Connect with us

Justice

RDC : Ouverture, ce vendredi, du procès des compagnons de Christian Malanga à la prison de Ndolo

Published

on

Le tribunal militaire de Garnison de Kinshasa/Gombe annonce la tenue, ce vendredi 7 juin, d’une audience publique pour les 53 prévenus cités dans l’affaire de l’attaque du Palais de la nation.

Affaire enregistrée sous RP N° 1803/34 et HMP N-101RA/RADIZA, ces 53 prévenus sont accusés de :

•Attentat;

• Terrorisme;

• Détention illégale d’arme et Munitions de guerre;

• Tentative d’assassinat;

• Association des malfaiteurs;

• Meurtre;

• Financement du terrorisme.

À rappeler que le dimanche 19 mai dernier, des hommes habillés en uniformes militaires, ont occupé le Palais de la Nation, le bureau du président de la République, qui se trouve au centre-ville, un endroit hautement sécurisé par la Garde républicaine. Ceux-ci ont été, peu après, neutralisés par les forces de l’ordre. Leur leader, Christian Malanga, ayant trouvé la mort au cours des affrontements.

Pour le général de brigade Sylvain Ekenge, porte-parole des forces armées de la République démocratique du Congo, il s’agirait d’une tentative de coup d’État. “Les forces armées de la République démocratique du Congo portent à la connaissance de l’opinion nationale et internationale qu’une tentative de coup d’État a été étouffée dans l’œuf par les forces de défense et de sécurité“, a indiqué le général Ekenge lors de son intervention à la télévision nationale quelques heures après l’incident.

Rappelons que la résidence de l’actuel président de l’Assemblée nationale, Vital Kamerhe, a été attaquée par ces mêmes assaillants, dans la même nuit du 19 mai, avant d’aller occuper le Bureau du chef de l’Etat.

Dorcas Ntumba/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Justice

Commission de gestion des biens saisis et confisqués : Constant Mutamba passe à la vitesse supérieure !

Published

on

Le ministre d’Etat en charge de la Justice et Garde des sceaux, Me Constant Mutamba, a instruit, ce mardi 16 Juillet par le biais d’un communiqué, les officiers de police judiciaire et officiers du ministère public, de transmettre à la Commission de gestion de biens saisis et confisqués (Cogebisco), les objets saisis et les procès-verbaux y relatifs.

« La Banque Centrale du Congo et les banques commerciales ainsi que tous les autres services publics concernés dont la Direction générale des douanes et accises (DGDA), l’Office national des transports (Onatra) etc, devront, dans un délai de 72 heures communiquer à la Cogebisco, l’état de tous les biens et sommes d’argent saisis ou confisqués pour qu’elle garde », tel qu’écrit dans ce communiqué.

Ci-dessous l’intégralité du communiqué

Monica Bubanji/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte