Connect with us

Diplomatie

Philippe II : Une semaine en RDC pour raffermir les relations bilatérales entre Kinshasa et Bruxelles

Published

on

En prélude de ce grand événement, un briefing presse spécial sur les enjeux et perspectives des relations belgo-congolaises a été organisé ce lundi 6 juin 2022 par le ministre de la communication et médias, Patrick Muyaya et son confrère des Affaires étrangères, le vice-premier ministre Christophe Lutundula Apala.

Signalons que la visite du Roi des Belges Philippe en République Démocratique du Congo prévue du 7 au 13 juin 2022, va raffermir les relations bilatérales entre Kinshasa et Bruxelles, autrefois au bord de la rupture. Cette visite royale qui est une première depuis celle du Roi Albert en 2010 marque un point de plus dans la stratégie diplomatique entamée par le président Félix Tshisekedi.

Rappelant l’importance de cette visite du Roi Philippe accompagné de la Reine Mathilde et du Premier ministre Alexander De Croo, Christophe Lutundula a souligné que ce voyage est une volonté politique ostensiblement exprimée après des moments de détérioration des relations entre Kinshasa et Bruxelles.

La visite de sa Majesté le Roi Philippe et de son épouse, est un évènement de haute portée diplomatique et politique. En effet, depuis 2015, la RDC, notre pays, ne vivait plus en harmonie avec certains de ses partenaires traditionnels dont la Belgique. Comme vous l’avez dit, nous étions au bord de la rupture pour ne pas dire que nous étions dans une rupture qui ne disait pas son nom (…) C’est très important sur le plan des relations bilatérales, sur plan des relations multilatérales en particulier avec l’Union européenne”, a dit Christophe Lutundula.

Le Vice-premier ministre, Ministre des Affaires étrangères a, en outre, démontré que cette visite royale s’avère une volonté de relancer un certain nombre de projets, un partenariat gagnant-gagnant et une coopération en matière de défense.

Prenant la parole à son tour, le Ministre de la communication et médias, Patrick Muyaya a salué des relations affermies entre la RDC et la Belgique à la veille de la visite du Roi Philippe.

Avec la Belgique, il sera aussi question de mémoire de réconciliation (..) Une visite du Roi qui marque un point de plus dans la stratégie diplomatique de Félix Tshisekedi que porte Christophe Lutundula”, a déclaré Patrick Muyaya.

Une visite de 7 jours qui verra le Roi Philippe se rendre également à Lubumbashi et à Bukavu.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Exclusif : Voici la liste “Kalev” des 78 officiers M23/Rwandais non éligibles au sein des FARDC ! (Document)

Published

on

L’ambassadeur de la République Démocratique du Congo aux Nations-Unies, Georges Nzongola Ntalaja, vient de démontrer l’implication de l’armée rwandaise au sein du Mouvement terroriste M23.

En effet, au cours de la dernière session à l’Onu, ce diplomate a exhumé une note de l’ancien administrateur général de l’Agence nationale de renseignement (ANR), Kalev Mutond, adressée au Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies, Chef de la MONUSCO, en date du 16 septembre 2013.

Ladite note concernait la transmission de la première partie de la liste des Commandants, assimilés et hommes de troupes du M23, non éligibles à l’intégration au sein des FARDC.

Dans cette note, Kalev Mutond précise que ses Services se sont fait l’impérieux devoir de transmettre, la liste de 78 Commandants, assimilés et hommes de troupes du M23, sur un total estimé à plus ou moins 1.700 personnes (Première partie), non éligibles à l’intégration au sein des FARDC. Celle-ci a été élaborée à la demande du ministre ougandais de la Défense, le Dr. Crispus KIYONGA, à l’issue des séances de travail qu’il a présidées avec une délégation du M23, les 11 et 12 Septembre 2013, à Mbarara, en Ouganda.

Aussi, a-t-il poursuivi, qu’il importe de relever que la même demande, voulue suffisamment détaillée par le facilitateur ougandais, a été soutenue aussi bien par Monsieur Modibo Touré, Assistant Principal de Madame Mary Robinson, que par Monsieur Martin Kobler, Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations-Unies en RDC et Chef de la MONUSCO, étant donné que, entre autres points prévus à l’agenda de la reprise des pourparlers de Kampala, figurent les questions sensibles de l’Amnistie, particulièrement sur la problématique du récidivisme dans la participation à des mouvements insurrectionnels successifs, et de l’intégration militaire, politique et sociale.

Soulignons que l’intervention de l’Ambassadeur congolais, est consécutive au message du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, qui a cité le Rwanda comme agresseur de la RDC.

C’était au cours de son message à la Nation, à l’occasion du 62 ème anniversaire de l’indépendance du pays, le 30 juin 2022.

Voici donc la liste de ces 78 officiers rwandais, membres du mouvement terroriste M 23 :

 









There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising