Connect with us

Actualité

Zimbabwe-RDC:les Léopards déjà à Harare !

Published

on

Une forte délégation d’une centaine de personnes, y compris les Léopards, a atterri ce lundi 15 octobre 2018 à 3 heures du matin à l’aéroport Gabriel Robert Mugabe de Zimbabwe. Elle est constituée de 26 joueurs et staff technique ainsi que des membres de la Fecofa, les journalistes et des animateurs.

Les Léopards qui étaient battus par les Warriors lors de la manche aller jouée le samedi 13 septembre 2018 au stade des Martyrs sur la note de 1-2 sont donc blessés et devront jouer leur va-tout ce mardi 16 octobre 2018 au stade Nationale d’Harare. Objectif ultime: chercher un bon résultat avant le deux dernières matches de ces éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations Cameroun 2019.

Constant Omari, le président de la Fédération congolaise de football(FECOFA) a rappelé aux joueurs que rien ne les empêchent d’aller gagner à Harare : “Je ne voudrai pas que vous vous démoralisiez. C’est la réalité du football. On a montré de bons signes dans ce match qu’on avait perdu. On a perdu trois points à domicile. S’il nous ont battu chez nous, ce qu’on peut aussi les battre chez eux. Nous sommes tous dans un même bateau. Ce n’est pas parce que on a perdu que je vais vous lâcher. Que chacun prenne ses responsabilités”, a déclaré Omari après la défaite du match aller.

Conscient de l’enjeu du match, les coéquipiers de Chancel Mbemba n’auront pas d’autre choix que de ramener un bon résultat aux nombreux congolais qui sont sortis avec des pleurs le samedi du stade des Martyrs de la pentecôte.

Le programme des Léopards prévoit la traditionnelle conférence de presse de l’entraîneur Jean Florent Ibenge avec un joueur, le matin du lundi 15 octobre et le soir de ce même jour les Léopards doivent prendre connaissance du Stade National d’Harare. L’heure du match est fixée à 19h00, heure d’Harare ou 18h00 heure de Kinshasa.

CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Politique

Expédition des affaires courantes par le gouvernement démissionnaire : Maître Nico Meyengele demande la démission de Tshisekedi pour “haute trahison”

Published

on

Dans une tribune politico-juridique percutante, Maître Nico Mayengele critique vivement la décision du Président Félix Tshisekedi d’autoriser le Premier Ministre SAMA et les membres de son gouvernement démissionnaire à expédier les affaires courantes en République démocratique du Congo (RDC). Selon lui, cette décision constitue une violation délibérée de la Constitution et une ignorance flagrante de l’histoire politique du pays.

Maître Mayengele met en avant l’arrêt R.Const. 2139 de la Cour constitutionnelle qui traite des incompatibilités entre la fonction exécutive et le mandat électif. Il souligne que cette décision de la Cour constitutionnelle, ainsi que les articles 110 al. 2 et 3, 97 de la Constitution et les articles 77 et 78 de la Loi électorale, interdisent clairement aux membres du gouvernement démissionnaire d’exercer simultanément un mandat électif.

L’avocat rappelle un précédent en 2012 lors de la guerre du M23, où le Premier Ministre démissionnaire Muzito avait été remplacé par Louis-Alphonse KOYAGIALO en tant que 1er Ministre intérimaire pour expédier les affaires courantes. Dans ce cas, les membres du gouvernement démissionnaire avaient renoncé à leur mandat électif. Maître Mayengele souligne que les mêmes causes devraient produire les mêmes effets sous l’administration de Félix Tshisekedi.

En critiquant l’attitude du Président Tshisekedi, Maître Mayengele le compare au Roi Louis XIV qui se déclarait “L’État c’est moi”. Selon l’avocat, en violant délibérément la Constitution, le Président Tshisekedi commet un crime de haute trahison. Il estime que la démission du Président est impérative pour permettre des poursuites pénales conformément à la Constitution.

En conclusion, Maître Nico Mayengele affirme que les ministres cumulards doivent renoncer à leur mandat électif, conformément à la Loi électorale. Sa tribune politico-juridique met en lumière les préoccupations entourant la décision du gouvernement démissionnaire d’expédier les affaires courantes et appelle à des actions pour préserver l’État de droit en République démocratique du Congo.

Désiré Rex Owamba /CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte