Connect with us

À la Une

Sokimo tente d’extorquer Kibali Goldmines !

Published

on

Mauvaise gestion, gabegie financière, détournements des deniers publics, bradage du patrimoine minier, complaisance dans la gestion du personnel, etc., telles sont les caractéristiques de la gestion de la Société Minière de Kilo-Moto ( SOKIMO ),
sous le règne de Joseph Kabila,
par les comités de gestion qui se sont succédé et par différents ministres du Portefeuille.

Ces gens ont bradé le patrimoine de cette entreprise de l’Etat qu’ils ont tuée pour se créer de petites entreprises fictives où ils se partagent
des actions.

Anciens Ministres du
portefeuille, comme anciens
mandataires de SOKIMO sont,
chacun en ce qui le concerne,
détenteurs des titres ou des dividendes dans ces petites sociétés. Certains anciens ministres sont passés par
leurs  enfants  ou conjoints  pour préserver  leurs actions  dans ces petites entreprises dont la plupart logées dans des paradis fiscaux.

Tout ce qui a été payé par les
partenaires de Sokimo n’est jamais entré dans les caisses de l’Etat. Ils ont tout détourné.

Alors  qu’ils se proposaient de vendre tous les 30% qui restaient à Kibali dans le
partenariat Randgold Ressources et Anglo Gold Ashanti, ces derniers ont
refusé pour n’acheter que  20% laissant  gracieusement  10% à SOKIMO qui en gère selon les humeurs de ses différents DG ou de différents ministres du Portefeuille.

Bouc-émissaire

Entretemps, c’est le personnel
qui trime. Il a été abandonné à son triste sort. Comme bouc-émissaire, KibaliGoldmines.

Tous les péchés sont commis par cette entreprise qui n’aurait pas été sérieuse dans le respect de ses engagements avec l’Etat congolais. Faux et archifaux, réagit le Comité de  gestion de la succursale de la  multinationale BARRICK GOLD CORPORATION.

Et ce, à la suite d’un pamphlet qui circule dans les réseaux sociaux et médias mal informés. Ils ont annoncé
que Kibali doit à SOKIMO plus de la moitié du capital investi. Folie.

Une supercherie et une tentative d’extorsion. Et Kibali Goldmines SA (Kibali) a déclaré hier lundi 19 avril
2021, avoir appris que SOKIMO SA tentait pour la  deuxième fois d’extorquer certains avantages à la société en déposant une nouvelle
plainte auprès du Tribunal de
Commerce de Kinshasa.

SOKIMO est actionnaire à hauteur de 10% dans la mine d’or de Kibali qui est exploitée par Barrick Gold Corporation
(NYSE:  GOLD) (TSX:ABX),
propriétaire à 45%, les 45% restants étant détenus par Anglo Gold Ashanti.

Kibali a déclaré que SOKIMO
avait retiré la première plainte de ce genre après qu’il ait été démontré qu’elle était sans fondement.

Kibali rejette  également les  poursuites judiciaires actuelles parce qu’elles sont également fallacieuses et sans substance, et demanderait son rejet
comme elle l’avait fait avec la plainte précédente.

Kibali a opéré, au cours des 12
dernières années, dans le cadre d’un accord de joint-venture avec un mécanisme clair de résolution des conflits qui, dans ces cas, a été ignoré
par SOKIMO, a déclaré la société.

Impact news


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Éliminatoires Mondial Basket : Après sa double victoire sur Kenya et Sénégal, la RDC affronte ce dimanche l’Égypte 

Published

on

Comme lors de la deuxième fenêtre, les Léopards de la RDC ont réédité l’exploit ce samedi 2 juillet en Égypte face aux Sénégalais (72-60), dans un match comptant pour la deuxième journée de la troisième fenêtre des éliminatoires de la Coupe du Monde 2023.

Après avoir gagné leur premier match par forfait contre le Kenya et validé son ticket pour la fenêtre suivante, la RDC aligne donc une deuxième victoire dans cette troisième fenêtre. Elle va croiser l’Égypte, ce dimanche 03 juillet, pour la dernière journée. Une victoire face à l’Egypte fera énormément du bien à la RDC avant la dernière fenêtre car les points des trois premières fenêtres seront reconduits à la dernière.

Pour ce match face au Sénégal, la RDC a maitrisé le premier et le troisième quart-temps. Les hommes du technicien Thomas Drouot ont cédé lors du deuxième quart-temps et ont lutté lors du dernier quart-temps, soit (17-11,10-14, 22-11, 23-24)

Côté statistiques, les Sénégalais ont dominé les Léopards en lancers-francs soit 81% sur 17%. Les Léopards étaient supérieur dans les tirs de 2 points, soit 61% sur 53% côtés Sénégalais. Le Sénégal a gagné 33 rebonds contre 28 pour la RDC, etc.

Au classement l’Égypte et la RDC avec le même nombre des points sont classés premier et deuxième avec chacun 9 points.

Il faut noter que les trois meilleures équipes des Groupes A, B, C et D se qualifieront pour le second tour des Éliminatoires Zone Afrique (Groupes E et F), qui se déroulera lui en août 2022. Les deux meilleures de chacun de deux groupes et la meilleure troisième obtiendront les cinq billets pour aller représenter l’Afrique au tournoi mondial de 2023, coorganisé par l’Indonésie, le Japon et les Philippines.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising