Connect with us

À la Une

RDC: Tshibala et Luhaka dans la fourberie de l’ACGT

Published

on

Bruno Tshibala et Thomas Luhaka veulent créer une troisième entreprise publique des voiries et des routes au nom de ACGT.

Dans un document signé par le 1er ministre, ce dernier donne les détails de la transformation de cette agence en établissement public.
Mais curieusement, il lui donne les mêmes attributions que celles de l’OVD et de l’Office des routes, à savoir : le pilotage des projets de modernisation des infrastructures des secteurs telles que les routes, voiries, chemins de fer, etc. Cette agence des grands travaux n’était jusqu’alors qu’une structure d’accompagnement des contrats chinois lors du régime Kabila.

En tant que service public créé le 26 août 2008, elle a aidé dans la concrétisation de la vision des  » 5 chantiers du Chef de l’État » dont les résultats sont connus de la population congolaise.

Elle a œuvré ou piloté des projets dans la construction des routes et autres infrastructures d’utilité publique. Ce qui a malheureusement mis en berne l’OVD et l’Office des routes relayées toutes les deux au second rang.

Empêtrée dans la boue

Malheureusement, elle s’est engluée dans plusieurs pétrins après avoir surfacturé la construction des routes paralysant ainsi le réseau routier du pays.

Ayant connu le rejet du peuple et du nouveau président dans le cadre du programme de 100 jours, les nouvelles manigances viennent de commencer en voulant prendre maintenant les attributions de l’Office des Routes et de l’OVD …
Tenez : L’ACGT attribue un marché des 7 passerelles pour piétons à une entreprise quelconque Zenit Group.
Ce marché est conclu pour un montant de 15 600 000$ (soit + 2millions/
passerelle).

En fin de compte 3 passerelles posées sur 7.
Curieusement, l’entrepreneur avait déjà perçu presque le total du montant du marché.
Or au même moment, l’OR lance des ponts métalliques de 50 m de long à moins de 700.000$ avec les ouvrages d’art.

Le 12 décembre 2017, Luzolo Bambi, le conseiller spécial du président dans la lutte contre la corruption s’est intéressé à ce dossier.
Il a fait arrêter le dirigeant de l’ACGT auprès de la Société Zenit.
Il serait impliqué dans le détournement d’une dizaine de millions de dollars destinés à la construction de plusieurs passerelles le long boulevard Lumumba.

Aujourd’hui encore, les travaux se trouvent présentement l’arrêt.
Curieusement, le principal accusé a été libéré sans poursuites judiciaires.

Au lieu de la transformer en établissement public, Bruno Tshibala aurait fait oeuvre utile en ouvrant un audit au sein de l’ACGT.

Ayant montré ses limites et au vu de la performance actuelle de l’OVD et de l’OR, il aurait mieux fallu l’intégrer à l’un ou l’autre.

D’autant plus qu’elle a la même vocation que les deux.

Pourquoi créer un 3e établissement alors que 2 existent déjà et qui ont besoin d’être booster?

Question de mieux gérer ce monstre à plusieurs tentacules dont la queue n’est pas toujours visible.
Une vraie escroquerie à ciel ouvert.

TMB/ CONGOPROFOND. NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Or: Remplacements des réserves et nouvelles opportunités pour sécuriser le programme de KIBALI étalé sur plus de 10 ans

Published

on

La plus grande mine d’or d’Afrique, Kibali, est sur la bonne voie pour le remplacement de ses réserves réduites par l’exploitation en 2022, tandis que de nouvelles opportunités de croissance soutiendront également son plan d’affaires étalé sur plus de 10 ans et son statut de l’un des actifs de niveau 11 de Barrick Gold Corporation.

Le président et président directeur général de Barrick, Mark Bristow, a déclaré à la presse aujourd’hui que le gisement prolifique KCD de Kibali continuait d’offrir de la valeur supplémentaire vu que le forage actuel est axé sur la conversion des ressources en réserves et sur l’exploration des filons qui sont encore ouverts en profondeur. En outre, les cibles de Mengu Hill, Ikanva et Gorumbwa présentent le potentiel nécessaire pour renforcer le portefeuille souterrain de Kibali.

« Kibali est une opération très rentable avec ses trois centrales hydroélectriques de classe mondiale qui couvrent la majeure partie de ses besoins énergétiques. Elles seront suppléées par une nouvelle centrale solaire de 17MW qui, une fois achevée en 2025, fera passer la part des énergies renouvelables dans les sources énergétiques de la mine de 81% à 93%, » a déclaré Bristow.

Les références écologiques de Kibali comprennent également la réduction continue des eaux douces provenant de la rivière Kibali et un programme de reboisement qui, à ce jour, a permis de planter plus de 10,000 arbres. La mine poursuit son programme d’appui à la conservation de la biodiversité au Parc National de la Garamba en RDC, avec la réintroduction des rhinocéros provenant d’Afrique du Sud. Les 16 premiers rhinocéros sont attendus à Garamba d’ici la fin du deuxième trimestre de cette année et seront suivis de 60 autres au cours des trois prochaines années.

Conformément à la politique globale de Barrick consistant à employer et à promouvoir les ressortissants du pays hôte, Arthur Kabila a été nommé premier directeur général congolais de Kibali. Depuis l’année dernière, huit autres postes clés de direction et techniques sont désormais occupés par des Congolais.

 

Tshieke Bukasa/Congoprofond


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising