mbet

Connect with us

À la Une

RDC/Kananga: la société civile exhorte l’auditorat militaire à accélérer les enquêtes sur les massacres de Nganza

Published

on

La ville de Kananga va commémorer ce 28 février le triste anniversaire des massacres dits de Nganza qui ont eu lieu dans la commune de Nganza du 28 février au 30 mars 2017.

Pour ce, dans un communiqué daté du 8 février dernier, la Société Congolaise pour l’État de Droit, une structure de la société civile œuvrant au Kasaï-Central, a exhorté l’auditorat supérieur militaire “d’aller jusqu’au bout” avec les enquêtes judiciaires entamées dans le dossier de crimes graves commis dans la commune de Nganza à Kananga du 28 février au 30 mars 2017, rapporte Alain Saveur Makoba, journaliste de 7/7.cd habitant à Kananga.

“Ces enquêtes feront en sorte que les auteurs des ces crimes, qui ont semé la désolation à Kananga et endeuillé de nombreuses familles à Nganza, soient interpellés devant les juridictions compétentes,” note le communiqué signé Signé par Dominique Kambala, directeur général de cette structure.

Et de poursuivre:

“ces enquêtes judiciaires rentrent dans la vison du président de la République de faire émerger la justice par la lutte contre l’impunité de crimes graves.”

Débutées le vendredi le 07 février 2020 par l’auditorat supérieur militaire et financées par le Programme de Nations-Unies pour le Développement (PNUD) et l’intervention du Bureau Conjoint de Nations-Unies aux Droits de l’Homme (BCNUDH) en ce qui concerne la protection des victimes, ces enquêtes judiciaires visent à faire la lumière sur les cas de maisons pillées et d’exécutions sommaires à la suite de la répression des militaires après les tirs nourris des Kamwina Nsapu sur le convoi du vice-gouverneur du Kasaï-Central, Justin Milonga, membre de la majorité présidentielle où un militaire avait été tué.

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

RDC : Le paradoxe Katumbi sur la guerre du M23 !

Published

on

Réagissant sur les affrontements actuels entre les FARDC et les rebelles du M23, le Président du parti Ensemble pour la République, Moïse Katumbi écrit ceci sur son compte twitter:

“Jamais la guerre n’apporte de solution. Face à la nouvelle épreuve que nous traversons, soyons tous unis. Tout mon soutien va aux #FARDC qui se battent avec courage face aux #M23 ! Le sort des milliers de nos compatriotes en détresse doit être notre toute première préoccupation.”

Un tweet qui a suscité plusieurs réactions en défaveur du candidat à l’élection Présidentielle de 2023.

Plusieurs internautes ont indiqué les incohérences contenues dans ce tweet:

D’un coté, l’ancien Gouverneur du Katanga déplore le fait que la guerre n’apporte pas des solutions. De l’autre, il encourage les FARDC à continuer la guerre contre les M23.

Si la guerre n’apporte pas la solution, Pourquoi continuez à se battre alors?

Et dire que Moïse Katumbi ne cite pas nommément le Rwanda comme soutien aux M23 n’arrange pas les choses pour celui qui vient de se réconcilier avec Joseph Kabila, son ancien ennemi.

Il est aussi un fait que Moïse Katumbi n’a jamais encouragé les consultations de Nairobi qui avaient pour but de rechercher la paix avec les groupes armés opérant à l’Est de notre pays.

À l’heure où tous les Congolais devraient parler d’une même voix pour soutenir ce énième combat contre le Rwanda et ses suppôts, les propos de Moïse Katumbi sonnent comme un aveu d’échec et de découragement…

Ce tweet aurait pu être évité !

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising

K-WA Advertising