Connect with us

À la Une

RDC/Masisi : 577 civils tués et 221.730 personnes déplacées entre janvier et juin 2019

Published

on

 

1.590 incidents de protection ont été signalés dans le Territoire de Masisi dont 577 civils y ont perdu la vie et 221.730 personnes déplacérs entre janvier et juin 2019. C’est le contenu du dernier rapport publié le 3 août par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA).

20% de ces personnes (environ 45.500) vivent dans 12 sites des déplacés et les 80% dans des sites spontanés qui existent au sein des familles d’accueil.

Fixés au 25 mai 2019, ces chiffres sont donnés par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA),  qui cite la Commission mouvements de population provinciale.

Ce rapport note que plus de 560 maisons ont été pillées et les cas de viols sont en augmentation.

“Plus de 3 000 élèves sont privés de scolarité du fait qu’au moins 25 écoles ne fonctionnent plus suite aux affrontements récurrents entre les groupes armés,” peut-on lire dans ce rapport d’OCHA.

La choléra fait aussi partie des problèmes qui aggrave la situation humanitaire dans le territoire de Masisi.

« Depuis le début de l’année, 82 cas ont été rapportés dans les zones de santé de Masisi et Kirotshe.
Le plus grand nombre de cas est généralement enregistré dans la saison sèche, entre les mois de juin et août, en raison de la pénurie d’eau », a ajouté l’agence onusienne.

Un paradoxe s’est installé entre le taux élevé de l’insécurité et la présence des humanitaires sur terrain.

« Tandis que l’insécurité persiste, entraînant de besoins humanitaires continus et croissants, la taille de la communauté humanitaire dans la zone s’est réduite drastiquement », déclare OCHA.

Et de poursuivre:

“Si en mars 2017, explique l’agence, le nombre d’acteurs humanitaires dans le territoire de Masisi s’élevait à 73, deux ans après, celui-ci est passé à 28 ; soit une réduction de 62% ”

“La réduction des ressources financières et la multiplication des crises sévissant dans d’autres provinces sont les principales raisons de cette forte baisse. Une telle baisse a un impact direct sur la vulnérabilité de la population,” conclut le rapport.

La presence des plusieurs groupes armés impliquant toutes les communautés seraient la cause primordiale des violences sur ce territoire situé à l’Est de la RDC.

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

FP2030 : Les pays d’Afrique Centrale en réunion stratégique, du 15 au 17 juillet à Kinshasa, pour la promotion de la planification familiale

Published

on

Le Bureau Régional de l’Afrique du Nord, de l’ouest et centrale en collaboration avec le Ministère de la Santé Publique, de l’Hygiène et de la Prévention, et les partenaires, réunissent les délégués constituant la structure des points focaux nationaux du FP2030 de six États d’Afrique centrale à Kinshasa-RDC du 15 au 17 Juillet 2024 pour encourager la planification familiale volontaire et basée sur les droits dans la sous-région à travers le renforcement de la coordination des points focaux.

Cet atelier de trois jours vise à faciliter l’établissement de partenariats efficaces entre les acteurs de la planification familiale en Afrique centrale et à accroître l’accès et l’utilisation d’une contraception moderne volontaire, de qualité et fondée sur les droits pour toutes les personnes qui en ont besoin ou qui le souhaitent dans la région.

L’atelier comprendra des discours d’ouverture, des discussions de groupe et des séances de travail sur un large éventail de sujets liés à la planification familiale, notamment :
– Créer une obligation de rendre compte en renforçant et en établissant les plans d’action nationaux existants.
– Promouvoir l’utilisation de pratiques à fort impact pour la mise en œuvre et l’extension de la planification familiale ; et
– Financer les programmes de planification familiale, y compris la mobilisation des ressources nationales ;
– Comprendre les stratégies de mise en œuvre de la planification familiale dans les situations d’urgence et promouvoir la résilience.
– Aligner les plans d’action nationaux sur les nouveaux piliers d’action de la stratégie pour les adolescents et les jeunes en Afrique centrale.

Les efforts de collaboration de FP2030 et de ses partenaires soulignent l’importance de la planification familiale pour assurer la stabilité et la pérennité de la sous-région.

À propos de FP2030

FP2030 est le seul partenariat mondial centré uniquement sur la planification familiale. “Nous œuvrons pour que chacun, partout, puisse accéder à des contraceptifs volontaires, fondés sur les droits et de qualité, et les utiliser, quels que soient son lieu de résidence, son mode d’identification, son âge ou son statut de partenaire. Cet objectif unique nous permet de rassembler le plus grand nombre possible de partenaires dans toutes les disciplines et tous les secteurs, tout en plaçant la planification familiale au carrefour des programmes mondiaux de santé, de développement et d’égalité des sexes”, précisent ses animateurs.

Dorcas Ntumba/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte