Connect with us

À la Une

RTNC : Chérubin Okende crie à l’injustice et saisit le ministre des Médias

Published

on

Le député national Chérubin Okende a saisi le ministre national de la Communication sur le probable refus du directeur général de la Radio télévision nationale congolaise (RTNC) de laisser passer une émission dans laquelle un membre de la plateforme Lamuka a pris part.

En effet, regrette-t-il, c’est comme si les vieilles méthodes de l’ancien régime n’ont pas disparu. Pour lui, le DG de la RTNC, Ernest Kabila, aurait interdit la diffusion de l’émission deux sons de cloche, présentée par la consœur Nancy Odia Niango et qui recevait pour la circonstance Zacharie NKENDA, cadre de l’UDPS ( coalition FCC-CACH au pouvoir), en face du député Chérubin OKENDE (président du parti FSIR), membre de Lamuka ou opposition.

Le DG aurait interdit la diffusion de l’émission deux sons de cloche pour un motif que Okende qualifie de “simpliste et discriminatoire” puisque l’un des invités était de l’opposition. Pour lui le DG a marché sur le caractère neutre que devait respecter ce média public et, ainsi, est allé à l’encontre de la vision du président de la République Félix Tshisekedi qui veut laisser toutes les tendances s’exprimer pour respecter la Constitution.

Pour Ben-Shanal KIMONI, cadre du parti FSIR joint par CONGOPROFOND.NET, ce genre d’attitude, non réprimée, démontrera tout simplement que le changement tant vanté par la coalition FCC-CACH n’est qu’un simple slogan qui habille la continuité des anti valeurs et des abus décriés pendant la gestion du régime passé où tout était fait pour
museler les opposants. “Maintenant que le ministre de la tutelle est saisi, l’opinion attend la suite”, a

Contactée, la présentatrice de l’émission n’a pas voulu commenter ce sujet.

Petit Ben Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

FP2030 : Les pays d’Afrique Centrale en réunion stratégique, du 15 au 17 juillet à Kinshasa, pour la promotion de la planification familiale

Published

on

Le Bureau Régional de l’Afrique du Nord, de l’ouest et centrale en collaboration avec le Ministère de la Santé Publique, de l’Hygiène et de la Prévention, et les partenaires, réunissent les délégués constituant la structure des points focaux nationaux du FP2030 de six États d’Afrique centrale à Kinshasa-RDC du 15 au 17 Juillet 2024 pour encourager la planification familiale volontaire et basée sur les droits dans la sous-région à travers le renforcement de la coordination des points focaux.

Cet atelier de trois jours vise à faciliter l’établissement de partenariats efficaces entre les acteurs de la planification familiale en Afrique centrale et à accroître l’accès et l’utilisation d’une contraception moderne volontaire, de qualité et fondée sur les droits pour toutes les personnes qui en ont besoin ou qui le souhaitent dans la région.

L’atelier comprendra des discours d’ouverture, des discussions de groupe et des séances de travail sur un large éventail de sujets liés à la planification familiale, notamment :
– Créer une obligation de rendre compte en renforçant et en établissant les plans d’action nationaux existants.
– Promouvoir l’utilisation de pratiques à fort impact pour la mise en œuvre et l’extension de la planification familiale ; et
– Financer les programmes de planification familiale, y compris la mobilisation des ressources nationales ;
– Comprendre les stratégies de mise en œuvre de la planification familiale dans les situations d’urgence et promouvoir la résilience.
– Aligner les plans d’action nationaux sur les nouveaux piliers d’action de la stratégie pour les adolescents et les jeunes en Afrique centrale.

Les efforts de collaboration de FP2030 et de ses partenaires soulignent l’importance de la planification familiale pour assurer la stabilité et la pérennité de la sous-région.

À propos de FP2030

FP2030 est le seul partenariat mondial centré uniquement sur la planification familiale. “Nous œuvrons pour que chacun, partout, puisse accéder à des contraceptifs volontaires, fondés sur les droits et de qualité, et les utiliser, quels que soient son lieu de résidence, son mode d’identification, son âge ou son statut de partenaire. Cet objectif unique nous permet de rassembler le plus grand nombre possible de partenaires dans toutes les disciplines et tous les secteurs, tout en plaçant la planification familiale au carrefour des programmes mondiaux de santé, de développement et d’égalité des sexes”, précisent ses animateurs.

Dorcas Ntumba/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte