Now Reading:
RDC : 7 ans déjà que Yann Boshab, le chauffard de la mort, est toujours fugitif
Full Article 3 minutes read

RDC : 7 ans déjà que Yann Boshab, le chauffard de la mort, est toujours fugitif

Du 2 janvier 2012-2 janvier 2019, cela fait exactement 7 ans depuis que Yann Boshab, fils d’Evariste Boshab, ancien président de l’Assemblée nationale, ivre mort au volant, a tué 8 personnes sur le boulevard du 30 juin à Kinshasa.

Extirpé, Yann Boshab a disparu et est devenu un fugitif.
CONGOPROFOND revient sur cet accident de la route provoqué par un gosse de riche et qui a endeuillé plusieurs familles en RDC.

En effet, revenant d’une boite de nuit de la capitale congolaise, vers 6 heures locales du matin le lundi 2 janvier 2012, roulant à vive allure comme dans une course rallye sur le boulevard du 30 juin, Yann Boshab, le fils d’Evariste Boshab, président de l’Assemblée nationale à l’époque, au volant d’une jeep noire a perdu le contrôle de son véhicule.

Ivre mort, le chauffard a heurté de plein fouet un taxi. Tuant 5 personnes sur place, notamment un avocat, Me Mimi Lokonga, 3 autres personnes blessées grièvement sont décédées par la suite.

Yann Boshab a été protégé par la police. Et ce, non pas pour qu’il rende compte de ses faits et gestes, mais pour le soustraire de la justice.

La Jeep portait la plaque d’immatriculation 01 AN (Assemblée nationale).  Ce n’était pas une voiture privée, mais la jeep officielle du Président de l’Assemblée nationale.

La police après l’accident a accompagné le fils à papa chez lui. Aucun constat de l’accident n’a été fait.

D’ailleurs, pour empêcher toute enquête, leur jeep objet de l’infraction, a été amenée au camp Lufungula chez le général Kanyama, autrefois surnommé ” Esprit de mort” !

Et le soir, accompagné des militaires jusqu’au pied de l’avion, Yann Boshab a été embarqué dans le vol SN pour Bruxelles.

Le chauffard de la mort détient un passeport diplomatique.

Exfiltré du Congo, Yann Boshab a disparu, il est devenu un fugitif! Mais pas pour longtemps.

Mais c’est en 2015 que ce bandit de fils à Papa a été vue en RDC circulant en homme libre derrière son Père.
Aujourd’hui encore, il vogue librement dans ses activités entre Bruxelles et Kinshasa.

“Nous demandons avec la dernière énergie qu’il soit arrêté en justice au nom de tous les morts causés par lui, que la justice soit faite, que les victimes soient rétablis dans leurs droits,” s’insurge Lidovhic Kalonga, un membre de la Société civile.

TMB/ CONGOPROFOND.NET

2 comments

  • Freddy Mulongo, Réveil FM International

    Bonjour,
    Cet article est la copie de Réveil FM International. Pouvez-vous citer la source svp !

    • Rédaction Cp

      Bonjour monsieur Freddy,

      Nous verifions pres de l auteur et modifierons si necessaire. Merci du remarque.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

code

Input your search keywords and press Enter.
%d blogueurs aiment cette page :