Connect with us

À la Une

Kibali réalise une nouvelle performance exceptionnelle et prévoit d’accroître ses réserves minérales après épuisement

Published

on

La mine d’or de Kibali a produit un total de 812,152 onces, dans la fourchette supérieure des objectifs de 2021, et semble prêt à augmenter ses réserves minérales après épuisement pour la troisième année consécutive, maintenant sa durée de vie de plus de 10 ans comme l’un des actifs de niveau 1 de Barrick.

Lors d’un point de presse ici à Kinshasa ce vendredi 21 janvier 2022, Mark Bristow, président directeur général de Barrick, a noté que cette performance, qui n’a cessé de se renforcée au cours de l’année, a été obtenue sans qu’il n’y ait aucun accident avec arrêt de travail au cours du dernier trimestre.  Comme toutes les mines de Barrick dans le monde, Kibali a conservé ses accréditations ISO 45001 pour la sécurité au travail et ISO 14001 pour l’environnement.

Pendant ce temps, Kibali a continué à mener la campagne du groupe en faveur de l’énergie propre, grâce à l’énergie fournie par ses trois centrales hydroélectriques constamment modernisées et soutenues par une nouvelle technologie de batterie de secours.

« La performance de Kibali a été soutenue par des protocoles Covid-19 renforcés pour faire face à la quatrième vague du virus.  L’entreprise a travaillé en étroite collaboration avec les autorités sanitaires de la RDC et le gouvernement provincial pour s’approvisionner en vaccins et, à ce jour, elle a partiellement vacciné 60% de ses travailleurs, dont 43% entièrement, » a déclaré Bristow.

« Elle a également renforcé ses partenariats avec les entreprises locales afin de bâtir une économie durable dans la région.  Au cours du quatrième trimestre, elle a payé une somme de $40.6 millions aux entrepreneurs et fournisseurs locaux, ce qui totalise $2.1 milliards depuis le lancement de Kibali.  À ce jour, Kibali a investi environ $3.7 milliards en RDC sous forme de taxes, de permis, d’infrastructures, de salaires et de paiements aux partenaires locaux. »

Au cours du quatrième trimestre, Kibali a versé des dividendes de $170 millions à ses actionnaires: Barrick, d’AngloGold Ashanti et à l’entreprise publique, SOKIMO, portant la distribution totale pour l’année à $200 millions.  Bristow a déclaré que Barrick travaillait avec les autorités congolaises sur un programme pour libérer l’excès de trésorerie pour les fins de remboursement de la dette extérieure.

Au cours du trimestre, Kibali a lancé l’Alliance Garamba, un partenariat de biodiversité avec l’USAID conçu pour préserver ce parc du patrimoine mondial par des actions anti-braconnage et d’autres initiatives de conservation.  Ce partenariat est également conçu pour assurer un avenir économique durable à la communauté locale qui entoure le parc.

Pour l’avenir, Bristow a déclaré que le forage souterrain du gisement KCD définissait un nouveau filon à haute teneur au-dessus de la base de l’infrastructure du puits.  Il s’agit d’une découverte intéressante qui pourrait ajouter un tout nouveau gisement à la série existante de gisements KCD.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET

There is no ads to display, Please add some

À la Une

Kinshasa : La Bracongo fait un don des matériels médicaux au CNPP

Published

on

Ce vendredi 12 août 2022 , la société commerciale Bracongo, sous l’impulsion de Cyril Seconds, son directeur général, a gracieusement offert des matériels médicaux destinés à prendre en charge les malades dans le service des soins intensifs du Centre neuro-psycho pathologique (CNPP) .

Ses représentants, Afi Kolokey, Responsable RSE-communication interne et institutionnelle, Joseph Sekabo, chargé RSE- communication interne et institutionnelle et Jacques Mbambi, responsable service médical, ont fait savoir que cette action sociale est une petite pierre apportée par leur entreprise afin de contribuer à l’épanouissement de cette institution médicale nationale et ainsi renforcer ses capacités.

Dans le lot des matériels apportés, il y a : des moniteurs multi-paramétriques, défibrillateur pour la réanimation, des électrodes et leurs câbles, la sonde saturometre, de pression artérielle, une centrifugeuse, etc.

Ému par cette démarche, le Professeur docteur Ngoma Malanda Valentin, médecin directeur du CNPP et vice doyen de la faculté de médecine, a témoigné que ces appareils constituent un véritable soulagement pour eux. ” C’est un don d’une valeur inexprimable ! “, dit-il.

A l’en croire, le cerveau est la commande de tout l’organisme. Cependant, son institution avait encore une machine radiologique des années 60 qui a cédé, car tombé en panne. Bien encore, un autre appareil en céphalographie qui est bien là, mais malheureusement, présente des problèmes de défaillance.

Ces appareils ont étés remis entre les mains du professeur docteur Ngoma Malanda Valentin, médecin directeur du CNPP, qui les a, ensuite, remis au docteur Okitundu Luwa, chef du département de neurologie. Ce dernier les confiera, enfin, au professeur docteur Bumoko Makila Mabe Guy, secrétaire du département de neurologie.

D’ores et déjà, Bracongo a promis de faire encore plus dans le futur pour cette structure.

Rappelons que l’hôpital psychiatrique dénommé « Centre Neuro Psycho Pathologique », est une des entités sous dépendance de l’Université de Kinshasa.  Elle est spécialisée dans le domaine de la recherche médicale et sanitaire.

Ce centre tire ses origines de l’institut Neuro Psychiatrique érigé en 1926 sur le mont Stanley, actuellement Mont-Ngaliema qui entre en activité en 1928 avec comme statut d’asile pour divers malades notamment les aliénés mentaux, les tuberculeux et les lépreux.

En 1970, dans le souci d’agrandir le service de neurologie, les autorités des cliniques universitaires de Mont-Amba ont décidé d’associer le Président de la République à ce projet.

C’est ainsi que ce dernier accordera un fond qui permit la construction d’un centre neurologique au Mont-Amba.

C’était le 2 janvier 1973 que fut inauguré l’actuel centre Neuro Psychopathologique du Mont-Amba. Celui-ci demeura sous tutelle de la  présidence de la république jusqu’en 1977.

Le centre a la capacité d’accueil de 450 patients. Mais  vu la crise qui sévit la population congolaise, ce centre tourne à peine à 10% de sa capacité réelle.

 Il est limité à l’est par les quartiers Livulu et Mbanza-Lemba à l’ouest par le Mont-Ngafula, au sud  par le centre hospitalier du Mont-Amba, et au nord par le rond-point Ngaba.

Astrid Ntumba( Stagiaire IFASIC) & Benjamin Kapajika/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising