Dev Solaire

Connect with us

À la Une

Sud-Kivu : la “République du Kivu” impose un impôt à Kabare Nord, la société civile choquée

Published

on

Une nouvelle milice du nom de la “République du Kivu” impose, depuis à peu près mois, un lourd tribut aux habitants de Kabare Nord dans la province du Sud-Kivu.

Dans plusieurs groupements, notamment Bushumba, les habitants sont contraints de payer les impôts avant de mener toute activité, signale l’organisation de défense des droits de l’homme “Communauté unie pour le développement”.

” Il y a un groupe armé dénommé République du Kivu qui sème terreur et désolation. Aujourd’hui, la population vit dans la psychose à cause des impôts et taxes imposés à la population. Cette dernière vit de l’agriculture et de l’élevage, mais aujourd’hui ne peut pas le faire à cause de l’insécurité. Se diriger seulement au champs, c’est un grand risque, surtout pour les jeunes filles et les mamans qu’on viole actuellement”, indique David Cikuru, coordonnateur de cette organisation.

La présence de ces milices est confirmée par la société civile locale ainsi que l’administrateur du territoire qui, jusque-là, ne confirme ni informe le nom de la “République du Kivu”.

5 groupes armés, à leurs têtes Shabani, Soleil et Chiyasura, tous des miliciens actifs dans les territoires de Kalehe et Kabare, se sont mis ensemble pour créer ce mouvement. Les uns s’occupent du braconnage au sein du parc national de Kahuzi Biega et d’autres imposent un impôt aux habitants.

” Il est grand temps que le gouvernement prenne des dispositions pour mettre hors d’état de nuire ce groupe qui vient déstabiliser encore une fois la quiétude de la population. Nous, on se demande où est-ce que ces gens ont trouvé des tenues militaires, les armes? Tout ça sont des questions que la population est entrain de de poser et nous lançons un appel pathétique à tous les jeunes à pouvoir se désolidariser de tous ces groupes qui sont entrain de promettre le bien-être en disant qu’ils vont donner un salaire décent aux jeunes. Je demande aux jeunes de collaborer avec notre armée, la police, les autorités politico-administratives pour mettre hors d’état de nuire ce groupe qui continue à insecuriser la population”, rajoute David Cikuru en sensibilisant les jeunes à se désolidariser de ces groupes armés.

Notons que la première alerte sur la présence de ce groupe armé remonte du dernier conseil du mois d’août.
Le ministre de la Défense avait fait état d’une présence d’un groupe armé dénommé “République du Kivu” actif dans la province du Sud-Kivu. De son côté, l’administrateur du territoire de Kabare, Thadée Midero, a indiqué avoir fait rapport à la hiérarchie.

Shukuru Ntwali/CONGOPROFOND.NET

%d blogueurs aiment cette page :