Now Reading:
RDC/Lubero: heurts entre policiers et population autour d’un décès d’ebola, 1 mort et 2 blessé grave
Full Article 2 minutes read

RDC/Lubero: heurts entre policiers et population autour d’un décès d’ebola, 1 mort et 2 blessé grave

Une vive tension a regné ce jeudi 14 mars 2019 dans la cité de Mambowa dans le territoire de Lubero sur la route Nziapanda-Mangurejipa.

Cette situation est due à une incompréhension entre la population et l’équipe de riposte contre Ebola sur un décès autour de cette maladie.

En effet, les membres de la riposte contre Ebola voulant des prélèvements sur le corps du defunt ont rencontré une farouche résistance de la population.

Les éléments de forces de l’ordre et de sécurité sont arrivés sur pour tenter de rétablir l’ordre. Des combats s’en ont suivi entre les forces de l’ordre et la population.
Les hommes en uniforme ont tiré en l’air pour tenter de contenir les manifestants, mais ces derniers ont débordé.

Des dégâts humains et matériels ont été enregistrés au cours de ces affrontements. Une personne touchée par balle a trouvé la mort et une autre grièvement blessée qui serait aussi morte plus tard à l’hôpital, renseigne Cyprien Sangala, membre de la société civile locale.

Le Centre de Transit de Mambowa, dans la zone de santé de Biena, a été saccagé par la foule suite au refus de laisser une équipe de la riposte effectuer un prélèvement sur le corps d’un homme suspecté d’être mort d’Ebola dans un centre de santé local. La foule s’en est également prise à l’Hôpital Général de Référence de Biena, dont un bâtiment nouvellement réhabilité a été saccagé.

Toutes les activités ont été paralysées dans cette cité, même celles de la riposte contre Ebola ont été suspendues pour la journée de ce jeudi, fait savoir la cellule de communication du ministère de la Santé en RDC.

Une délégation constituée de l’administrateur du territoire et de plusieurs notables de la région se rendra à Biena dès ce vendredi 15 mars 2019 afin d’échanger avec la population pour apaiser la situation. Le ministère de la Santé a demandé à celui de l’Intérieur d’ouvrir une enquête sur les incidents survenus dans la journée, poursuit le ministère de la Santé à travers un communiqué de presse.

DM/CONGOPROFOND.NET

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

code

Input your search keywords and press Enter.
%d blogueurs aiment cette page :