Connect with us

À la Une

Kasumbalesa : le “Couloir” vient d’atteindre le pic des recettes jamais réalisées depuis sa création, soit 50.015.793FC !

Published

on

Les services de la DGDA KASUMBALESA au “Couloir” se félicite des résultats réalisés depuis la fermeture de la voie illégale dite “Bilanga”. Les dernières recettes réalisées démontrent combien le phénomène Bilanga faisait perdre l’argent au trésor public à Kasumbalesa.

Les efforts fournis par la DGDA, sous le management du receveur principal TIMPLAR MONOMOSI, depuis la disparition de la fameuse base, sont salués par plus d’une personne.
Les recettes passent de 2.000.000FC à 50.015.793FC comme production journalière.

Malgré les difficultés liées à l’état trop étroit de ce couloir des petits commerçants transfrontaliers à Kasumbalesa, la Direction Générale des douanes et accises (DGDA) félicite les commerçants pour leurs esprits d’écoute et de collaboration avec les services de la DGDA dans la maximisation des recettes pour donner les moyens aux institutions de la République.” L’augmentation de la production financiere constitue pour nous un grand succès. Nous avons produit dans les difficultés, de foi faisant face à une incompréhension des transporteurs qui se font passer pour des commerçants. Nous faisons encore face aux menaces de tout bord, nous avons bravé la peur. Aujourd’hui, nous avons le résultat de notre sacrifice, chapeau bas à nos collaborateurs !”, déclare TIMPLAR MONOMOSI.

S’agissant de l’état étroit du couloir, le receveur principal invite les commerçants transfrontaliers à plus de patience, car la deuxième voie officielle sera bientôt opérationnelle, dans le but de désengorger le Couloir. ” Nous sommes conscients que le couloir refuse le nombre des transporteurs et commerçants transfrontaliers. Bientôt une autre voie sera opérationnelle pour rendre la tâche facile aux commerçants transfrontaliers, les services de l’État seront sur le qui-vive pour éviter l’évasion fiscale”, ajoute-t-il.

Notons que ces résultats attestent à suffisance à quel niveau l’argent échappait au trésor public. Le week-end dernier le maire de la ville, André KAPAMPA KAMWANYA, a fait une visite d’inspection des travaux d’ouverture de la seconde voie légale.

JOSEPH MALABA/CONGOPROFOND.NET