Connect with us

Santé

Tshopo : Zoom sur l’hôpital Santé rurale congolaise de la société Busira Lomami à Imbolo 

Published

on

Situé dans le village d’Imbolo, en plein territoire d’Isangi, dans la province de la Tshopo, l’hôpital Santé rurale congolaise (SRC) est à ce jour le principal établissement de la contrée, car accueillant également des malades issus des villages environnants du territoire d’Isangi et ce, grâce à son plateau technique bien garni. C’est une œuvre de la société Busira Lomami (BLO), filière du Groupe Blatner Elwyn Agri (GBE Agri).

D’une capacité d’accueil d’environ 200 lits, l’hôpital SRC Imbolo contribue incontestablement au développement de la RDC, à travers cette communauté de la province de la Tshopo.

A en croire le Docteur Franck Tshupa, responsable de l’hôpital, son équipe et lui sont impliqués dans la prise en charge sanitaire de la population d’Imbolo et ses environs.

 

En effet, le SRC Imbolo prend en charge tous les travailleurs de la société BLO pour les cas à la fois des maladies causées par leur travail à la plantation et celles pas directement liées à la société. Il prend aussi en charge toutes les autres personnes ne travaillant pas dans la société, voire non issues du village d’Imbolo. D’après ce médecin responsable, l’hôpital propose plusieurs services et dispose en même temps des matériels dont il est le seul à avoir sur l’ensemble du territoire d’Isangi. « Nous avons notre appareil de radiographie qu’on ne retrouve pas dans le territoire d’Isangi. Il n’y a que chez nous qu’on peut trouver l’examen d’échographie et nous avons beaucoup d’autres examens de labo qui peuvent être faits ici. Ce qui fait que même les hôpitaux de référence recourent à nous. En cas de dépassement de notre plateau ici à Imbolo ou dans le territoire d’Isangi, automatiquement le malade est obligé de se déplacer vers Kisangani où il peut trouver les services plus spécialisés que nous », souligne Dr Tshupa, précisant que la maladie la plus fréquente de ce milieu reste la malaria.

Parmi les services organisés par la SRC Imbolo, il y a notamment la chirurgie générale, l’accouchement, ou encore la CPN (consultation prénatale).

La SRC a été créée en 1999 et est financée sur fonds propres. Elle a pour devise “un peuple sain et épanoui, c’est un potentiel nécessaire pour le développement d’un pays”. Très engagée en matière de santé rurale, elle est aussi présente dans quatre (4) autres provinces outre la Thsopo. Il s’agit des provinces de l’Equateur, de la Mongala, de la Tshuapa, et du Kongo Central). La SRC dispose au total de 3 hôpitaux généraux de référence ; 7 centres médicaux et 34 centres de santé.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Santé

FP 2030 : Ouverture, à Kinshasa, de la réunion stratégique sur la promotion de la planification familiale

Published

on

Kinshasa, la ville métropolitaine, abrite, depuis ce lundi 15 juillet jusqu’à mercredi 17 juillet, la réunion des points focaux nationaux issus de 5 pays d’Afrique centrale en vue d’encourager la planification volontaire dans la sous-région.

Représentant le ministre de la Santé publique, Dr Ramazani Yuma, secrétaire général au sein du même ministère, a tenu à rappeler, au cours de son allocution, l’importance cruciale de ces assises en RDC. « Le fait que cette réunion se passe à Kinshasa est une interpellation, un symbole fort, de sorte que nous puissions encore travailler davantage au niveau de la région de l’Afrique centrale pour pousser l’agenda parce que dans nos pays la prévalence contraceptive est encore faible».

Question touchant le développement du pays, le secrétaire général Ramazani a martelé sur le fait que la Planification Familiale était une des priorités au sein de son ministère. « C’est une intervention de santé à haut impact dans un contexte comme celui de la RDC où la mortalité maternelle est très élevée.»

Notons que cette réunion stratégique qui réunit les 5 pays d’Afrique centrale, à savoir: le Burundi, le Cameroun, la République Centrafricaine ainsi que la RDC, va permettre des échanges d’expériences concernant les questions de la Planification Familiale. A l’issue de cette réunion, des résultats pouvant améliorer les conditions des femmes sont attendues comme le précise le Directeur Régional FP2030 de l’Afrique du Nord, Centre et l’Ouest, Dr Martin Migombano. « Nous attendons d’eux de faire le point sur tout ce qui a été déjà fait et ce qu’ils peuvent faire pour s’assurer que l’accès à la planification familiale aux femmes et jeunes filles de cette région ne soit pas soumis à beaucoup d’obstacles ».

Quant à la Directrice Exécutive de FP 2030, Dr Samukeliso Dube, la tenue de cette réunion en RDC est pour faire passer un message spécifique. « Il faut investir sur les questions de santé reproductive, s’assurer comment toucher avec les outils et programmes qui vont aider pour une meilleure planification familiale mais surtout maintenir une collaboration entre les pays de l’Afrique centrale afin de voir ce qu’il faut développer pour ne plus rester à la traîne ».

Durant 3 jours, les points focaux nationaux vont échanger, définir le mécanisme de coordination et d’opérationnalisation et faire des plaidoyers afin d’obtenir des meilleurs engagements pour des résultats meilleurs.

Dorcas Ntumba/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte