Connect with us

À la Une

Goma : Une Manifestation des “Wazalendo” près d’une base de la MONUSCO dispersée par la police 

Published

on

La journée de ce mercredi 02 juillet 2023, à Gola ( Nord-Kivu) a été émaillée par une manifestation de certains éléments d’une organisation dénommée “Wazalendo” (Autodéfense) qui ont pris d’assaut les alentours de la base logistique de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation au Congo (MONUSCO) au quartier Katindo.

Selon des sources interrogées dans la foulée par CONGOPROFOND.NET, ces combattants réclamaient l’érection d’un monument en l’honneur de Patrice Lumumba, héros national de la République Démocratique du Congo, devant la base des Nations-Unies. Pour l’un d’entre eux, son souhait est de voir le monument érigé dans l’un des principaux ronds-points de la ville de Goma, où se trouvent les institutions provinciales.

Ces éléments non armés ont, sur fond d’une vive tension, barricadé la route, entraînant une intervention des forces de l’ordre qui a dû faire usage des coups de feu pour disperser la foule.

Par ailleurs, les autorités locales se disent être actuellement en train d’évaluer la situation et de prendre les mesures nécessaires pour prévenir de nouveaux incidents. Cette escalade de tension souligne les défis persistants auxquels les forces de maintien de la paix et les autorités congolaises sont confrontées dans leur travail de stabilisation de la région.

Notons que la manifestation de ce jour n’a pas enregistré d’incidents majeurs, en dehors de la perturbation de la circulation routière avant l’intervention des agents de l’ordre. Pour le moment, tout est calme et les activités socio-économiques évoluent à la normale.

Cedrick Sadiki Mbala/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

La corruption à son paroxysme : Quand le pouvoir corrompt même les plus hauts organes de décision

Published

on

Dans un récent scandale révélé au grand jour, le camp du candidat déclaré provisoirement Gouverneur de la province du Haut-Uélé Jean Bakomito Gambu malgré les irrégularités et la fraude industrielle orchestrée lors des élections du 29 Avril 2024 a été pris en flagrant délit de tentative de corruption au sein du Conseil d’État, dépassant ainsi tout ce que l’on aurait pu imaginer. Après une audience décisive, les membres de ce camp se sont retrouvés dans l’impasse financière, manquant des fonds nécessaires pour soudoyer les membres du Conseil d’état.

Face à cette situation critique, ils se sont tournés vers un allié de poids, l’ancien Gouverneur Christophe Baseane Nangaa, mais ce dernier a refusé de prêter la somme colossale exigée. Sans alternative, ils ont décidé de s’endetter auprès de la principale entreprise minière de la province, Kibali Gold Mine compromettant ainsi leur intégrité et leur légitimité.

Cette affaire d’une gravité extrême a attiré l’attention de toutes les autorités de la république, mettant en lumière l’étendue des ravages causés par la corruption dans les rouages du pouvoir. Elle soulève des questions essentielles sur l’éthique et la transparence des processus politiques, et appelle à une réaction ferme et sans équivoque de la part des institutions chargées de veiller à l’intégrité de notre démocratie.

Cette affaire révèle une triste réalité : la corruption a atteint des sommets insoupçonnés, menaçant les bases mêmes de notre système démocratique. Il est temps de prendre des mesures radicales pour lutter contre ce fléau qui gangrène notre société et compromet notre avenir collectif.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain / Consultant senior cabinet CICPAR


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte