Connect with us

À la Une

Fin de conflits de succession à la chefferie Pelende-Nord : Louis Makambu, le 1er Kiamvu universitaire

Published

on

La chefferie Pelende-Nord a quitté la liste des entités coutumières à problème de succession, qui a donné du fil à retordre au gouvernement. Ce, depuis la désignation de Louis Gethro Makambu Mitsunga Fwasangu comme successeur de Tsumbi Mwata Mbanza II.

Le nouveau Grand Chef Kiamvu Pelende-Kobo a été ovationné lors de sa désignation, et le ministre des Affaires coutumières, sous l’arbitrage duquel cette chefferie a denoué avec son conflit, a été felicité pour sa sagesse dans la résolution des conflits coutumiers à travers le pays.

*Qui est ce nouveau Kiamvu de Kobo?*
Portrait.

Louis Gethro Makambu Mitsunga Fwasangu est le premier Kiamvu pelende universitaire. Tous les prédécesseurs, quoique reputés pour leur sagesse ancestrale, n’ont pas été sur le banc d’école, à l’exception de ses prédecesseurs directs Tsumbi Mwata Mbanza II et Mbuya Makabika Mbisi Vunda Zacharie, qui ont été moniteurs (enseignants d’école primaire).

Le nouveau Kiamvu de Kobo, Louis Makambu, est né le 18 septembre 1960 à Kenge 2. Il est l’arrière-petit-fils du chef Kimbamba Mwaku, alias Kimbamba Bimwela et le fils de l’acteul chef de la branche Kimbamba, Bernard Ndokidi-Nkama.

Le Kiamvu de Pelende-Nord est marié. Il est père de neuf princes. Fils bien encadré, il a fait les études primaires à l’ecole primaire Mateka-Mbuta de Kenge, une école du diocèse de Kenge. Il a été inscrit, pour le cycle secondaire, à l’Institut Nto-Kiese, alors Ecole Normale, une école prestigieuse du diocèse de Kenge, à Kenge-ville. Mais il va finir le cycle à l’institut Tutondele de Popokabaka, où il decroche son diplôme d’Etat en section Sciences, option Mathphysique, en 1982.

Sans tarder, il entame les études universitaires à l’Université de Kinshasa. Il préfère la Polytechnique qu’il interrompt malheureusement au profit des études agronomiques.

Ainsi il s’envole pour Bengamanisa, en province Orientale. Il obtient le grade d’Ingénieur A1 en Agronomie, option Eau et Forêts.

En 1993, alors qu’il achève ses études, il est ambauché par l’Ong Gratec-Prat, une structure promue par le professeur Théophile Mbemba, un scientifique kwangolais de renommée internationale, et assume les tâches d’Animateur de Développement. Il est donc l’un des pionniers aux cotés de Théophile Mbemba, de la vulgarisation du “kikalakasa”, un produit de fortification alimentaire.

En 1999, il quitte Gratec et embrasse le Bureau Diocesain de Developpement du diocese de Kenge, à Ito (Bandundu). De là, il participe au test d’ambauche de Pnud-Unops et décroche le poste de Chef d’antenne. En 2004 il est affecté au territoire de Popokabaka.
En 2008, il decide de revenir à ses premiers amours, l’Ong Gratec.

En 2005, il est nommé chargé d’études au cabinet du ministre de l’Enseignement Supérieur et Unversiraite. Il est très apprecié par sa hiérarchie. Cela, jusqu’à la fin du mandat du gouvernement Matata en décembre 2016.

Comme agronome de formation, Louis Gethjro Makambu s’est specialisé dans l’autopromotion rurale, la production des semences de qualité, l’amenagement des sources d’eau potable en milieu rural, la production les techniques de vulgarisation et techniques culturales de ameliorées, l’agroforesterie et gestion des ressources naturelles, les technologies appropriées et la problématique de la femme, la production des matériels pédagogiques, l’observation des élections, les techniques d’évaluation des projets ainsi que la formation des animateurs de développement.

Le nouveau Kiamvu de Kobo est polyglote. Il parle couramment le kipelende (une variante du kiyaka), le francais, le kikongo, le lingala, le kisuku, le kiyaka, le swahili et possède une bonne base élémentaire de l’anglais.

Par ailleurs, Louis Makambu a mis à profit son expérience professionnelle et ses contacts pour se munir d’une connaissance encyclopédique des problemes de développement de la chefferie Pelende-Nord, de sa province et même de la République democratique du Congo qu’il a silloné à la faveur de ses contacts professionnels.

Louis Getgro Makambu a ce trait caracteristique: il est un personnage simple et receptif. On lui reconnait également plusieurs traits de caractère: le respect de l’autre, le sens elevé de l’autorité de l’autre… Ses proches reconnaissent en lui la serviabilité, le sens d’écoute et de concession mais surtout son côté fédérateur, qualités essentielles pour un chef dans le contexte de Pelende-Nord ou du Kwango.

Selon Frinck Butandu, ancien ministre provincial de l’éducation du Kwango, et un proche de la royauté, Louis Gethro Makambu, au regard de son profil, est le Messie que la chefferie de Pelende-Nord attendait. Nombreux ont en effet juré sur un “Kiamvu” intellectuel ou universitaire, capable de changer l’image de cette chefferie par des initiatives de développement.

Meran Mangungu, un écrivain originaire du Kwango vivant en France, le décrit comme “un homme très ouvert d’esprit”.

Après les palabres qui ont conduit à sa désignation parmi plusieurs prétendants au trone, le nouveau Kiamvu de Kobo attend son intronisation par les Pères Investisseurs, cérémonie qui consacrera, suivant les us et coutumes pelende, son entrée à la royauté.

Désigné le 12 septembre sous l’arbitrage du ministre des affaires coutumières, Eyrolles Michel Mvunzi Meya, Louis Gethro Makambu Mitsunga Fwasangu entre dans l’histoire comme le dix-neuvième roi de la chefferie Pelende-Nord.

Emile Yimbu/CONGOPROFOND.NET