Connect with us

Société

Ituri : plusieurs barrières et services illégaux à Irumu et Mambasa supprimés

Published

on

Le séjour de Jean Marie Nyolo, ministre provincial de l’Environnement et développement rural dans la région du territoire d’Irumu et Mambasa, s’est transformé à un véritable coup de balais sur certains tronçons.

En effet, ce ministre a été surpris de retrouver plusieurs services non placés par la province à différentes barrières. Ces derniers imposent même le paiement des certaines taxes sanctionnées par aucune pièce.

Qualifiant ces services de « tracasseurs », Jean Marie Nyolo s’est vu dans l’obligation d’appliquer l’arrêté du gouverneur du 12 mai dernier portant organisation et fonctionnement des postes et contrôle et des péages au guichet unique en supprimant ces services. D’abord à Lolwa dans le territoire de Mambasa, sur 10 services installés à cette barrière, 8 ont été supprimés dont le service de DCF, accusé plusieurs fois par les usagers de tracasserie. Seuls, les services de l’environnement et celui de la Direction générale des recettes de la province de l’Ituri (DGRPI) ont été autorisés d’y fonctionner.

Il en est de même pour la barrière du pont Ituri sur la nationale N04 entre Komanda et Mambasa où uniquement le service de transport et voie de communication fonctionnera désormais « non-pas pour la perception des certains frais mais pour le contrôle de tonnage », précise Jean Marie NYOLO.

Les services illégaux installés à l’ancienne barrière de FONER sur la nationale N027 à 1 km de Komanda passant par ceux de Komanda centre jusqu’à Luna à la limite entre les provinces de l’Ituri et Nord-Kivu n’ont pas été épargnés. Ce ministre du Gouvernement Bamanisa III a même promis des poursuites judiciaires contre les services qui seront retrouvés dans ces barrières après ces mesures.

Verite JOHNSON/CONGOPROFOND.NET