Connect with us

Actualité

Kinshasa : nouvelle grève des taximen, le général Kasongo en colère contre les autorités qui violent le Code de la route

Published

on

Depuis ce lundi 22 novembre 2021, des chauffeurs taxis et taxi-bus sont en grève pour protester contre les tracasseries des policiers et des agents de service de transport. Une situation qui rend pénible le déplacement de la population cherchant à vaquer à ses occupations.

A Matonge, à la place Victoire, les transporteurs privés sont quasiment invisibles. En lieu et place, ce sont les “Wewa”( Taxi-motos) qui ont envahi le coin, aidant ainsi au transport, mais au prix le plus fort !

Au croisement des avenues Ethiopie et Victoire, les quelques téméraires taximen qui ont mis leurs véhicules sur la voie publique, rencontrent une opposition farouche de leurs collègues qui ont barricadé la route forçant ainsi leur solidarité.

Les grévistes accusent les policiers d’arrêter les chauffeurs et les véhicules sans raison apparente, de confisquer même les recettes réalisées auprès des receveurs des bus, et de diverses tracasseries.

Violation du Code routier : la palme d’or aux dignitaires

Lors d’une tournée effectuée sur plusieurs artères de Kinshasa, le commandant provincial de la police/ Ville de Kinshasa, le Général Sylvano Kasongo déplore l’incivisme routier des dignitaires, les ministres et autres autorités du pays.

“Malheureusement ce sont les dignitaires, les ministres et autres autorités”, déplore le Général Sylvano Kasongo.

Par ailleurs, il menace de citer leurs noms s’ils perdurent dans ces types de comportement.

“Prochainement, on va citer leurs noms”, prévient le commandant de la Police/Kinshasa.

Il rappelle aussi que “nul n’est au-dessus de la loi”.

“On va continuer (à traquer les véhicules sans plaques, avec plaques voilées ou avec gyrophare illégal) jusqu’à ce que ces pratiques vont s’arrêter.

Il faut rappeler que le Général Sylvano Kasongo n’est pas à son premier coup de gueule face à la persistance de ces antivaleurs sur la voie publique.

Le commissaire provincial de la Police Nationale Congolaise de la ville de Kinshasa, le général Sylvano Kasongo avait, dans un communiqué signé, vendredi 29 octobre 2021, annoncé l’arrestation, dès le lundi 1er novembre 2021, de tous ceux qui rouleront dans le sens contraire sur la voie publique ou circuleront à bord des véhicules avec plaques d’immatriculation voilées.

« Depuis un certain temps, il est observé avec amertume la mise en circulation à travers la capitale d’un nombre important de véhicules sans plaque d’immatriculation ou avec plaque d’immatriculation voilée et/ou avec gyrophare. Ceux également qui empruntent la voie publique dans le sens contraire au point d’heurter la conscience de la haute hiérarchie qui décide de décourager ce genre de pratique. À cet effet, sur instruction de la hiérarchie, le Commissaire Provincial de la Police Ville de Kinshasa porte à la connaissance du public Kinois qu’à partir de ce lundi 01 Novembre 2021, tout véhicule en circulation faisant l’objet des incriminations ci-haut dénoncées sera intercepté par les éléments de la Police, saisi, mis à la fourrière et son chauffeur sanctionné d’une forte amende », pouvait-on dans un communiqué de la PNC.

Lors de la 23e réunion du Conseil des ministres, vendredi 08 octobre dernier, le Président de la République Félix Tshisekedi avait interpellé les membres du Gouvernement sur le civisme routier.

« Le Chef de l’Etat a exhorté les membres du Gouvernement, ceux de son Cabinet ainsi que tous les hauts-cadres de la République à être les premiers à respecter le Code de la route et prêcher par l’exemple », avait martèlé Patrick Muyaya dans son compte-rendu.

bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

RDC : le taux de fourniture en électricité passe de 15℅ en 2023 à 19℅ en 2024

Published

on

En République démocratique du Congo le taux de la desserte en électricité s’élève à 19℅ en 2024. Cette précision est donnée par le ministre congolais en charge des ressources hydrauliques , Teddy Lwamba Muba.

Lors d’un briefing tenu à la Radio télévision nationale congolaise (RTNC 3) ce jeudi 18 juillet avec son collègue de la communication et médias, le ministre Lwamba a tout de même indiqué que le taux de la desserte en eau potable s’élève actuellement à 34%.

Le briefing a été consacré essentiellement aux «Priorités en matière de desserte en eau et de fourniture en électricité en République Démocratique du Congo».

En 2024, le taux de la desserte en eau potable en République démocratique du Congo s’élève à 34 % et en électricité à 19 %. Le gouvernement de la République (…) par le ministère des Ressources hydrauliques et électricité s’engage à mettre des moyens pour réussir à doubler ce taux en 5 ans “, a déclaré Teddy Lwamba Muba.

On se rappellera qu’en 2023, le Directeur général de la Regideso avait indiqué que plus de 36,1 millions de personnes étaient connectées au réseau de la Regideso, soit 35,5% sur l’échelle de 100 millions d’habitants. Ce nouveau taux avancé par le ministre a légèrement baissé par rapport à celui de 2023. (De 35,5℅ à 34℅).

En ce qui concerne l’électricité, en 2023 la RDC affichait un taux d’électrification de 15 % à l’échelle nationale avec de fortes disparités entre les villes (35 %), les zones rurales (1 %) et les zones périurbaines (moins de 5 %).

En sommes, la RDC continue à afficher un des taux d’électrification les plus bas du continent africain.

Pourtant cet immense territoire, deuxième pays le plus grand d’Afrique, représente à lui seul 8 % du potentiel hydroélectrique mondial, une source d’énergie qui constitue 95 % du mix électrique du pays.

Abritant le plus grand fleuve du continent et le deuxième du monde après l’Amazonie en débit interannuel moyen, la RDC pâtit toutefois d’une faible capacité installée (moins de 3 000 mégawatts, dont la moitié est inexploitée par défaut de maintenance), et de l’absence de réseau de distribution intégré à l’échelle nationale.

Willy Theway/ CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte