mbet

Connect with us

À la Une

Goma : Ima Word Health forme les prestataires de santé sur la prise en charge des survivantes des violences sexuelles

Published

on

Plusieurs prestataires de santé ont bénéficié d’une formation sur la prise en charge des victimes des violences sexuelles ce jeudi 23 juillet à Goma.

Organisée par l’ONG Ima Word Health, cette session consiste à rendre capable ceux qui travaillent dans les structures sanitaires de la ville touristique d’administrer les kits PP (Kits post viol) aux survivantes des violences sexuelles. « Cette formation vise à ce que les prestataires de santé soient capables de recevoir les survivantes des violences sexuelles dans leurs structures, de les consulter correctement, d’être capables de collecter les preuves de l’agression que ces personnes sont censées avoir subi et de leur donner les kits qui contiennent les médicaments qui vont aider ces survivantes à ne pas contracter différentes maladies, à ne pas présenter différentes conséquences du viol notamment ne pas présenter une infection à VIH, ne pas présenter les autres infections sexuellement transmissibles et ne pas porter de grossesse issue du viol », a indiqué Dr Alice Mudekereza, programme manager de Ima Word Health.

Pour Christelle Seri Akouli, spécialiste VBG au sein de l’UNFPA et intervenante dans cette formation, pendant cette période de Covid-19, l’UNFPA va procéder au renforcement des capacités sur la question de protection contre l’exploitation et les abus sexuels. Il s’agit, dit-elle, parallèlement d’assurer que «  l’offre de service est disponible partout où il y a l’action humanitaire par apport aux victimes d’exploitation et d’abus sexuels et c’est à cela que l’UNFPA par son guide et avec l’appui des membres de différents réseaux que cette voix-là soit portée et puis assurer que notre population ait l’information et qu’elle puisse vraiment accéder aux services nécessaires ».

Les bénéficiaires de cette capacitation ont exprimé leur joie car, estiment-ils, désormais sont en mesure de prendre en charge les victimes des violences sexuelles.

« La formation nous est vraiment capitale pace que nous sommes maintenant outillés sur la prise en charge des victimes sexuelles surtout que nous sommes dans une région où les violences sexuelles se font du jour au lendemain et nous en tant que prestataires de santé, nous devons être capables d’assurer une bonne prise en charge surtout qu’on était pas encore formé », s’est réjouie Dr Jolie Musafiri médecin à l’hôpital de Kyeshero.

Précisons que cette série de formations couvre 13 provinces dans lesquelles Ima Word Health intervient.

Dalmond Ndungo/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

RDC : Le paradoxe Katumbi sur la guerre du M23 !

Published

on

Réagissant sur les affrontements actuels entre les FARDC et les rebelles du M23, le Président du parti Ensemble pour la République, Moïse Katumbi écrit ceci sur son compte twitter:

“Jamais la guerre n’apporte de solution. Face à la nouvelle épreuve que nous traversons, soyons tous unis. Tout mon soutien va aux #FARDC qui se battent avec courage face aux #M23 ! Le sort des milliers de nos compatriotes en détresse doit être notre toute première préoccupation.”

Un tweet qui a suscité plusieurs réactions en défaveur du candidat à l’élection Présidentielle de 2023.

Plusieurs internautes ont indiqué les incohérences contenues dans ce tweet:

D’un coté, l’ancien Gouverneur du Katanga déplore le fait que la guerre n’apporte pas des solutions. De l’autre, il encourage les FARDC à continuer la guerre contre les M23.

Si la guerre n’apporte pas la solution, Pourquoi continuez à se battre alors?

Et dire que Moïse Katumbi ne cite pas nommément le Rwanda comme soutien aux M23 n’arrange pas les choses pour celui qui vient de se réconcilier avec Joseph Kabila, son ancien ennemi.

Il est aussi un fait que Moïse Katumbi n’a jamais encouragé les consultations de Nairobi qui avaient pour but de rechercher la paix avec les groupes armés opérant à l’Est de notre pays.

À l’heure où tous les Congolais devraient parler d’une même voix pour soutenir ce énième combat contre le Rwanda et ses suppôts, les propos de Moïse Katumbi sonnent comme un aveu d’échec et de découragement…

Ce tweet aurait pu être évité !

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising

K-WA Advertising