Connect with us

À la Une

Tribune: Pourquoi défier ouvertement le monde occidental ?( Par Innocent Kambale, spécialiste en Politique étrangère)

Published

on

La délégation de la RDC composée essentiellement de hauts responsables de la défense et de la sécurité, a séjourné à Kigali du 12 au 14 février 2021 pour une visite de travail. Le but de cette visite était de discuter avec la partie rwandaise des moyens efficaces de faire face aux menaces à la sécurité qui affectent les deux pays. Cette rencontre bilatérale fait du reste suite à une autre tenue à Kinshasa le 19 janvier 2021.

Selon les réseaux sociaux, Monsieur François BEYA KASONGA, Conseiller Spécial du Chef de l’Etat en matière de Sécurité, et chef de la délégation congolaise aurait déclaré ceci : « Nous sommes venus ici pour défier le monde entier, en particulier le monde occidental, qui ne veut pas que nous parlions et travaillions ensemble. Nous sommes ici pour leur dire que nous sommes un et que nous ne voulons jamais de conflits entre nous ».

En effet, les propos tenus par le patron du Conseil National de Sécurité (CNS) à cette réunion stratégique entre la RDC et le Rwanda ont été mal relayés, aussi bien par la presse écrite que les réseaux sociaux. Monsieur François BEYA KASONGA, fin diplomate de son état, avec une expérience de plus de 40 ans dans la diplomatie et la sécurité extérieure, ne pouvait aucun cas, tenir ce genre de propos, surtout qu’il est très bien introduit dans le milieu occidental. L’on ne voit pas pourquoi il s’attaquerait ouvertement aux occidentaux.

S’il est vrai que le Conseiller Spécial François BEYA aurait tenu ces propos, il connaît peut-être les raisons pour lesquelles il les aurait tenus, surtout qu’il maitrise bien le fonctionnement du monde occidental.

Cependant, il y a lieu de retenir que le Conseiller Spécial François BEYA KASONGA a effectivement déclaré ceci : « Nous sommes venus pour montrer à la face du monde que les Rwandais et les Congolais sont un seul peuple, capable de travailler ensemble pour trouver une solution aux menaces communes »

L’opinion publique ne devrait pas s’alarmer outre mesure. Elle est donc invitée à ne pas suivre les commentaires d’intoxication alimentés avec l’intention de ternir l’image de François BEYA tant sur le plan national qu’international.

Innocent KAMBALE
Spécialiste en politique étrangère