Connect with us

À la Une

Sud-Kivu : “Le FCC n’a pas besoin des querelles…”(Amani Kamanda Jacques, député provincial)

Published

on

Le Front Commun pour le Congo (FCC/Sud-Kivu) est descendu dans la rue ce mardi 04 août 2020 pour réclamer le respect de la Constitution, ainsi que la sécurité sur toute l’étendue de la RDC.

Dans le lot des manifestants, le député provincial et rapporteur de l’organe délibérant du Sud-Kivu, Amani Kamanda Jacques, a fait savoir durant cette manifestation que le FCC n’a plus besoin des querelles. ” Nous n’avons plus besoin de l’insécurité. Voilà pourquoi nous avons marché et venu déposer le mémorandum”, a-t-il dit.

Pour ce cadre du regroupement AAB, le respect mutuel entre institutions doit être de vigueur aussi.

” Nous ici, au Sud-Kivu, nous exigeons le respect des institutions, nous exigeons le respect de la constitution. La population du Sud-Kivu, de la République démocratique du Congo doit se retrouver dans la gestion”, a dit ce dernier.

Au sujet de plusieurs foyers d’insécurité enregistrés dans plusieurs régions( Fizi, Kipupu, Beni, Ituri et tant d’autres), ces caciques du FCC ont demandé au président de la République de tout mettre en oeuvre pour la juguler.

” Nous avons besoin de la paix, cette marche, non seulement, que nous devons respecter les institutions, nous recouvrons en même temps la paix. Nous avons besoin de la paix au Sud-Kivu. Nous avons besoin de la paix dans la plaine de la Ruzizi, nous avons besoin de la paix aussi à Kipupu, dans les hauts plateaux de Fizi et donc nous avons besoin de la paix sur toute l’étendue du territoire national”, conclut Amani Kamanda Jacques.

Après Kinshasa, Ituri Sud-Ubangi, Goma et Butembo, le FCC Sud-Kivu a aussi manifesté pour exprimer sa position par rapport à la gestion du pays.

Shukuru Ntwali