Connect with us

À la Une

UNC/Kinshasa : Yves Nswal mobilise des jeunes pour la libération de Vital Kamerhe

Published

on

Le parti politique Union pour la nation congolaise (Unc) a organisé, le vendredi 24 juillet 2020 à Kinshasa, une marche pacifique pour exiger la libération de son président, Vital Kamerhe, détenu à la prison centrale de Makala.

Des milliers des jeunes militants du parti ont répondu à l’appel d’Yves Nswal, coordonnateur de la mobilisation des jeunes, afin de réclamer la relaxation de leader, le « pacificateur ». À travers cette mobilisation, Yves Nswal a démontré sa dévouement au parti et sa loyauté à Vital Kamerhe.

Le coordonnateur de la mobilisation a rassemblé les jeunes militants de l’Unc au siège de l’interfédéral du parti sur l’avenue de l’Enseignement dans la commune de Kasavubu, point de départ de la marche. Les manifestants ont, sous l’encadrement des éléments de la police, pris ensuite la direction du rond-point Kimpwanza, l’avenue Saio avant de retomber sur l’avenue Kasavubu pour ensuite terminer la marche, sans incident au rond-point Moulaert dans la commune de Bandalungwa.

Conduits par leur leader de la mobilisation, Yves Nswal, ces jeunes militants n’ont juré, tout au long de la marche, que par l’innocence de leur président national, qu’ils appellent affectueusement le pacificateur Vital Kamerhe. Ils n’avaient qu’un seul leitmotiv dans leur message : « Les voleurs sont en liberté, Vital Kamerhe, innocent, est en prison. Il doit être libéré ».

La marche pacifique de Kinshasa fait partie d’une série des manifestations pour réclamer l’innocence et la libération immédiate et du directeur de cabinet du chef de l’État. En effet, il y a des marches analogues, le jeudi 23 juilletrm, à Goma dans la province du Nord-Kivu et à Bukavu dans celle du Sud-Kivu, fief naturel de Vital Kamerhe.

Le 20 juin dernier, Vital Kamerhe a été condamné à 20 ans des travaux forcés par le Tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe, à l’issue du procès sur le Programme de 100 jours du président de la République, dans le volets des maisons préfabriquées. Il a été inculpé pour détournements de deniers publics. La reouverture de l’affaire en appel, prévue le 24 juillet 2020, a été reportée au 07 août. Selon la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe, ce report est motivé par le besoin de régulariser la saisine.

Le coordonnateur de la mobilisation des jeunes de l’Unc Yves Nswal croit dur comme fer à l’innocence et la relaxation de son président national à l’issue de ce procès en appel. Wait and see.

Sandra Kagaba/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Le Salon des Médias et du Business ouvert ce jeudi à Kinshasa 

Published

on

C’est sur le thème: « Les médias, un atout pour la croissance des entreprises en RDC » que le Salon des Médias et du Business s’est ouvert ce jeudi 26 au 27 janvier 2023 à l’hôtel Fleuve Congo.

Événement incontournable de la scène des médias, le Salon des Médias et du Business est l’unique salon en RDC qui rassemble toute la presse et les opérateurs économiques pour discuter des possibilités d’une relation gagnant-gagnant.

Ce salon est organisé par l’Association des médias en ligne (MILRDC) en collaboration avec la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), avec l’appui technique d’Internews sur financement de l’Union Européenne dans le cadre du projet Medias Indépendants et Innovants (Medias 2I).

Prennent part à cette rencontre, environ une centaine de journalistes, communicateurs et chefs d’entreprises.

L’objectif visé par les organisateurs est double : « d’abord évaluer les avancées de l’écosystème médiatique et son impact éventuel sur la croissance des entreprises du pays et ensuite initier un espace d’échange sur diverses thématiques en vue d’améliorer la relation entre le secteur privé et les médias », a déclaré Noémie Kilembe, directrice adjointe d’Internews.

Durant les deux jours du Salon, les participants prendront part aux echanges à travers quatre panels. Les deux premiers prévus ce jeudi ont tablé sur « la réglementation de la publicité en RDC et son impact sur les revenus des médias »; et aussi « les médias face aux régies publicitaires et GAFAS ».

Pour ce vendredi, le premier panel traitera de la diversification des services et des offres des médias, alors que le deuxième planchera sur la gouvernance et la gestion des médias en tant qu’entreprise.

Ce Salon, convient-il de rappeler, rentre dans le cadre du projet M2I débuté en janvier 2020 et qui s’achève à la fin du mois de janvier 2023.

Déborah Kabuya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising