Connect with us

À la Une

Perturbations vols CAA: 6 questions de la députée Solange Masumbuko au ministre Chérubin Okende

Published

on

Des multiples perturbations des vols de la Compagnie CAA observées ces derniers jours ont poussé la députée nationale Solange Masumbuko Nyenyezi à interroger le ministre de tutelle, Chérubin Okende, sur les contours de cette situation constatée depuis l’annonce de la baisse des prix des billets d’avion.

Du haut de la tribune de l’Assemblée nationale, cette élue du peuple a soulevé une motion d’information pour déplorer ces désagréments caractérisés par des retards tant à l’atterrissage qu’au décollage des avions et/ou par des annulations des vols au grand désarroi des passagers. D’où les six questions de Solange Masumbuko à Chérubin Okende:

1/ Qu’est-ce qui est à la base des multiples reports des vols domestiques de CAA enregistrés, pour autant que CAA a bel et bien été le modèle d’entre les compagnies d’aviation en RDC par rapport à l’exécution de la nouvelle tarification des vols domestiques ?

2/ Pourquoi la compagnie  CAA déroge-t-elle à la règle de respect des heures de vols qui fait toujours d’elle une société expéditive, ce qui est contraire à l’esprit de son statut ?

Les passagers vivent les perturbations répétées pour lesquelles ils ne reçoivent d’explications persuasives. Ce qui semble paraître un sabotage de l’action du gouvernement.

3/ Qu’est-ce qui justifie la diminution de la franchise/kg pour autant les concertations entre le gouvernement et les opérateurs du secteur visaient à rechercher le juste prix des services aériens et ayant permis la rationalisation de la structure des tarifs de billets d’avions ainsi que ceux du fret aérien?

4/ Quelles sont les solutions palliatives que votre secteur prévoit pour arrêter cette anarchie s’observant encore dans le secteur car certaines compagnies vident leurs statuts ?

5/ Pourquoi le Gouvernement de la République au-delà des réponses conjoncturelles appropriées lambine de s’employer aussi avec les  ministres sectoriels impliqués, afin d’apporter des réponses structurelles, notamment pour le maintien et la pérennité de bonnes décisions qu’il prend surtout dans ce domaine du transport aérien ?

6/ Quels sont les mécanismes mis sur pied pour pouvoir rappeler à l’ordre toute compagnie d’aviation allant à l’encontre de la décision du gouvernement via l’arrêté ministériel de l’économie fixant la nouvelle tarification des vols domestiques, pour autant  nous n’avions pas du tout senti votre implication moyennant des instruments juridiques en tant que patron numéro 01 de ce secteur du transport ?

Somme toute, l’opinion publique qui a suivi ces interrogations de l’élue de la Lukunga attend fermement les éclairages du patron du secteur des Transports et des voies de communication.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Tshisekedi-Kagame: Rencontre de “vérité” ce mercredi à Luanda !

Published

on

La situation sécuritaire à l’Est de la République démocratique du Congo sera au centre d’un mini -sommet tripartite convoqué ce mercredi 6 juillet 2022 à Luanda en Angola, rapporte la cellule de presse Présidentielle.

Initiée par le président Angolais Joâo Lourenco, cette réunion mettra en face le président Félix Tshisekedi et son homologue du Rwanda.

En froid depuis le regain de violences à l’Est de la RDC et l’appui avéré du Rwanda au M23, les deux chefs d’État ne se sont plus retrouvés en tête-à-tête.

C’est pour participer à cette rencontre voulue “de vérité” que le président de la république Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo est arrivé depuis ce mardi 5 juillet en fin de journée à Luanda en Angola.

 

Paul Kagame accueille Félix Tshisekedi au poste-frontière de Rubavu, au Rwanda, le 25 juin 2021.
Paul Kagame accueille Félix Tshisekedi au poste-frontière de Rubavu, au Rwanda, le 25 juin 2021

Les présidents congolais et rwandais se retrouveront donc à Luanda, en Angola, mercredi 6 juillet 2022, aux côtés du président angolais Joao Lourenço, désigné médiateur par l’Union africaine dans la crise qui oppose les deux pays. Depuis des mois, Kinshasa accuse Kigali de soutenir le groupe rebelle M23, en pleine résurgence dans l’est de la RDC. Un soutien nié par les Rwandais.

La rencontre devrait commencer par un face-à-face, à la mi-journée, entre Félix Tshisekedi et Paul Kagame, en présence du président angolais Joao Lourenço. S’ensuivra une bilatérale élargie avec les délégations des deux parties. Selon une bonne source, le président congolais arrivera avec des membres du ministère des Affaires étrangères, de l’armée, de l’immigration et des renseignements. Des équipes sont d’ailleurs déjà à Luanda depuis plusieurs jours pour préparer le terrain.

Clarification demandée

Selon un bon connaisseur du dossier, la partie congolaise exigera une chose : que le Rwanda clarifie ses liens avec le M23 et mette fin à son soutien. « Les preuves s’accumulent. Il faut que cela cesse et que Kigali tienne un langage de vérité », indique un représentant du Congo, rapporte RFI. Kinshasa affirme même avoir présenté des preuves au médiateur angolais.

Le président Joâo Lourenco a été désigné par l’Union Africaine comme médiateur, en vue de renouer le dialogue entre les deux parties et faire baisser la tension au sein de la sous-région.

Le président de la république Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo est accompagné du ministre des affaires étrangères Christophe Lutundula et de son mandataire spécial Serge Tshibangu.

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising