Connect with us

À la Une

RDC : »Le Pacte éducatif africain » au centre de réflexion d’un Symposium, du 2 au 5 novembre, à l’UCC

Published

on

L’Université Catholique au Congo (UCC), en collaboration avec la Fondation « Religions et Sociétés », organise du 02 au 05 novembre 2022, un grand symposium international, sous le thème : »Pacte éducatif africain. Pour une concrétisation africaine du projet du Pape François ».

C’est l’essentiel du message lancé par l’abbé Recteur de cette institution universitaire, le professeur Léonard Santedi Kinkupu, lors d’un point de presse tenu le vendredi 09 septembre 2022, au campus de Kinshasa-Limete.

Dans son argumentaire, cet ancien Secrétaire Général de la Conférence Episcopale du Congo (Cenco) a souligné que le Saint-Père vient d’engager l’Eglise, tous les hommes et toutes les femmes de bonne volonté, issus d’autres religions et convictions de tout bord, dans un nouveau pacte éducatif mondial, dont l’humanité a besoin, compte tenu des défis auxquels elle doit faire face aujourd’hui.

C’est ainsi que, a-t-il indiqué :  » La Fondation internationale Religions et Sociétés, voudrait maintenant qu’au niveau africain, qu’on puisse s’approprier ce grand projet, pour penser à un pacte africain et pour une concrétisation africaine du projet du Pape « .

Poursuivant son allocution, l’abbé Santedi a souligné que ce grand projet du Souverain Pontife est un appel, une invitation, mieux une interpellation qu’il lance à tous les contemporains, pour éveiller notre conscience, en même temps notre sens de responsabilité.

En effet, martèle-t-il :« S’il est vrai que le continent africain est réputé jeune au regard de sa population, il n’en demeure pas moins vrai que cette Afrique est un continent qui fait face à de nombreux problèmes « .

C’est donc, souligne-t-il, en vue de répondre adéquatement aux défis majeurs auxquels l’Afrique est confrontée, que ce pacte éducatif africain doit être concrétisé, l’éducation étant un laboratoire d’humanisation selon le Pape Benoît XVI.

Au nombre de ces défis auxquels l’Afrique en général fait face, l’abbé Recteur a énuméré, entre autres : Les guerres fratricides, la corruption, la mauvaise gouvernance, la mauvaise gestion du bien commun, le regain du tribalisme, les conflits ethniques, le délabrement des infrastructures, l’accès difficile aux soins de santé, etc.

C’est pourquoi, dit l’abbé Léonard Santedi, l’Eglise en Afrique, les scientifiques, ainsi que les hommes de culture, doivent être sensibles pour préparer un avenir meilleur aux générations futures.

Notons que ce Symposium international réunira la crème intellectuelle de l’Eglise catholique africaine, avec des invités de marque, des cardinaux qui viendront de l’Europe, de l’Amérique et de l’Afrique, des évêques, des Présidents des Conférences Episcopales au niveau africain, des responsables du monde culturel, éducatif et les hommes de science.

En guise de rappel, il convient de souligner qu’il y a déjà eu deux symposium, d’abord en 2020 à Kigali au Rwanda et ensuite en 2021 à Yaoundé au Cameroun.

Pour ce troisième symposium, le choix était porté sur Kinshasa et pour ce faire, le Recteur indique ceci :  » Un tel événement est de nature, non seulement à honorer l’Université Catholique au Congo, mais aussi à rehausser l’image de l’Eglise et du pays pour son leadership aux niveaux continental et national « .

La rédaction de CONGOPROFOND.NET, qui a exprimé sa préoccupation sur le caractère inclusif de ce symposium, souhaite une bonne chance aux organisateurs.

Le rendez-vous est donc pris, du 02 au 06 novembre 2022, pour le symposium international sur le pacte éducatif africain.

Jules Kisema/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Transition écologique et du développement durable : Marie-Pascale Malanda et l’ACTEDD ouvrent le débat public national ce vendredi 30 septembre

Published

on

L’Agence congolaise de la transition écologique et du développement durable (ACTEDD) annonce la tenue, le 30 septembre 2022 à Kinshasa/Gombe, de sa première conférence de presse.

Cette rencontre avec les chevaliers de la plume et du micro sera consacrée à la transition énergétique et au positionnement de la République démocratique du Congo dans cet enjeu planétaire.

A en croire sa coordinatrice Marie-Pascale Malanda, pour ce premier rendez-vous avec la presse, l’objectif poursuivi par ACTEDD est la mise à niveau des médias sur les enjeux énergétiques et climatiques, lesquels ont une dynamique internationale forte pour un « Pays-Solution» comme le nôtre.  » Voilà pourquoi, ACTEDD veut lancer et conduire le débat public national sur des questions aussi fondamentales en commençant par la mobilisation des médias, compte tenu de leur rôle crucial dans la diffusion de l’information et du renforcement des connaissances », a-t-elle martelé.

Pour rappel, l’Agence Congolaise de la Transition Ecologique et du Developpement Durable ( A.C.T.E.D.D) est un service spécialisé de la Présidence de la République mise en place par l’ordonnance n° 20/013 du 28 février 2020.

Elle a pour mission de concevoir, de coordonner et d’implémenter les politiques publiques nationales relatives à la transition écologique en République Démocratique du Congo. Elle est chargée d’étudier, d’analyser et évaluer toutes les questions qui lui sont soumises par le Président de la République en rapport avec la transition écologique et le développement durable. L’Agence comprend le Comité de pilotage et la Coordination.

Ses membres sont nommés par odronnances n° 20/021 du 06 avril 2020.

Il s’agit de :

1. Madame Marie-Pascal MALANDA DIATUKA, Coordonnateur
2. Monsieur Jean de Dieu MINENGU MAYULU, Cordonnateur Adjoint

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising