Connect with us

Diplomatie

World Economy Forum : Denis Christel Sassou N’Guesso représente le Congo Brazzaville à Davos

Published

on

Denis Christel Sassou NGuesso, ministre congolais de la coopération internationale et du partenariat public-privé, ce 25 mai 2022, à Davos, en marge de l’ouverture des travaux de World Economy Forum, a échangé avec plusieurs personnalités étrangères. Les questions du développement économique du Congo ont meublé ces échanges.

Les débats, en présentiel, de cette édition 2022 portent sur la préparation de l’humanité aux potentiels événements de demain, avec des annonces sur l’équité d’accès aux vaccins ou encore la meilleure façon de surveiller les futures pandémies.

La résilience de l’économie mondiale face à la pandémie de coronavirus, fait partie des sujets de discussion brûlants dans les Alpes suisses. C’est dans ce contexte que le ministre de la coopération internationale et du partenariat public privé, qui participe à ces assises de Davos, en Suisse, multiplie les contacts et rencontres d’affaires, dans le but de mobiliser les investisseurs et de vendre la destination Congo.

Il s’est entretenu avec l’américain John Kerry. Il a, aussi, eu des entretiens avec le ministre des affaires étrangères de l’Arabie Saoudite, Faisal Bin Farhan Al Saud.

Denis Christel Sassou NGuesso a pris langue et date, également, avec Mochcine Jazouli ministre marocain en charge des investissements, en vue d’ouvrir une perspective porteuse d’espoir en faveur de la République du Congo.

24 heures avant, le ministre de la coopération internationale a accompli le même rituel, cette fois ci, avec Sultan Ahmed Bin Smyem, PDG de DP World.
Avec tous ses interlocuteurs, il a vanté les immenses potentialités et perspectives d’investissements, ainsi que les atouts économiques qu’offre le Congo.

Le Forum économique mondial se tient à Davos en Suisse dans un contexte particulier à bien des égards. En 50 ans d’histoire, ce forum n’a jamais été confronté à des enjeux aussi inédits qu’en 2022 : le monde se remet d’une pandémie globale, s’efforce de contenir l’impact dévastateur de la crise climatique et navigue dans une tempête géopolitique à cause de crise de l’Ukraine.

Achille Tchikabaka/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Exclusif : Voici la liste “Kalev” des 78 officiers M23/Rwandais non éligibles au sein des FARDC ! (Document)

Published

on

L’ambassadeur de la République Démocratique du Congo aux Nations-Unies, Georges Nzongola Ntalaja, vient de démontrer l’implication de l’armée rwandaise au sein du Mouvement terroriste M23.

En effet, au cours de la dernière session à l’Onu, ce diplomate a exhumé une note de l’ancien administrateur général de l’Agence nationale de renseignement (ANR), Kalev Mutond, adressée au Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies, Chef de la MONUSCO, en date du 16 septembre 2013.

Ladite note concernait la transmission de la première partie de la liste des Commandants, assimilés et hommes de troupes du M23, non éligibles à l’intégration au sein des FARDC.

Dans cette note, Kalev Mutond précise que ses Services se sont fait l’impérieux devoir de transmettre, la liste de 78 Commandants, assimilés et hommes de troupes du M23, sur un total estimé à plus ou moins 1.700 personnes (Première partie), non éligibles à l’intégration au sein des FARDC. Celle-ci a été élaborée à la demande du ministre ougandais de la Défense, le Dr. Crispus KIYONGA, à l’issue des séances de travail qu’il a présidées avec une délégation du M23, les 11 et 12 Septembre 2013, à Mbarara, en Ouganda.

Aussi, a-t-il poursuivi, qu’il importe de relever que la même demande, voulue suffisamment détaillée par le facilitateur ougandais, a été soutenue aussi bien par Monsieur Modibo Touré, Assistant Principal de Madame Mary Robinson, que par Monsieur Martin Kobler, Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations-Unies en RDC et Chef de la MONUSCO, étant donné que, entre autres points prévus à l’agenda de la reprise des pourparlers de Kampala, figurent les questions sensibles de l’Amnistie, particulièrement sur la problématique du récidivisme dans la participation à des mouvements insurrectionnels successifs, et de l’intégration militaire, politique et sociale.

Soulignons que l’intervention de l’Ambassadeur congolais, est consécutive au message du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, qui a cité le Rwanda comme agresseur de la RDC.

C’était au cours de son message à la Nation, à l’occasion du 62 ème anniversaire de l’indépendance du pays, le 30 juin 2022.

Voici donc la liste de ces 78 officiers rwandais, membres du mouvement terroriste M 23 :

 









There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising