Connect with us

À la Une

RDC : le rapport final du 1er forum sur l’Électricité remis officiellement au gouvernement

Published

on

Au cours d’une cérémonie officielle organisée ce mardi 18 février au Salon Naomie de l’hôtel Béatrice, le comité d’organisation du 1er Forum sur l’énergie électrique tenu au du 21 au 23 août 2019 à Matadi (Kongo Central), après avoir été présenté en primeur au chef de l’État, a remis officiellement son rapport final au gouvernement à travers le ministre des Ressources Hydrauliques, représenté par son secrétaire général.

Prenant la parole, le secrétaire général du ministère des Ressources Hydrocarbures, Joseph Maboya, a rendu hommage au président de la République qui a placé le secteur de l’énergie au cœur de son vaste programme et estime que la RDC est doté d’une importante énergique qui n’était pas mis en valeur. Mais avec ce forum, ce secteur sera boosté pour le développement du pays.


« La RDC est dotée d’importance énergétique non mis en valeur faute d’ investissement conséquent, la RDC accuse de déficit en énergie électrique sur l’ensemble de son territoire avec comme conséquence non seulement un taux d’accès en électricité parmi les plus faibles, mais également inégalement réparti à travers les 26 provinces. Dans le but de redynamiser l’économie, le gouvernement a libéraliser le secteur et ouvert le marché de l’électricité dans le but de s’attirer davantage les capitaux suspectibe de booster ce secteur moteur de développement d’un pays », a-t-il expliqué.

De son tour, le président du comité d’organisation, mais également conseiller principal du collège de mines et énergie du chef de l’État, Me Michel Eboma, a énuméré les 4 recommandations de ce forum ainsi que ses sous-recommandations.

« Ce forum était tenu sous le haut patronage du chef de l’État dans son souci de matérialiser ses actions prioritaires dont notamment l’accroissement de l’électrification de notre pays. Ce rapport finale ce compose de quatre recommandations : la première porte sur l’application de la loi 14/011 du 17 juin 2014 ayant libéraliser le secteur et ouvert le marché de l’électricité à l’initiative et à l’investissement privé ; la deuxième porte à son tour sur la loi du 08/007 du 7 juillet 2008 portant disposition générale relative à la transformation de société public, la SNEL a été transformé en société commerciale dans le but de la rendre performante ; la troisième vient répondre à l’impératif de l’augmentation du taux d’accès à l’électricité dans nos milieux riraux et urbains ainsi qu’à la provisionnement inefficient des opérateurs économiques avec 5 sous recommandons, 4e élaboration d’un plan d’action », a relevé le conseiller spécial collège de mines et énergie, Me Michel Eboma

Ce comité qui a piloté ce 1er forum a précisé que ce rapport a suivi son parcours normal. Il a été d’abord présenté au président de la République qui également a félicité ce comité de la tenue de ces assises et à instruit au gouvernement de faire appliquer les recommandations issues de ce premier forum.

Michel Eboma a aussi annoncé la deuxième édition au mois d’août prochain dans la province de Lualuaba, précisément à Kolwezi.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

Transition écologique et du développement durable : Marie-Pascale Malanda et l’ACTEDD ouvrent le débat public national ce vendredi 30 septembre

Published

on

L’Agence congolaise de la transition écologique et du développement durable (ACTEDD) annonce la tenue, le 30 septembre 2022 à Kinshasa/Gombe, de sa première conférence de presse.

Cette rencontre avec les chevaliers de la plume et du micro sera consacrée à la transition énergétique et au positionnement de la République démocratique du Congo dans cet enjeu planétaire.

A en croire sa coordinatrice Marie-Pascale Malanda, pour ce premier rendez-vous avec la presse, l’objectif poursuivi par ACTEDD est la mise à niveau des médias sur les enjeux énergétiques et climatiques, lesquels ont une dynamique internationale forte pour un « Pays-Solution» comme le nôtre.  » Voilà pourquoi, ACTEDD veut lancer et conduire le débat public national sur des questions aussi fondamentales en commençant par la mobilisation des médias, compte tenu de leur rôle crucial dans la diffusion de l’information et du renforcement des connaissances », a-t-elle martelé.

Pour rappel, l’Agence Congolaise de la Transition Ecologique et du Developpement Durable ( A.C.T.E.D.D) est un service spécialisé de la Présidence de la République mise en place par l’ordonnance n° 20/013 du 28 février 2020.

Elle a pour mission de concevoir, de coordonner et d’implémenter les politiques publiques nationales relatives à la transition écologique en République Démocratique du Congo. Elle est chargée d’étudier, d’analyser et évaluer toutes les questions qui lui sont soumises par le Président de la République en rapport avec la transition écologique et le développement durable. L’Agence comprend le Comité de pilotage et la Coordination.

Ses membres sont nommés par odronnances n° 20/021 du 06 avril 2020.

Il s’agit de :

1. Madame Marie-Pascal MALANDA DIATUKA, Coordonnateur
2. Monsieur Jean de Dieu MINENGU MAYULU, Cordonnateur Adjoint

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising