Connect with us

À la Une

Lutte contre Covid-19: préfets, enseignants et décideurs se familiarisent avec l’application « Healthcarology »

Published

on

Sous le haut patronage du président de la République, Félix Tshisekedi, le Programme national de santé scolaire et universitaire du ministère de la Santé a organisé, en collaboration avec la Direction de l’Organisation et Informatique de l’EPST et l’appui de Healtcarology, un atelier de formation des enseignants sur la prévention et la lutte contre la Covid-19. Le principal logiciel utilisé durant cette session est le logiciel  » Healthcarology ».

À en croire l’épidémiologiste David Ilunga, il s’agit d’une formation sur la prévention et lutte contre la covid-19 en milieu scolaire à partir d’une application mobile.

 » Nous voulons emmener les enseignants à être des relais communautaires traditionnels.
Pour qu’ils soient capables d’informer, d’identifier des cas de covid-19 pour une réponse rapide », a-t-il expliqué.

Puis d’ajouter :  » Les enfants passent plus de temps à l’école qu à la maison. Voilà pourquoi avec cette approche de relais communautaires traditionnelles, les enseignants deviennent des agents de sensibilisation, des responsables de leur milieu, afin de pouvoir couper la chaîne de transmission ».

Pour sa part, Alain Ghonda, responsable de Healthcarlology, a fait savoir que l’application que sa structure a mise sur pied permet à tous les acteurs( Responsables des écoles, Parents, corps médical, etc.) de se renseigner sur l’état de santé de l’enfant ( les antécédents médicaux, suivi médical…)

Il convient de noter que c’est le ministère de la Santé qui va gérer ce programme. Les autres ministères peuvent aussi y accéder, mais auront une compétence très limitée surtout en ce qui concerne les données individuelles et privées.  » On ne peut y avoir accès, sauf les médecins traitants car eux doivent savoir quel traitement l’enfant suit exactement et son évolution », a ajouté l’un des animateurs de ce projet-pilote.

À la suite de épidémiologiste David Ilunga, la directrice du cabinet de la ministre provincial de la Santé a confirmé qu’il sera installé dans chaque école un lap top ou une tablette où les données seront logées.  » À tout moment, la personne formée pourra manipuler et y apporter les informations nécessaires, mais tout restera centralisé par le ministère de la Santé car dans nos attributions c’est le programme national de la santé scolaire ou universitaire qui s’occupe de la santé dans les écoles et universités », a-t-elle conclu.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

PPC Barnet RDC dément la rumeur de rachat par une autre cimenterie congolaise

Published

on

PPC Barnet souhaite apporter un démenti fort et clair aux rumeurs de marché qui circulent concernant un éventuel rachat de l’entreprise par Nyumba ya AKIBA/ marque CIMKO.

PPC Barnet procède à cette mise au point sans équivoque et qui doit ne laisser la place à aucun doute : Il n’existe aucune discussion avec d’autres entités. De plus, un changement dans la structure de propriété de PPC Barnet n’est pas à l’ordre du jour.

La stratégie de développement de PPC Barnet en RDC, au lendemain de la publication de résultats positif, reste inchangée. Ainsi, PPC Barnet RDC souhaite rassurer ses clients, partenaires et collaborateurs et assume son ambition d’être leader des matériaux de construction dans le pays, depuis le commencement de sa production en 2017.

La direction générale de PPC Barnet et son conseil d’administration, ainsi que ses actionnaires congolais démentent formellement cette rumeur, qui ne sert qu’à déstabiliser le marché de la construction.

PPCB continuera sa production, il n’existe aucun risque de rupture de stock. PPC Barnet affiche des résultats positifs et encourageants sur le premier semestre 2022 et continuera d’acheminer son ciment dans l’ensemble des régions du pays, au plus près de la demande, afin de contribuer au développement économique national.

PPC BARNET est une usine intégrée de production de ciment, disposant d’un outil de production de dernière génération avec une capacité de 1,2 million de tonnes de ciment par an. L’entreprise représente un investissement de 300 millions de dollars et produit du ciment de qualité supérieure sous la marque Surecem (32.5) et le Surcast (42.5). Il emploie 179 salariés avec quatre bureaux commerciaux à Mbuji Mayi, Kisangani, Mbandaka et Gemena et des représentations à travers ses revendeurs. PPC BARNET est au cœur du développement des infrastructures en RDC et rend le ciment accessible à un prix abordable sur le territoire national.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising