mbet

Connect with us

À la Une

RDC : un journaliste de “Voice Of Maniema” victime des tortures, arrestation arbitraire et détention illégale.

Published

on

De son nom Amisi Ramazani Florimond, journaliste à Voice of Maniema est arrêté et retenu depuis mardi 10 décembre dans un cachot de la police nationale congolaise.

Pour la petite histoire, les militants de la Lucha/Section Kindu avaient manifesté mardi 10 décembre 2019 dernier pour dénoncer les cas de perception des 1000Fc par les agents de la DGM Maniema à l’aéroport, au port fluvial et sur les routes menant dans l’intérieur de la Province du Maniema.

Cette taxe est considérée comme concussion vu qu’elle est illégale.

Cependant, lors de cette manifestation ce journaliste a tendu le micro aux manifestants et aux voyageurs qui ont d’ailleurs confirmé les faits.

Dans le souci d’avoir l’autre son de cloche, sieur Amisi a joint par téléphone le directeur principal de la DGM ( selon ses dires) pour écouter sa version de fait.

Ce dernier s’est réservé, tout en lui demandant de se présenter au bureau ce mercredi 11/12/2019.

C’est en répondant au rendez-vous que ce dernier s’est vu torturé dans les locaux de la DGM Maniema et quelques minutes plus tard, la police est arrivée pour l’amener au commissariat de police ville où il est détenu depuis.

Selon l’un des directeurs adjoints, ce journaliste a terni l’image de son institution en diffusant ces informations.

“De notre passage au commissariat de police ville de Kindu à 16h13, nous l’avions trouvé et ce dernier n’est pas encore entendu sur PV,” affirme la Voice of Maniema.

Et d’ajouter:

“Nous exigeons sa libération immédiate et sans condition. Car il n’a fait que son travail et même la lucha n’a fait que rappeler les agents de la DGM au respect strict des lois de la république.”

 

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

Stade des Martyrs : Halte à l’intox, l’aire de jeu n’a jamais été utilisée pour une quelconque fête !

Published

on

Une forte campagne sur les réseaux sociaux, tendant à remettre en cause l’état actuel du stade des Martyrs, a été observée dans la journée de jeudi dernier. Pour en avoir le coeur net, CONGOPROFOND.NET a fait une descente sur terrain, ce vendredi 20 mai afin de faire le constat. Résultat: Plus d’intoxication et de peur que de mal. L’aire de jeu du plus grand temple sportif du pays est aussi propre que ses alentours immédiats.

Interrogé sur la polémique créée sur la toile, un des responsables de ce stade, Gallet Lengelo, a tenu à rappeler à l’opinion qu’au delà de sa mission sportive, le stade des Martyrs de la Pentecôte a aussi pour vocation  d’accueillir de grands événements socio-culturels drainant un large public. ” C’est le cas notamment des cérémonies de prestation de serment, des cultes religieux de grande envergure, des concerts, ou encore des funérailles des grandes personnalités…”, a précisé cet administrateur en charge de la sécurisation du site.

A l’en croire, les photos qui circulent sur les réseaux sociaux sont celles d’un événement caritatif organisé le samedi dernier aux abords du terrain de jeu et qui a connu la participation des personnalités tant nationales qu’internationales. Celles-ci avaient, d’ailleurs, largement apprécié la propreté et la sérénité qui règnent dans ce complexe sportif. “Aussitôt l’événement achevé, notre équipe en charge de la maintenance s’est, comme à l’accoutumée, chargée de remettre la propreté dans le stade et dans des alentours. Point n’est besoin de rappeler qu’après chaque événement, sportif ou socio-culturel, il y a toujours une quantité énorme de déchets que nous nous chargeons d’évacuer pour garder le stade propre…”, a-t-il martelé.

Balayant d’un revers de la main l’usage de l’aire de jeu pour la fête du week-end dernier, Gallet Lengelo a indiqué qu’après cette manifestation 4 rencontres comptant pour la Ligue 2 se sont jouées sur ce même site sans la moindre complication. D’ailleurs, insiste-t-il, le stade s’apprête pour accueillir la reprise du championnat national ainsi que la rencontre de l’équipe nationale portant qualification à la coupe d’Afrique. ” Tout le reste, c’est juste pour faire du buzz sur les réseaux sociaux et pour des raisons inavouées !”, a-t-il conclu.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising