K-WA Advertising

Connect with us

À la Une

Santé/Expo-moléculaire 6e session : les journalistes formés

Published

on

 

Le département de parasitologie de l’Institut national de recherche biomédicale (l’INRB) et le Centre Interdisciplinaire de Gestion de Risque Sanitaire (CIGRS), en collaboration avec l’Association des Communicateurs de Santé en Afrique (ACSA/RDC) organise, du 11 au 15 mars 2019, un séminaire de formation des journalistes de santé avec comme thème “Mieux comprendre l’infiniment petit pour résoudre les problèmes de santé infiniment complexe”.

Cette formation qui a débuté ce lundi 11 mars et qui regroupe plus d’une quarantaine des journalistes, se déroule dans la salle polyvalente du Laboratoire vétérinaire de Kinshasa, sur l’avenue Wangata, dans la commune de la Gombe.

Pourquoi le choix des journalistes pour cette formation qui est à la 6eme session? L’instructeur de cette formation, le Professeur Justin Masumu explique :

“Le journaliste, dans ce qu’on fait, à vraiment une place afin de faire comprendre à la population de faire face à tout les risques sanitaires que nous vivons. Étant donné que la biologie moléculaire est la technique la plus utilisée. Pour faire passer le message entre les chercheurs et les décideurs, nous avons penser que les journalistes doivent avoir l’information sur cette technique de telle sorte que quand on va parler de la biologie moléculaire, eux, puissent répercuter le message sans pour autant le transformer.”, a-t-il martelé.

Quant au choix de ce thème “Mieux comprendre l’infiniment petit pour résoudre les problèmes de santé infiniment complexe”, le professeur Masumu s’est exprimé en ces termes :

“À partir de la biologie moléculaire, on peut faire la lecture de votre vie à partir de L’ADN. Nous prenons une goûte de sang, nous faisons le séquentiel et nous avons votre ADN. Et nous pouvons maintenant dire si vous êtes sensible à telle maladie, résistant à d’autres, etc. Donc , nous pouvons expliquer la vie de la personne à partir de L’ADN. Ce pourquoi, nous disons que si nous comprenons ce qui se passe à l’intérieur de la cellule, nous pouvons expliquer ce qui se passe à l’extérieur.”, a-t-il expliqué.

Et de poursuivre : “Tout ce que nous avons comme expression sur le plan physique, ça peut s’expliquer par ce qui se passe au niveau de la cellule, mais aussi sur le plan moléculaire, en faisant la PCR (amplificateur en chaîne par polymérase ou Polymerase chain réaction), la séquence qui nous permet de déterminer une épidémie.

La biologie moléculaire qui est une technique de pointe, nous permet donc d’expliquer beaucoup de choses, mais nous partons alors de L’ADN qui est infiniment petit pour expliquer des choses qui sont infiniment complexes. C’est pourquoi nous avons dit que si l’on comprend ce qui est infiniment petit, on pourra expliquer ce qui est infiniment complexe”, a-t-il conclu

Signalons que cette formation est donnée par deux experts. Outre le Prof Justin Masumu, il y a la docteur vétérinaire Tatiana Banze qui avait ouvert la session, en donnant les objectifs de leur laboratoire qui est attaché au ministère de Pêche et élevage. La mission poursuivie par ce laboratoire est, entre autres, la surveillance de la maladie animal et épidémiologique.

Les orateurs ont appelé à veiller sur la sécurité des animaux , la prévention ou le contrôle de maladies animales.

Signalons aussi que la formation va se poursuivre jusqu’au 15 mars, mais cette fois-ci avec la partie pratique.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

RDC : Déjà en ordre de bataille, le MCU Civuila Ilunga pose une condition pour soutenir Fatshi en 2023 !

Published

on

Ouverts le samedi 14 mai, les États-généraux du Mouvement des Congolais Unis (MCU) se poursuivent ce lundi 16 mai 2022 à Kinshasa. Y prennent part, les cadres inter-federeaux, fédéraux et nationaux de cette formation politique membre de l’Union Sacrée.

À l’ouverture de ces assises Jean-Paul Civuila Ilunga a invité les participants de son parti à abattre un travail de fond, en mettant un accent particulier sur les élections générales prévues en 2023. Pour le numéro 1 du MCU, ces assises seront porteuses d’une vision claire sur le processus électoral de 2023 et annonceront un programme ambitieux de ce parti pour les élections à venir.

S’agissant du candidat à la présidence de 2023, Jean-Paul Civuila pose une condition pour soutenir l’actuel président de la République Démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi, à l’élection présidentielle de 2023. Pour lui, le MCU soutiendra la candidature de Félix Antoine Tshisekedi à la seule condition qu’il soit ” Indépendant”. ” S’il est candidat de l’UDPS, le MCU présentera son propre candidat !”, a-t-il souligné.

Concernant l’actualité politique nationale, le patron du MCU est revenu sur le bilan du premier ministre SAMA LUKONDE. Tout en le jugeant négatif, il a demandé haut et fort sa démission et celle de son gouvernement.

Fidèle à son cheval de bataille, Jean-Paul Civuila a réiteré son appel au président Tshisekedi, lui demandant de se débarrasser de ses amis dans son entourage. ” Je voudrais revenir sur une situation avant de passer à un autre point. Ce pays ne peut être dirigé, si le président ne nous écoute pas. Nous avons parlé du Premier ministre, nous avons parlé de l’entourage du président…”, souligne-t-il.

A travers ces États généraux, convient-il de souligner, le MCU se met en ordre de bataille et démontre sa détermination de participer aux élections 2023 avec sérénité pour une victoire.

Notons que ces assises prendront fin ce mardi 17 mai à Kinshasa.

Joseph Malaba/CONGOPROFOND.NET

Continue Reading

K-WA Advertising