Connect with us

Actualité

UDPS : accrochage entre deux ailes de la fédération à Kananga

Published

on

A Kananga au Kasaï Central, deux ailes de la fédération de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) se livrent à des spectacles désolants depuis plusieurs mois. Pas plus tard que le lundi dernier, les deux camps se sont retrouvé dans une bagarre rangée sur le boulevard Lumumba, en plein centre ville. A la base de cet accrochage, le non respect de la décision de la hiérarchie par un camp.

Amandus Katanga, vice-président de l’aile Gabriel Ilunga, le seul responsable du parti présidentiel dans cette province a réagi à ce sujet. “Gabriel Ilunga est le seul responsable connu. Il passera un jour. Tshimbombo était président, il ne l’est plus. Il n’est pas le premier à pouvoir diriger ce parti. On doit respecter la décision du directoire. C’est Jean Marc Kabund qui l’a nommé dans le souci de mettre tout le monde ensemble”, a-t-il haussé le ton.

De sa part, le camp de Blandard Tshimbombo accuse le premier d’avoir une milice en son sein qui créée troubles et désolations. “Quand le président a fait l’appel, c’était pour nous mobiliser à accueillir nos hôtes qui sont venus de Kinshasa le lundi. Arrivés sur le lieu, nous avons trouvé Gabriel Ilunga avec sa milice. Et il a attaqué notre bureau, c’est la quatrième attaque”, s’est expliqué Daniel Oleko, président de la Ligue des jeunes du parti, aile Tshimbombo.

Intervenant sur une chaine de télé locale, Gabriel Ilunga Kayembe a promis de poursuivre le combat jusqu’à la fermeture du bureau de Blandard Tshimbombo.

Et l’opinion s’indigne des actes que commettent les militants de l’UDPS à Kananga.

Jeff Mbuyi/Congoprofond.net