K-WA Advertising

Connect with us

Economie

RDC: satisfecit de l’IGF au leadership du FONER pour ses performances réalisées au 1er semestre 2021

Published

on

Sur invitation du ministre des Finances, une réunion s’est tenue à son cabinet de travail à laquelle ont participé le ministre d’Etat, ministre des ITP; la vice-ministre des Finances, l’Inspecteur Générales des Finances-Chef de Service, le directeur de cabinet du ministre d’Etat, ministre des ITP et Madame le DG a.i du FONER, Georgine SELEMANI TULIA. Cette rencontre avait pour but le passage en revue de la situation des routes en RDC dans son ensemble.

Prenant la parole en premier, Jules ALINGETI, Inspecteur Général des Finances, a brossé de manière succincte le rapport de la mission d’inspection qu’il avait diligentée au FONER durant les six derniers mois. Il en ressort que :
De 2019 au premier trimestre 2021, le FONER à financé plus 73 millions de dollars américains pour les travaux d’entretien des routes de la ville province de Kinshasa.

Malheureusement, le constat qui se dégage est que les routes de Kinshasa n’ont pas suivi les transformations tant attendues. Constat fait à l’issue d’une mission conjointe de l’IGF ainsi que les ingénieurs en bâtiments et travaux publics.

L’IGF s’était donc proposée avec l’accord du ministre des Finances d’inviter dans une prochaine rencontre, les responsables des agences routières bénéficiaires du financement du FONER (OVD et OR) afin que ceux-ci éclairent l’opinion nationale quant à ce.

Le FONER a perdu durant les douze dernières années plus de 1 milliard de dollars américains, soit par des déclarations frauduleuses des produits devant faire l’objet de taxation de leurs redevances, soit par des exonérations qu’octroi le ministre des Finances aux importateurs des produits pétroliers.

L’IGF a noté avec satisfaction que suite au strict respect des règles de gestion mises en place lors de la mission d’inspection de ses services, le FONER est parti de 3 millions de dollars américains comme solde de caisse et a atteint fin juin 2021, une réserve de plus de 50 millions de dollars dans ses comptes, et ce, après avoir financé ses prévisions dans le cadre du programme d’entretien routier 2021, 70% pour l’OVD (projets spécifiques),50% pour l’OVDA et 30% pour l’OR.

Mme le Directeur Général a.i du FONER, Georgine SELEMANI TULIA, a annoncé que son institution venait de réaliser pour le seul mois de Juin 2021, le chiffre record de 33 milliards de Francs congolais grâce à l’installation du logiciel douanier Sydonia Word dans les installations du FONER. Ce qui lui permet aujourd’hui de faire une traçabilité de toutes les recettes de son institution.

Le ministre d’Etat, Ministre des ITP, a annoncé que, suivant les instructions du Président de la République Chef de l’Etat, les travaux d’entretien routier soient lancés dans la ville de Kinshasa pour profiter de la saison sèche, afin qu’au retour de la dame pluie, la population kinoise ne connaisse plus des inondations et érosions telles que vécues dans le passé.

Georgine SELEMANI TULIA a terminé son exposé en annonçant le démarrage de ses missions d’inspection et suivi des travaux à travers toute l’étendue de la République. Ceci, dans le but de veiller à ce que l’argent décaissé par le FONER atteignent réellement les objectifs assignés.

David Mayele Obama/CONGOPROFOND.NET

À la Une

Accord RDC/Groupe Ventora : Les OSC et les mouvements citoyens pour la mise en place d’un comité de suivi de la gestion des ressources naturelles

Published

on

L’accord à l’amiable signé entre le gouvernement congolais et l’homme d’affaires israélien, Dan Gertler, permettant au pays de récupérer les actifs miniers et pétroliers du groupe Ventora ne cesse de rencontrer l’assentiment des organisations de la société civile.

Ce lundi 16 mai 2022, des organisations formelles de la Société civile, des mouvements citoyens et des personnalités ont organisé une séance de restitution à leurs pairs à Kinshasa.

Ainsi, les explications des organisations formelles de la Société civile mises à la disposition de leurs pairs portent à croire que cet accord est bénéfique pour le pays et mérite une adhésion populaire.

« Les explications pertinentes de nos panélistes nous ont permis de nous faire une idée sur les enjeux de cet accord et des bénéfices qu’il est destinés à apporter à la nation. Plusieurs éléments de l’accord nous ont été fournis et qui nous permettent de nous faire une idée de la portée bénéfique de cet accord : la Gécamines bénéficiera désormais de l’usine et des gisements de Somidez restitué par le groupe Ventora dont la valeur actuelle est estimée à 3 milliards de dollars américains, selon les experts internationaux », a déclaré JC Ekosa, l’un des activistes qui lisait la déclaration finale.

D’ores et déjà, ces organisations formelles de la Société civile ont appelé le gouvernement congolais « à mettre sur pieds un comité de suivi de la gestion des ressources naturelles de la République Démocratique du Congo (RDC) ». En dépit de la signature d’un accord avec le Groupe Ventora de l’Israëlien Dan Gertler, portant restitution des actifs pétroliers et miniers.

Par ailleurs, ces activistes ont estimé « qu’il serait utile pour la République, que des termes de cet accord soient publiés afin de permettre aux citoyens d’en prendre connaissance et renforcer leur foi en l’avenir radieux de notre pays ».

En somme, ces derniers « disent endosser toutes les recommandations faites par les signataires de la déclaration à l’issue de la table ronde organisée par la présidence de République du 13 au 14 avril dernier ».

Ces organisations formelles de la société et des mouvements citoyens ont été convaincus que « cet accord aura une implication effective, qui permettra à la population congolaise de récupérer ses droits, d’autant plus qu’il s’agit d’un protocole d’accord du règlement à l’amiable d’un litige qui était en arbitrage international à Paris entre la RDC et le Groupe Ventora et non un contrat de cession, d’exploitation ni d’exploitation des actifs miniers et pétroliers ».

La signature de cet accord avec l’Israëlien Dan Gertler, « va apporter plusieurs avantages aux Congolais », selon les explications qui ont été fournies à ces acteurs de la Société civile.

Il s’agit entre autres de : la valeur moyenne approximative des actifs récupérés évalués à ce jour à plus de 2 milliards de dollars américains dont 1,5 milliards USD pour les blocs pétroliers I et II du Graben Albertine, 500 millions USD pour les permis de fer de Iron Lointain et Sanzeta USD, mais aussi 500 millions pour les permis de l’or de Moku Gold et plusieurs centaines de millions de dollars américains pour divers paiements que le Groupe va effectuer en faveur de la Gecamines sur les royalties de KCC aussitôt payé par la RDC.

Rappelons que la République Démocratique du Congo a signé, jeudi 24 février 2022, un accord à l’amiable avec l’homme d’affaires israélien Dan Gertler, patron du groupe Ventora, mettant ainsi fin au contentieux judiciaire qui les opposait depuis de nombreuses années. À en croire l’Exécutif de la RDC, cet arrangement devrait lui permettre de récupérer les blocs et actifs concernés, évalués à près de trois milliards USD.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET

Continue Reading

K-WA Advertising