mbet

Connect with us

À la Une

RDC : les agents collaborateurs de la RTNC réclament la tête de leur DG

Published

on

Après TRANSCO, SCTP et SONAS, c’est au tour de la RTNC d’entrée dans la danse de contestation sociale.
Des agents collaborateurs de la Radio Télévision Nationale Congolaise, RTNC, ont manifesté ce lundi 04 janvier au à la cité de de l’Union Africaine à Kinshasa, lieu de  résidence actuellement le chef de l’État Félix Tshisekedi.
Ils exigent leur réintégration au sein de l’entreprise, le paiement de leurs arriérés de salaire ou prime ainsi que le départ du Directeur Général Ernest Kabila.
“Le DG nous a chassé sans explication. Pourtant, nous avons travaillé depuis 2011 jusqu’à 2018 comme journalistes collaborateurs. Maintenant, nous voulons que justice soit rendue”, a déclaré un collaborateur de la RTNC retrouvé sur le lieu de la manifestation.
Ces manifestants sollicitent l’implication du président de la République Démocratique du Congo pour une issue favorable à leur requête.
TMB/ CONGOPROFOND. NET

There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

Un policier et un civil tués ce dimanche à Djugu :”Même un abattoir a des normes à suivre !», s’exclame le chef du groupement Bedja-Magosa

Published

on

Les éléments de la milice CODECO ont signé une nouvelle incursion la matinée de ce dimanche 22 mai 2022 au village Scierie-Abelkozo, dans le groupement Bedja-Magosa, en secteur de Banyali Kilo, dans le territoire de Djugu en Ituri.

Lors de cette enième incursion, ces miliciens ont tué un policier et un civil avant de détaler.

Information livrée à CONGOPROFOND.NET par le chef du groupement précité qui indique que ce village se vide de nouveau de ses habitants.

Mombiane Basiloko informe par ailleurs que la plupart des auteurs de ce forfait ont été identifiés par les habitants. «Je ne sais pas comment expliqué. Ils ont attaqués le matin et ont tué un policier et un civil. J’ai déjà dénoncer plusieurs fois, même l’abattoir à des normes à suivre », s’est-il inquiété.

Cette autorité coutumière en appelle à l’implication des autorités compétentes pour rétablir l’autorité de l’État dans cette partie de Djugu, l’un des territoires «les plus meurtris» de la province de l’Ituri, sous état de siège depuis plus d’une année.

Verite Johnson/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising