Connect with us

Actualité

RDC : une rame de 12 conteneurs contenant des matériels de construction du barrage de Katende réceptionnée par une délégation de la Présidence de la République

Published

on

 

Une rame de 12 conteneurs contenant des matériels de construction du barrage de Katende en provenance de Lubumbashi, au Haut-Katanga, réceptionnée par une délégation de la Présidence de la République constituée du conseiller principal en charge des Finances et économie, Marcelin Bilomba et du député national, Eliezer Tambwe, le jeudi 9 septembre à Tshimbulu, dans le territoire de Dibaya au Kasaï Central.

Selon l’élu de la circonscription de Dibaya, le député national Étienne Bidjep Bidjep qui l’a annoncé dans une correspondance jeudi à l’ACP, ces matériels seront acheminés après Tshimbulu par route jusqu’au site de Katende, où est construit le barrage du même nom, avant d’ajouter que l’arrivée de ces matériels à Tshimbulu est la matérialisation du projet phare du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi.
« La rame de 12 wagons est la première des 12 prévues dans le cadre du contrat avec la société Angélique. 12 rotations de 12 wagons seront organisées en raison de 4 convois par mois. Ce qui permettra d’évacuer tout le matériel entreposé environ 3900 tonnes, au terminal containers de Lubumbashi», a-t-il renseigné.

Il a fait savoir que c’est grâce à la ferme volonté du Président de la République, Chef de l’État, Félix Tshisekedi Tshilombo de parachever l’érection de la centrale hydroélectrique de Katende, que ces moyens ont été débloqués par le gouvernement, soit 1,5 millions de dollars américains, pour financer le transport de ce matériel par rail, tandis que le chemin de fer reste le mode idéal, la voie royale dans ce cas.
La Société nationale de chemin de fer du Congo (SNCC/SA), sous l’impulsion de son comité de gestion dirigé par Fabien Mutomb Kan Kato, a mis les bouchées doubles pour superviser le processus d’acheminement et de chargement des tonnes de fret de ces matériels.

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

PDL-145 T : Pour la CFEF, le taux d’achèvement des ouvrages de la 1ère phase est de 52% (Alain Lungungu, Coordonnateur)

Published

on

Le coordonnateur de la Cellule d’Exécution des Financements en faveur des États Fragiles (CFEF), Alain Lungungu Kisoso, a démontré l’état d’avancement des travaux du programme de développement à la base de 145 territoires (PDL 145 T) dans les provinces où cette cellule est à l’oeuvre.

Intervenant au cours d’une conférence-débat organisée par la Dynamique Judith Suminwa Tuluka, ce mercredi 17 juillet, au capitole de Rotana hôtel de Kinshasa, Alain Lungungu a fait savoir que jusqu’à fin juin 2024, le taux d’achèvement des ouvrages est de 52℅, sur les 635 ouvrages prévus dans la phase 1 d’exécution du PDL- 145 T.

Ces statistiques concernent les 7 provinces dans lesquelles la CFEF assure la mise en oeuvre de ce programme, à savoir Kongo Central, Kwango, Kwilu, Maï-Ndombe, Equateur, Sud-Ubangi et Nord-Ubangi.

Dans son intervention, Alain Lungungu a indiqué que pour la première phase du programme, il est prévu la construction et l’équipement de 360 écoles, 232 centres de santé et 43 bâtiments administratifs.

En effet, fin juin 2024, un taux d’achèvement de 53℅ d’écoles primaires est réalisé, 46% pour les centres de santé et 79℅ pour les bâtiments administratifs.

Nous sommes déjà à plus des 300 ouvrages réalisés sur plus 635 prévus dans la phase 1, soit 52%, à raison de 53℅ pour les écoles primaires, 46 ℅ pour les centres de santé et 79℅ pour les bâtiments administratifs. Les bâtiments administratifs, écoles, centres de santé ont été en paille dans presque tous les territoires, il a fallu un leadership éclairé de S.E.M le président Felix Tshisekedi pour que la donne soit changée. Aujourd’hui dans certains coins de la république, les choses ont été modernisées”, a-t-il déclaré à l’assistance.

Il est important de noter que les 7 provinces précitées sont composées de 43 territoires. D’après la CFEF, 43 entreprises ont été responsabilisées à raison d’une entreprise par territoire. À fin juin 2024, le taux de démarrage des travaux est de 98%.

Willy Theway Kambulu/ CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte