Connect with us

Actualité

Uvira : les rideaux de la 4e édition du festival “Amani, Usalama na Maendeleo” sont tombés ce mardi

Published

on

 

Les cérémonies se sont déroulées dans la salle de conférence de l’Institut de santé traditionnelle en Afrique, située sur l’avenue Mapinduzi au quartier Songo, en ville d’Uvira. C’est à l’occasion de la journée internationale de la paix célébrée chaque année.

Plusieurs personnalités ont répondu présentes à ce rendez-vous, notamment les représentants des ONG partenaires du CEJEDER et une délégation du député provincial Mwamba Amza Hassan.

Une conférence-débat entre jeunes a eu lieu à la même occasion. Durant cette conférence, des élèves des différentes écoles d’Uvira ont déclamé des poèmes en rapport avec la paix, la sécurité et le développement.

Un échange d’expériences entre jeunes a été fait au sujet de la paix, des valeurs, des identités et diversités ainsi que sur l’adolescence.

Les partenaires du CEJEDER présent dans la salle, sont intervenus les uns après les autres sur le thème du festival entre autres <<Paix, sécurité et développement>>.

Dans son intervention, le secrétaire exécutif de l’ONG People to people a parlé de la communication sur le changement du comportement. Il a montré que la bonne communication contribue au changement des comportements des agents sociaux.

De son côté, le représentant du député provincial Mwamba Amza Hassan a expliqué les missions des députés provinciaux dans la recherche de la paix. Il a signalé les trois missions des élus, que sont, selon lui, de voter les édits, faire des plaidoyers et contrôler l’exécutif provincial.

Les sinistrés présentd dans cette festivité, réunis dans l’association des femmes sinistrées de la catastrophe naturelle ont aussi émis leurs idées dans le cadre de la recherche de la paix.

À cette occasion, le chef du centre de l’Institut de santé traditionnelle en Afrique (ISTA) a expliqué aux participants la mission et les objectifs de cette entreprise sanitaire.

Ensuite, le secrétaire exécutif de l’ONG People to people a procédé à la distribution des nons vivres aux 40 sinistrés les plus vulnérables de la ville d’Uvira.

Signalons que les activités du festival Amani, Usalama na Maendeleo ont été lancées vendredi 17 septembre 2021 au stade de l’unité d’Uvira, où un match de rapprochement a eu lieu entre les éléments de la police nationale congolaise et les jeunes de la ville.

Ces activités qui ont duré cinq jours étaient organisées par le Centre d’encadrement des jeunes pour le développement Rural (CEJEDER).

Selon Pelepo Amisi Pelé, secrétaire exécutif du CEJEDER, ce festival avait l’objectif de promouvoir la paix, la sécurité et le développement dans la ville et territoire d’Uvira ainsi que les rapprochements entre les communautés locales.

Cleophas Bumba BABU lorry’s KYEMBWE verdin/Congoprofond.net


There is no ads to display, Please add some

À la Une

TP Mazembe: Le technicien Coppolani porte plainte contre Kitengie, Siadi Baggio et Adolphe Kabamba

Published

on

« Aujourd’hui, j’ai déposé plainte contre Frédéric Kitengie et Siadi Baggio pour diffamation, et contre Adolphe Kabamba pour propos racistes et haineux. Ma plainte à la FIFA, ce sera pour rupture abusive du contrat, diffamation et racisme », a déclaré le technicien français Alexandre Coppolani après l’annonce par le TP Mazembe, ce lundi 04 juillet, de la fin du contrat qui le liait à son préparateur physique.

Contacté par nos confrères de “Ma vie pour Mazembe”, le technicien français s’est montré confiant tout en fustigeant le comportement du manager du TP Mazembe, Frédéric Kitengie, qui selon lui, va tuer le club en continuant ainsi.

Il annonce avoir déposé trois plaintes au pénal en France et ajoute que aujourd’hui mardi, il saisira la FIFA.

Dejà quelques minutes après la publication du communiqué sur le site web des Corbeaux sur la rupture de son contrat, le technicien français a réagi sur sa page facebook en ces termes.

«Je remercie les fans du TP Mazembe pour les moments que nous avons partagé, je tiens a les assurer que j’ai tout donné pour ce club.»

«J’ai apporté le maximum que je pouvais. Je remercie le président Moïse Katumbi pour sa confiance et le conseiller Ramazani pour son soutien sans faille. Je souhaite toute la réussite à ce grand club mais aussi du changement dans le management.»

«Plusieurs postes ne peuvent pas être occupés par un seul homme ( manager, directeur sportif, journaliste, agent des joueurs, avocat à ses heures perdues, directeur de chaîne de TV, voyagiste) qui veut avoir le contrôle sur tout mais qui ignore peut-être qu’il y a des règles et des lois en dehors de la RDC.»

Affaires à suivre !

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising