Connect with us

À la Une

RDC : J. Kabila, lauréat du Prix d’excellence du FPMA pour la conservation de la nature

Published

on

L’ancien chef de l’Etat de la RDC Joseph Kabila a reçu, ce mardi 1er décembre, le Prix d’excellence du Fonds du patrimoine mondial africain (FPMA) pour la conservation de la nature. Les animateurs de cette organisation ont vivement salué son initiative de créer le parc de la vallée de la N’sele. La cérémonie de remise du prix a coïncidé avec la clôture de la 28eme réunion du FPMA tenue à Kinshasa. C’est son épouse Marie Olive Lembe Kabila qui a réceptionné son trophée.

Le FPMA a été créé en 2006 en Afrique du Sud avec le mandat de soutenir les pays africains à mettre en œuvre la Convention du patrimoine mondial, c’est-à-dire (1) Soutenir l’identification et la préparation des sites africains, pour inclusion dans la Liste du patrimoine mondial, (2) Assister efficacement les actions de conservation et de gestion des sites naturels et culturels du patrimoine mondial en Afrique, (3) Soutenir la réhabilitation des sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril, (4) Former les professionnels du patrimoine et les gestionnaires de sites en tant qu’investissement continu dans la conservation et la protection du patrimoine diversifié et magnifique d’Afrique et (5) Assurer le développement durable sur et autour des sites du patrimoine mondial, avec un accent particulier sur l’implication et les avantages des communautés locales.

Notons que les travaux du 28ème Conseil du FPMA ont démarré le lundi 30 novembre sur fond d’un atelier technique sur la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial en RDC.

Souayibou VARISSOU, Directeur exécutif du Fonds du patrimoine mondial africain (FPMA), a démontré l’intérêt que son organisation porte sur la RDC du fait que le pays figure dans la petite liste de pays ayant plus de 5 sites inscrits au patrimoine mondial.

Selon Cosma Wilungula, directeur général de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN), la RDC a déjà fourni beaucoup d’efforts dans le sens des mesures correctives pour sortir ses sites notamment le parc de Garamba de la liste des sites en péril.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET