Connect with us

Santé

Violences basées sur le Genre : des prestataires du “Call Center” formés sur l’avortement autogéré 

Published

on

Le personnel du Call Center chargé des violences basés sur le genre a bénéficié, ce lundi 13 septembre à l’hôtel Selton à Gombe, d’une formation sur les questions d’avortement autogéré. En somme, il s’agit de la prise en charge téléphonique des victimes des violences sexuelles, le renforcement des référencements, ainsi que leur orientation vers des structures appropriées au cas où elles tombaient enceinte.

En effet avec 846 décès maternels pour 100.000 naissances vivantes, la RDC constitue un des pays qui portent le fardeau de la mortalité maternelle dans le monde. C’est dans ce cadre que l’Ong américaine IPAS appuie ce call center en renforçant les connaissances de ses prestataires en matière d’avortement mais aussi leurs compétences en vue d’améliorer le référencement des utilisatrices sur l’avortement autogéré.

C’est au cours de cet atelier de formation, qui s’est déroulé par des jeux des questions et réponses mais aussi des exposés, que les participants ont été capables de décrire l’ampleur et les conséquences de l’avortement non sécurisé sur la mortalité maternelle mais aussi d’expliquer les normes et directives de l’OMS sur l’avortement autogéré, sans oublier la clarification du contexte légal de l’avortement en RDC.

Rappelons que IPAS s’est assignée comme missions de former les ressources humaines sur les questions de planning familial; d’apporter un soutient aux victimes des violences sexuelles; d’informer sur le système sanitaire en cas d’avortement sécurisé permet de lutter contre les avortement clandestins mais aussi permet d’apporter une information exacte à la femme de l’aide nécessaire, etc.

Dorcas Ntumba/CONGOPROFOND.NET