiques, élites et Denise Nyakeru Tshisekedi honorées par le Magazine “ICI ET AILLEURS”

Published

on

Pour son neuvième numéro dédié à la femme le Magazine “ICI ET AILLEURS ” a salué le dévouement de la femme congolaise dans son action pour le développement des communautés.

De celles actives à celles de l’ombre, le Magazine a mis en lumière l’entrepreunariat dont la femme congolaise a fait montre dans les domaines aussi variés que complexes. Et Au côté d’elles la première dame de la République, fervente défenseuse du combat dans la promotion et l’émancipation de la femme.

Pour ce lancement officiel ,trois thématiques ont animé les échanges à savoir :
-L’autonomisation de la femme, l’entrepreunariat des jeunes et la masculinité positive.

Des échanges fructueux qui ont éclairé la lanterne des femmes entrepreneurs mais aussi des hommes notamment sur leur rôle à jouer aux côtés des femmes dans le développement de la RDC.

Selon Linda Kabombo, ceo du Magazine, sa vision est d’encourager l’entrepreunariat féminin et aussi ramener au Pays la diaspora Féminine congolaise pour plus d’actions collectives.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

Actualité

Transport aérien : Désiré Balazire liste dix causes des difficultés de Congo Airways

Published

on

Dans une interview accordée à la presse (Econews), Désiré Balazire, ancien directeur général de Congo Airways, évoque sans ambages les causes qui sont à la base des difficultés actuelles de cette compagnie aérienne en particulier, et de la déstructuration – déstabilisation du secteur de transport aérien pourtant vital en RDC, mais à l’équilibre fragile.

Pour cet expert du transport aérien, il ne faut pas que le gouvernement induise la haute hiérarchie en erreur avec des mesures populistes et irrationnelles. De cette interview, il a énuméré 10 causes qui sont à l’origine des problèmes dans l’aéronautique civil en RDC.

Il s’agit notamment :

1. De la baisse de 40% du prix du billet décidée par Jean-Marie Kalumba, ministre de l’Économie déchu. La baisse de tarifs des billets d’avion a privé Congo Airways de 40% de ses revenus et a précipité la faillite de l’entreprise. Une décision purement politique et irrationnelle, a dénoncé Désiré Balazire.

2. La création de AIR CONGO, une nouvelle compagnie aérienne publique, en partenariat avec Éthiopian Airlines. “Cette décision ne répond à aucune logique économique. Comment l’Etat peut-elle créer une autre compagnie nationale pendant qu’il y a une compagnie nationale créée avec des fonds publics et qui a fait ses preuves ?”, a-t-il asséné. Et d’expliquer : “La stratégie se fait uniquement en fonction des intérêts d’Ethiopian Airlines… Ce serait une honte de s’allier à un autre pays pour créer une compagnie aérienne nationale, car le pays offre un marché potentiel avec ses 90 millions d’habitants, et sa position géographique permet à Kinshasa de devenir un hub. Le gouvernement devrait s’interdire d’induire la Haute hiérarchie du pays en erreur”.

3. Subventions de l’Etat irrégulières et modiques envers Congo Airways, malgré la pandémie de Covid-19.

4. Subventions inexistantes pour le secteur du transport aérien.

5. Congo Airways et des privés exploitent des lignes déficitaires sans contreparties des pouvoirs publics.

6. Prix élevé du carburant aérien (Jet A1). Il est supérieur à la moyenne dans la sous-région.

7. Le coût élevé de la maintenance,

8. Le coût élevé de la fiscalité et de la parafiscalité,

9. Le coût élevé des pièces de rechange,

10. La concurrence déloyale des compagnies aériennes étrangères.

Il faudrait, selon Désiré Balazire, relever ces défis pour sauver cette compagnie aérienne.

Petit Ben Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising