Connect with us

À la Une

Kasumbalesa : le “Couloir” vient d’atteindre le pic des recettes jamais réalisées depuis sa création, soit 50.015.793FC !

Published

on

Les services de la DGDA KASUMBALESA au “Couloir” se félicite des résultats réalisés depuis la fermeture de la voie illégale dite “Bilanga”. Les dernières recettes réalisées démontrent combien le phénomène Bilanga faisait perdre l’argent au trésor public à Kasumbalesa.

Les efforts fournis par la DGDA, sous le management du receveur principal TIMPLAR MONOMOSI, depuis la disparition de la fameuse base, sont salués par plus d’une personne.
Les recettes passent de 2.000.000FC à 50.015.793FC comme production journalière.

Malgré les difficultés liées à l’état trop étroit de ce couloir des petits commerçants transfrontaliers à Kasumbalesa, la Direction Générale des douanes et accises (DGDA) félicite les commerçants pour leurs esprits d’écoute et de collaboration avec les services de la DGDA dans la maximisation des recettes pour donner les moyens aux institutions de la République.” L’augmentation de la production financiere constitue pour nous un grand succès. Nous avons produit dans les difficultés, de foi faisant face à une incompréhension des transporteurs qui se font passer pour des commerçants. Nous faisons encore face aux menaces de tout bord, nous avons bravé la peur. Aujourd’hui, nous avons le résultat de notre sacrifice, chapeau bas à nos collaborateurs !”, déclare TIMPLAR MONOMOSI.

S’agissant de l’état étroit du couloir, le receveur principal invite les commerçants transfrontaliers à plus de patience, car la deuxième voie officielle sera bientôt opérationnelle, dans le but de désengorger le Couloir. ” Nous sommes conscients que le couloir refuse le nombre des transporteurs et commerçants transfrontaliers. Bientôt une autre voie sera opérationnelle pour rendre la tâche facile aux commerçants transfrontaliers, les services de l’État seront sur le qui-vive pour éviter l’évasion fiscale”, ajoute-t-il.

Notons que ces résultats attestent à suffisance à quel niveau l’argent échappait au trésor public. Le week-end dernier le maire de la ville, André KAPAMPA KAMWANYA, a fait une visite d’inspection des travaux d’ouverture de la seconde voie légale.

JOSEPH MALABA/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

L’UNC Stéphane Mashukano formel : « Kagamé est en perte de vitesse et va vers sa chute !»

Published

on

Digérant mal les propos du président de la République rwandaise, Paul Kagamé, qui se considère victime de la guerre dans l’Est de la RDC, Heri Mashukano Stéphane, secrétaire interfédéral du parti politique Union pour la nation congolaise (UNC) au Nord-Kivu et coordonnateur de l’Union Sacrée dans la même province, est monté au créneau ce mercredi qualifiant cette sortie médiatique de “raté”. Il souligne même que le président Kagame a manqué l’occasion de se taire pour une fois de plus.

« C’est une nouvelle sortie ratée de la part de Kagame. Il a manqué la chance de se racheter, mais du moins il ne peut plus se racheter par ce qu’un léopard mourra toujours dans sa peau… Je ne sais pas si Monsieur Kagame pense que le monde tourne autour de lui. Je l’ai souvent dit que Hitler était arrogant, mais il avait fini dans l’acide. Monsieur Kagame doit éviter de terrasser le monstre de peur qu’il ne se réveille et qu’il lui demande des comptes », explique-t-il.

Heri Mashukano Stephane rappelle au président Rwandais que la RDC n’est pas « une sorte de chasse gardée pour lui ».

A l’en croire, le Rwanda, ou mieux son président ne fait pas peur aux Congolais. « Tout ce qu’il fait, souligne-t-il, c’est faire peur à soit même et à sa politique d’occupation ».

Pour cet acteur politique du Nord-Kivu, le président Kagame doit comprendre que tenter de déplacer les bornes est une malédiction. « Heureusement pour nous il tente, mais il n’y parviendra pas et nous sommes tous mobilisés pour faire échec à son projet machiavélique », souligne Heri Mashukano Stephane.

Dans la foulée, Heri Mashukano Stéphane renseigne que Kagame est un homme en perte de vitesse. Selon lui, il y eut un temps Kagame était le coq de la région des Grands Lacs, mais actuellement il n’a plus ses capacités. « A un certain moment il se prenait pour l’homme fort de la région. Mais aujourd’hui, il est en train d’y laisser ses plumes ; ce n’est plus le même Kagame , c’est un monsieur en perte de vitesse quand vous voyez ce qui se passe autour de lui et même dans son pays tout est claire Kagame va vers sa chute ! », lâche l’interfédéral de l’UNC au Nord-Kivu.

Pour rappel, sur demande de l’Union Africaine, une rencontre entre le président Congolais Felix Antoine Tshisekedi et son homologue Rwandais est prévue ce mercredi à Lusaka en Angola. Déjà, cette rencontre alimente le débat sur la toile coté congolais, plusieurs groupes et mouvements recommandent au président de la République de ne pas signer un quelconque accord avec le Rwanda au sujet de la situation sécuritaire dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

Franck Kaky/CONGOPROND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising