Connect with us

Actualité

DCMP : le Conseil d’administration lance le processus électoral pour le remplacement du comité Vidiye

Published

on

 

 

Le processus du remplacement du président démissionnaire Vidiye Tshimanga vient d’être enclenché. Ce dernier, convient-il de rappeler, avait démissionné de son poste du président de la coordination du Daring Club Motema Pembe(DCMP).

Séance tenante, ce lundi 10 mai, le Conseil d’administration du DCMP a lancé un appel à candidature pour tous les postes du comité. En clair, un nouveau comité est en gestation.

Lors de cette rencontre qui a réuni presque tous les administrateurs, ces derniers ont décidé de mettre fin à la crise qui gangrène cette équipe depuis le départ de Vidiye Tshimanga. La commission de crise installée le 13 avril dernier a rendu son rapport au cours de cette réunion et le conseil a décidé de convoquer les élections.

« Après débat et délibération, le conseil d’administration décide de l’ouverture des candidatures du comité de direction dans tous les postes pour ce jeudi 12 mai 2022, conformément à l’article 21 de nos statuts ; le conseil déplore et rappelle à l’ordre le secrétaire général des Sports et loisirs, Barthélémy Okito, qui confond les activités sportives et physiques et les statuts d’une ASBL que nous sommes, nous (DCMP). Nous en appelons à tous les supporters d’être unis et de ne plus se comporter comme en 2014 pour infiltrer Daring. Qu’ils ne suivent pas n’importe qui et doivent écouter la hiérarchie du club qui, pour le moment, c’est le conseil d’administration qui assume avant les élections. », a lu, à la fin de cette réunion, l’administrateur Denis TABIANA.

Il faut rappeler que Vidiye Tshimanga avait jeté l’éponge depuis quelques mois déjà, et son intérim était normalement assuré par le président de la sections football, Le colonel Eddy Mukuna.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

Actualité

Assassinat du prophète Lenge Monga Jérémy à Lubumbashi : Le député national Nanou Memba adresse une question orale avec débat au VPM Aselo

Published

on

By

 

L’insécurité prend des allures inquiétantes dans la province du Haut-Katanga, plus précisément à Lubumbashi. Révolté par cette situation, le député national Nanou Memba, élu de Kipushi, a haussé la voix en adressant, depuis le 30 novembre 2022, une question orale avec débat au Vice Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Daniel ASELO, sur l’insécurité grandissante dans cette partie du pays. Il a évoqué le dernier cas en date, celui de l’assassinat odieux et crapuleux du prophète Doxa Lenge Monga Jérémy, par des motards.

Dans sa démarche, Nanou MEMBA déplore le comportement des exploitants moto qui se font remarquer par une attitude indescriptible et répréhensible créant une insécurité générale, devant un silence des autorités malgré les alertes de la population. Face à cette lethargie des autorités, les motards sont devenus intouchables, souligne l’auteur de la question orale. Puis d’ajouter que cette catégorie professionnelle ne cesse de causer des actes criminels. Il a pris pour exemple la mort du prophète Lenge Monga Jérémy doxa par coups et blessures lui administrés par un groupe des motards en date du 28 novembre 2022 au quartier Golf Kabulameshi à Lubumbashi.

Notons que 5 présumés bandits sont aux arrêts et les audiences en flagrance ont été ouvertes depuis ce vendredi 02 décembre 2022. Plusieurs voix s’élèvent pour condamner cet assassinat et exigent que justice soit faite. Une série des manifestations est d’ailleurs prévue pour dire non à cette nouvelle forme de criminalité qui s’installe à Lubumbashi dans le Haut-Katanga.

Joseph Malaba/Congoprofond.Net


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising