Connect with us

À la Une

RDC : 5.361.293,16 euros pour la construction du nouveau bâtiment du ministère de la Défense nationale

Published

on

Le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, a procédé, ce mardi 21 septembre 2021 au Camp Kokolo, à la pose de la première pierre pour la construction d’un nouveau bâtiment devant abriter le ministère de la Défense Nationale et Anciens Combattants. La cérémonie s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités dont le ministre de la Défense nationale, son collègue des Finances ainsi que le Représentant de l’Union Européenne (UE) en RDC.

Ce projet, évalué à 5.361.293,16 euros, est financé par le Fonds européen de Développement (FED) en collaboration avec le ministère des Finances de la République Démocratique du Congo. Il s’inscrit dans le cadre de la réforme des Forces armées de la République Démocratique du Congo et fait suite au constat de la vétusté des installations actuelles du Ministère de la Défense nationale et Anciens combattants, a laissé entendre le Ministre de la Défense nationale, Gilbert Kabanda.

De son côté, le ministre des Finances, Nicolas Kazadi, a souligné que la réforme du secteur de sécurité est au cœur des efforts de renforcement de l’autorité de l’État, la promotion de l’État de droit et de la démocratie en RDC. Au titre des ressources extérieures, le Programme d’appui à la réforme du secteur de la sécurité dans son volet défense (PROGRESS), financé par l’Union européenne dans le cadre du 11ème Fonds européen de développement, contribue, depuis six ans déjà, à l’amélioration de la gouvernance au sein de l’armée.

A en croire le ministre Nicolas Kazadi, « dans le cadre de ses prérogatives découlant de la convention de financement, le maître d’œuvre a porté son choix sur la construction et l’équipement d’un nouveau bâtiment devant abriter les différents services au sein du ministère ».

Il faut signaler que c’est depuis le 19 février 2020 qu’un contrat portant sur ces travaux a été signé avec l’entreprise ARAB CONTRACTOR qui est déjà à pied d’œuvre dans l’exécution des travaux.

Pour sa part, le ministre de la Défense nationale, Gilbert Kabanda, a remercié le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde qui a accepté personnellement de présider cette cérémonie de lancement des travaux. « Votre présence ici à nos côtés, et ce, en dépit de votre agenda très chargé, est un autre témoignage éloquent de votre volonté d’asseoir la vision du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, sur l’amélioration des conditions de travail dans toutes nos administrations, en général, et dans l’administration des Forces armées de la République Démocratique du Congo, en particulier », a-t-il dit d’entrée de jeu.

Le ministre de la Défense nationale a, par ailleurs, salué le concours de toutes les autorités de son ministère ainsi que celles du Fonds européen de Développement pour la confiance qu’ils ont placée dans le bureau d’études congolais « BM Office » en le chargeant de la mission d’études techniques et de la conception de cet ouvrage de grande portée, s’inscrivant dans la droite ligne de l’ambition du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, celle de promouvoir l’entrepreneuriat national et accroître sa compétitivité face à la concurrence inhérente à la globalisation de l’économie.

Le chef de la délégation de l’Union européenne, l’Ambassadeur Jean-Marc Châtaigner, a, quant à lui, salué le lancement de ces travaux qui vont permettre de doter le ministère de la Défense d’un gigantesque bâtiment moderne.

« Je m’en réjouis d’autant plus que ce projet de construction a été long à se dessiner et a même connu quelques rebondissements inattendus avec le changement de site de Mont Ngaliema vers le camp Kokolo, où nous avons le plaisir de nous retrouver aujourd’hui. Comme vous pouvez le voir, les travaux ont déjà bien commencé. Je formule le souhait qu’ils continuent à se dérouler de la meilleure des façons possible afin que le ministre de la Défense et ses services, puissent bénéficier, au plus vite, d’un outil de gestion et de commandement moderne et efficace pour accompagner les FARDC dans leur lourde mission de sécurisation et de pacification », a déclaré Jean-Marc Châtaigner.

A noter que le site sur lequel est érigé le nouveau bâtiment du Ministère de la Défense nationale est situé dans l’enceinte du Camp Kokolo. Il est délimité au Nord par la base logistique, au Sud par la Cité Oasis, à l’ouest par la poudrière de l’armée et à l’Est par l’avenue de la Libération. Outre le Ministère de la Défense nationale et Anciens combattants, plusieurs autres intervenants sont signalés dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet. Il s’agit notamment de la Délégation de l’Union européenne en RDC, qui est l’Autorité de financement, la Cellule d’Appui à l’Ordonnateur national du Fonds européen de Développement (COFED), qui assure la maîtrise d’ouvrage, le bureau d’études de structure BM Office et l’entreprise ARAB CONTRACTOR.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

SWITZERLAND DIASPO AWARDS: Le Congolais Alfred Ngoyi lauréat du Prix spécial de la Justice au profit de la diaspora africaine 

Published

on

Me Alfred Ngoyi wa Mwanza, avocat suisse d’origine congolaise, a été gratifié, ce samedi 26 novembre 2022 à Genève, du prix spécial de la Justice aux côtés de la diaspora africaine. C’était au cours d’une cérémonie organisée par SWITZERLAND DIASPO AWARDS, une structure ayant comme but de récompenser et de rendre plus visibles les activités de la diaspora africaine excellant et se distinguant dans ses activités en Suisse. 

Outre ce prix spécial de la Justice aux côtés de la diaspora africaine en Suisse,  plusieurs autres récompenses étaient au rendez-vous, notamment les prix de meilleur entreprenariat, meilleur salon de coiffure, meilleure boutique africaine, meilleure styliste, meilleur restaurant, prix spécial de la meilleure recherche scientifique, etc.

 

 

Originaire de la RDC où il est né et a grandi, Me Alfred Ngoyi Wa Mwanza a dédié son prix aux victimes des affres de la guerre injuste imposée dans la partie Est de son pays.

Concernant son activité de défense des migrants en Suisse, elle résulte de sa propre expérience en tant qu’ancien requérant d’asile en Suisse. Donc, une personne issue de la migration en Suisse.

Économiste de formation des anciennes Facultés catholiques de Kinshasa(Actuellement UCC), il s’est battu seul, sans le moindre appui d’un professionnel de droit pour obtenir le titre des réfugiés en 2008 après la décision des autorités suisses refusant d’examiner son dossier d‘asile.

Après l’obtention de son titre de séjour en 2008 il créa son association BUCOFRAS avec but d’aider les Africains francophones dans les problèmes d’intégration en Suisse, notamment dans la partie Suisse alémanique proche du canton Zürich où il vit. Cette association deviendra en 2013 un cabinet juridique proprement dit après l’obtention de son premier diplôme universitaire de droit en Suisse : Master of Arts in Légal Studies à la faculté de droit de l’université de Fribourg avec spécialisation en droit de la migration et droit social. Il a continué à étudier le droit en Suisse en combinaison avec son activité de défense des migrants dans ce pays. Il obtient le Bachelor en droit à la faculté de droit de l’université de Neuchâtel en 2017 et son Master en Droit avec deux mentions : bilingue allemand et français et droit européen à la prestigieuse faculté de droit de l’université de Fribourg en Suisse en 2019 (son troisième diplôme universitaire de droit en Suisse).

Il convient de savoir que Maitre Alfred Ngoyi est aussi titulaire de diplôme de spécialiste en Droits de l‘homme des Collègues universitaires Henry Dunant CUHD à Genève en 2009, de diplôme de Management des Projets de l‘Ecole supérieur de Management ESM à Genève en 2010 et d’un brevet fédéral suisse de Spécialiste de la migration en 2014.

 

Actuellement il défend, assiste et représente les étrangers et les Suisses dans leurs différentes procédures administratives et judiciaires en lien avec le droit de la migration, le droit social, le droit de travail, le droit des assurances sociales, le droit de bail, le droit de protection de l’enfant…au sein de son cabinet juridique basé au centre-ville de Zurich, la capitale économique suisse.

Il compte avec lui plusieurs cas succès même devant la plus haute juridiction suisse, à savoir le Tribunal fédéral.

Praticien de droit et chercheur, Me Alfred Ngoyi est depuis octobre de cette année Doctorant à la faculté de droit de l’université de Neuchâtel en Suisse où il prépare une thèse en droit d’asile suisse et en procédure administrative.

Modèle d’intégration en Suisse, à côté de son activité professionnelle de praticien de droit, il est politicien en Suisse où il milite activement au sein du Parti socialiste suisse. Candidat malheureux aux élections communales de sa ville de domicile et d’origine Winterthour dans le canton de Zurich respectivement en mars 2018 et en février 2022, Alfred Ngoyi est candidat pour le compte de son parti à l’élection au parlement cantonal (provincial) de Zürich prévue le 12 février 2023. Il est donc en pleine campagne électorale.

Le prix spécial reçu par Me Alfred Ngoyi de la part de SWITZERLAND DIASPO AWARDS est le fruit de différents témoignages reçus des étrangers en Suisse et des Suisses eux mêmes suite à son dévouement pour La Défense des migrants. Il a dédié son trophée aux victimes de la guerre à l’est de son pays d’origine la RDC comme il l’a déclaré lui-même devant le jury et les spectateurs à la soirée de remise des prix.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising