Dev Solaire

Connect with us

À la Une

RDC : le projet du Décret portant création du Fogec adopté

Published

on

Ça y est et c’est chose faite ! Les entrepreneurs congolais de tous les horizons et de toutes les couches sociales, peuvent enfin accéder au financement de leurs projets sous garantie de l’Etat. Ceci a été rendu possible grâce à l’adoption du projet de Décret fixant les statuts d’un établissement public dénommé FONDS DE GARANTIE POUR L’ENTREPRENARIAT AU CONGO, « FOGEC » en sigle, présenté ce vendredi 11 septembre 2020, par le Ministre des Classes Moyennes, Petites et Moyennes Entreprises et Artisanat, Justin KALUMBA MWANA-NGONGO, à la 48ème réunion du Conseil des Ministres, présidée par le Président de la République, Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, Chef de l’Etat.

Comme c’est le cas dans d’autres pays du monde, aujourd’hui en République Démocratique du Congo, le financement des PME par l’Etat n’est plus un rêve mais une réalité, grâce aux innovations qu’apporte le FOGEC.

En effet, cet établissement public a pour missions :

• Mobiliser et collecter les ressources financières au niveau national et international, en vue de garantir l’accès des Startups, Micros, Petits, Moyens Entrepreneurs et Artisans congolais aux financements de leurs projets, par les banques commerciales et les institutions de microfinance ;

• Disponibiliser les fonds nécessaires et les mettre à la disposition des agences et organismes privés spécialisés, agrées par la Banque centrale du Congo (BCC), qui agissent au nom et pour le compte du FOGEC, en vue de :
– garantir l’accès des startups, Micros, Petites Moyens Entrepreneurs et Artisans congolais aux financements de leurs projets, par les banques commerciales et les institutions de microfinance, suivant la politique définie par le Gouvernement ;
– développer les mécanismes innovants de financement des Startups, Micros, Petites et Moyennes Entreprises, à travers notamment le financement participatif, soit avec ou sans contrepartie (don), soit encore à titre de subventionnement ;
– développer la mésofinance, à travers la mise en place des lignes concessionnelles de crédits, de garantie ou de subventionnement d’assistance technique au profit des MPMEA ;
– participer à la mise en œuvre du fonds d’amorçage et des prêts d’honneur au profit des entrepreneurs congolais, principalement les femmes et les jeunes.

Dans son propos, Justin KALUMBA a fait savoir qu’il s’agit d’une des réformes majeurs prévues par le Programme National de Développement de l’Entrepreneriat au Congo (PRONADEC), soumit à la 34ème réunion du conseil des ministres du 5 juin 2020, adopté par le Gouvernement. Ainsi, seuls les agences et organismes privés spécialisés, détenteurs de l’agrément délivré par la BCC, seront chargés de gérer les ressources du FOGEC, pour servir de garantie à l’emprunt des MPMEA, suivant les conditions, modalités, us et coutumes de la profession concernée.

Dans sa vision de moderniser l’entrepreneuriat en RDC, le Ministre des PME a tenu a signalé qu’à termes, le FOGEC va, en partenariat avec le secteur privé, initier la création d’une société commerciale dans laquelle ce Fonds sera actionnaire majoritaire. Cette dernière sera un établissement de crédit (Institution Financière Spécialisée) agréé par la Banque Centrale du Congo pour finalement prendre la place des agences et organismes spécialisés.

Parmi les avantages de ce Décret, on relève notamment, l’impossibilité d’accéder aux prêts sur base des considérations subjectives ou complaisantes tout en veillant aux principes de bonne gouvernance.
Le début effectif des activités du FOGEC est prévu au mois de janvier 2021, vu que ses ressources sont d’ores et déjà identifiées.

Tim Katshabala/CongoProfond.net

%d blogueurs aiment cette page :