Connect with us

À la Une

RDC: les jeunes du JCC édifiés sur le comment penser équitablement et bâtir intelligemment

Published

on

 

Les jeunes de la structure « Jeunes chrétiens du Congo » (JCC) ont dans une conférence-débat organisée dans la salle Papa Sola dans la commune de Kinshasa ce samedi 30 mars 2019 été édifiés autour du thème de mois de la femme « penser équitablement, bâtir intelligemment.

 

Deux conférenciers invités pour la circonstance par la structure ont chacun tour à tour démontré comment penser équitablement pour enfin bâtir intelligemment.

Pour Jeanne Mpuekela médecin de son état à l’hôpital général de Kinshasa, la femme doit penser à occuper les postes de prise des décisions et l’assumer intelligemment. Elle a donné aux jeunes filles présentes dans la salle son propre exemple. Mpuekela a aussi invité les filles à l’autonomie sur le plan professionnel mais de respecter son homme une fois mariée.

Le pasteur Pierre Ngolu, un deuxième intervenant, qui n’a fait que compléter Jeanne Mpuekela, mais dans un exposé essentiellement biblique, a expliqué que penser équitablement, c’est de nourrir son esprit des choses saines en se confiant à Dieu et en demandant sa sagesse qui surpasse toute autre sagesse humaine. Pierre Ngolu a aussi expliqué que la science ne va nullement en contradiction avec la bible sur ce qui est d’égalité homme-femme. Sur le plan professionnel, la femme doit se décomplexer par le fait de se voir moins importante que l’homme.

 


Les jeunes ont poser des questions aux intervenants qui ont répondu à la satisfaction de l’auditoire. L’une des organisateurs de la conférence n’a pas caché sa joie en se confiant à CONGOPROFOND.NET. Sylvie Mbantshi s’est félicitée de la réussite de ladite conférence. « Hier notre structure a rendue visite et partagé avec les orphelins et aujourd’hui nous avons voulu que les grands nous aident grâce à cette conférence à comprendre ce qu’on doit absolument mettre en tête entant que filles et femmes en devenir et nous pensons organiser d’autres activités dans les prochains jours » s’est-elle confiée.

Il est à noter que le JCC est une structure chrétienne au sein de l’ONG l’association pour les droits des femmes(ADEF) et existe depuis le 18 juin 2018 et a pour mission de venir en aide aux démunis ainsi qu’aux personnes vivant avec handicap, gagner les âmes pour le Seigneur et d’exciter le changement auprès des jeunes.

Petit Ben Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Or: Remplacements des réserves et nouvelles opportunités pour sécuriser le programme de KIBALI étalé sur plus de 10 ans

Published

on

La plus grande mine d’or d’Afrique, Kibali, est sur la bonne voie pour le remplacement de ses réserves réduites par l’exploitation en 2022, tandis que de nouvelles opportunités de croissance soutiendront également son plan d’affaires étalé sur plus de 10 ans et son statut de l’un des actifs de niveau 11 de Barrick Gold Corporation.

Le président et président directeur général de Barrick, Mark Bristow, a déclaré à la presse aujourd’hui que le gisement prolifique KCD de Kibali continuait d’offrir de la valeur supplémentaire vu que le forage actuel est axé sur la conversion des ressources en réserves et sur l’exploration des filons qui sont encore ouverts en profondeur. En outre, les cibles de Mengu Hill, Ikanva et Gorumbwa présentent le potentiel nécessaire pour renforcer le portefeuille souterrain de Kibali.

« Kibali est une opération très rentable avec ses trois centrales hydroélectriques de classe mondiale qui couvrent la majeure partie de ses besoins énergétiques. Elles seront suppléées par une nouvelle centrale solaire de 17MW qui, une fois achevée en 2025, fera passer la part des énergies renouvelables dans les sources énergétiques de la mine de 81% à 93%, » a déclaré Bristow.

Les références écologiques de Kibali comprennent également la réduction continue des eaux douces provenant de la rivière Kibali et un programme de reboisement qui, à ce jour, a permis de planter plus de 10,000 arbres. La mine poursuit son programme d’appui à la conservation de la biodiversité au Parc National de la Garamba en RDC, avec la réintroduction des rhinocéros provenant d’Afrique du Sud. Les 16 premiers rhinocéros sont attendus à Garamba d’ici la fin du deuxième trimestre de cette année et seront suivis de 60 autres au cours des trois prochaines années.

Conformément à la politique globale de Barrick consistant à employer et à promouvoir les ressortissants du pays hôte, Arthur Kabila a été nommé premier directeur général congolais de Kibali. Depuis l’année dernière, huit autres postes clés de direction et techniques sont désormais occupés par des Congolais.

 

Tshieke Bukasa/Congoprofond


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising