Connect with us

Société

RDC : TRANSCO dotée d’un 2ème lot de 110 bus

Published

on

Le ministre des Transports et voies de communication, Didier Mazengu, a remis lundi 30 décembre 2020 au directeur général de l’entreprise TRANSCO, un deuxième lot de 110 bus, lors d’une cérémonie officielle au port de Boma en présence du gouverneur de province, Atou Matubuana Nkuluki, et des agents de cette entreprise de l’Etat.

Le ministre Didier Mazengu cité dans une dépêche de l’Agence Congolaise de Presse, a profité de cette occasion pour remercier le Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour avoir décrété 2020 année d’actions par la concrétisation de ce qui était considéré comme un rêve, devenu aujourd’hui une réalité.

Sur 440 bus acquis par le gouvernement pour l’entreprise TRANSCO afin de répondre efficacement au besoin de mobilité de la population congolaise en général et kinoise en particulier, 220 sont déjà à la disposition de cette entreprise, a-t-il souligné, ajoutant qu’un autre lot de 110 bus pourra arriver le 27 décembre 2020, pour compléter le reste le 27 janvier 2021. Aussi, a-t-il rassuré que ces bus ne vont pas servir uniquement la ville-province de Kinshasa mais également les autres provinces.

Il a demandé à la direction de TRANSCO de gérer ce patrimoine avec un sens de responsabilité et d’efficacité afin de pérenniser cette entreprise de l’Etat.

Le Dg Blackson Bongi de TRANSCO, dans la même dépêche de l’ACP, a exprimé sa gratitude au Chef de l’Etat ainsi qu’au gouvernement pour cette acquisition qui relève cette entreprise de la situation difficile dans laquelle elle se trouvait.

Ces bus de marque Volvo B270F sont dotés d’un système de comptabilisation des passagers et d’un système de renouvellement d’air avancé. Par ce fait, ces véhicules vont contribuer à maximiser les recettes et répondre aux exigences sanitaires de l’heure.

MUAMBA MULEMBUE CLÉMENT/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Société

Dépasser les diplômes : Les compétences essentielles pour un impact réel dans la société

Published

on

Dans un monde où les titres académiques abondent, il est impératif de remettre en question le véritable sens des qualifications dans les domaines scientifiques, pédagogiques, de la santé, de la gestion et de la défense de l’intérêt général. Au-delà des diplômes, la clé réside dans des compétences plus profondes, souvent négligées mais cruciales pour servir efficacement le bien-être collectif.

En République Démocratique du Congo, l’émergence des surdiplômés soulève des questions troublantes. Ces individus, paradoxalement, peuvent devenir des criminels relationnels, s’accrochant à leurs titres pour asseoir une caste d’auto-sécurisation mutuelle. Mais la vraie valeur réside-t-elle dans une accumulation de diplômes ou dans la capacité à agir pour le bien commun ?

Les qualités indispensables pour véritablement impacter la société vont au-delà des parchemins. L’empathie, la collaboration, l’adaptabilité, l’intégrité et une vision holistique sont essentielles pour transformer des connaissances académiques en actions concrètes et positives. Il est temps de dépasser la simple accumulation de diplômes pour privilégier des compétences authentiques au service de tous.

En fin de compte, la véritable richesse réside dans la manière dont ces connaissances sont mises en œuvre pour le bien-être collectif, et non dans les titres qui ornent les murs. Il est temps de repenser notre approche de l’éducation et de la profession pour créer un impact durable et significatif dans nos communautés.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain / Consultant senior cabinet CICPAR


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte