K-WA Advertising

Connect with us

Société

Nord-Kivu : L’OIM lance la formation de 250 policiers pour renforcer la sécurité dans les sites miniers

Published

on

Le Gouvernement des Etats-Unis, la Police Nationale Congolaise et l’Organisation International pour les Migrations(OIM) ont lancé la formation de 250 policiers pour renforcer la sécurité dans les sites miniers et lutter contre le trafic illicite de minerais au Nord et Sud-Kivu, ce 06 avril 2022 à Goma.

Avec l’appui financier du Gouvernement des Etats-Unis, dans le cadre du Partenariat Privilégié pour la Paix, la Prospérité et la Protection de l’environnement avec le Gouvernement de la RDC, à travers le Bureau de l’International Narcotic and Law Enforcement Agency (INL) du Département d’Etat américain, l’OIM avait procédé lundi 4 avril 2022 au lancement à Goma de la formation de 125 agents de la police destinés à la sécurisation des sites miniers et à la lutte contre le trafic illicite de minerais dans la province du Nord Kivu d’abord.

Puis une formation similaire a été lancée le 6 avril 2022 à Bukavu et a ciblé également 125 autres policiers, ce qui porte à 250, le nombre des policiers qui seront formés durant cette nouvelle phase du projet de Police des Mines sur les deux provinces.

Ces formations s’étendront sur une durée de trois mois et se focaliseront sur la législation minière, le commerce et l’exploitation responsables des minerais, les infractions minières et le trafic illicite de minerais, le processus d’enquête pour les infractions minières, les principes de la police de proximité, la police administrative et judiciaire, les opérations de contrôle des foules, les droits de l’homme et la déontologie policière, la lutte contre le travail illicite des enfants, la violence sexuelle et la sensibilité au genre.

Mis à part la formation des policiers, quatre nouveaux commissariats dédiés aux escadrons des mines seront construits, équipés et mis à la disposition des unités nouvellement formées et déployées.

Rappelons qu’en 2021, quatre bâtiments neufs ont déjà été mis en service lors de la première phase du projet au Nord et au Sud- Kivu.

A côté de ces infrastructures, des systèmes d’approvisionnement seront mis en place pour un meilleur accès à l’eau potable pour la population locale et les services de la Police des Mines.

Au terme de cette deuxième phase, 448 policiers au total auront bénéficié de ces sessions de renforcement des capacités afin d’assurer la gestion de la sécurité dans et autour des sites des miniers.

Par ailleurs, ce projet contribuera également à renforcer les mécanismes de gouvernance participative et inclusive à travers la mise en place de quatre nouveaux Conseils Locaux pour la Sécurité de Proximité

Elda Along /CONGOPROFOND.NET

À la Une

Ituri : 12 cas de décès en 5 mois à la prison centrale de Bunia 

Published

on

12 cas de décès des détenus ont été enregistrés à la prison centrale de Bunia depuis le début de l’année 2022.

Des chiffres livrés à la presse ce lundi 16 mai 2022 par le directeur de cette maison carcérale.

Le lieutenant Colonel Camille Nzonzi Mokonyo attribue ces décès aux maladies mais aussi au manque des intrants nécessaires au centre hospitalier de cet établissement pénitentiaire.

À la cité aussi il y a des décès chaque jour, nous au niveau de centre de santé de la prison, nous faisons ce qu’on peut faire…”, indique le directeur de cette maison carcérale.

Les 3 médecins et 7 corps soignants de cette structure sont obligés parfois de référer les détenus malades à l’hôpital général de référence de Bunia pour des soins appropriés.

Construite pour une place de 500 détenus, la prison centrale de Bunia compte actuellement 2 191 détenus dont plus de 1200 sont des prévenus.

Verite Johnson/CONGOPROFOND.NET

Continue Reading

K-WA Advertising