Connect with us

À la Une

RDC : le FCC tient bientôt sa 2ème retraite pour définir son engagement pour le Congo

Published

on

Les chefs des regroupements politiques membres du Front Commun pour le Congo( FCC) étaient reçus, ce lundi 26 octobre 2020 à Kingakati, par leur autorité morale Joseph Kabila Kabange. En ce temps de crise, il était question pour ces cadres de consulter leur leader considéré comme le guide de la coalition.

D’après le cabinet de Néhémie Mwilanya Wilondja qui s’est confié à CONGOPROFOND.NET, une série d’autres reunions est programmée notamment avec les élus. « Le point de chute sera la deuxième retraite politique qui définira la nouvelle feuille de route de l’engagement politique du FCC pour le Congo », a précisé un collaborateur du Coordonnateur du FCC, élu de Fizi, le professeur Néhémie Mwilanya Wilondja.

La date et le lieu fixe ne sont pas encore connus, mais ces assises se tiendront au moment où il existe des tensions fortes entre le FCC de Joseph Kabila Kabange et le Cap pour le Changement( Cach) de l’actuel Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi. Il sera question pour la première force politique de la République démocratique du Congo de donner probablement sa position sur les consultations politiques initiées par le cinquième Président de la République démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi.

Pour rappel, l’évaluation du processus électoral de 2018 et la restructuration du Front Commun pour le Congo en vue de son meilleur fonctionnement, étaient les principales matières traiter lors de la première retraite de cette plateforme politique tenue à Kisantu, dans le Kongo Central. Au cours de ces travaux, ils avaient fait une autopsie de l’échec électoral à la présidentielle de 2018 dans un esprit constructif afin de baliser le chemin pour une reconquête du pouvoir lors des prochains scrutins.

MUAMBA MULEMBUE CLÉMENT/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Or: Remplacements des réserves et nouvelles opportunités pour sécuriser le programme de KIBALI étalé sur plus de 10 ans

Published

on

La plus grande mine d’or d’Afrique, Kibali, est sur la bonne voie pour le remplacement de ses réserves réduites par l’exploitation en 2022, tandis que de nouvelles opportunités de croissance soutiendront également son plan d’affaires étalé sur plus de 10 ans et son statut de l’un des actifs de niveau 11 de Barrick Gold Corporation.

Le président et président directeur général de Barrick, Mark Bristow, a déclaré à la presse aujourd’hui que le gisement prolifique KCD de Kibali continuait d’offrir de la valeur supplémentaire vu que le forage actuel est axé sur la conversion des ressources en réserves et sur l’exploration des filons qui sont encore ouverts en profondeur. En outre, les cibles de Mengu Hill, Ikanva et Gorumbwa présentent le potentiel nécessaire pour renforcer le portefeuille souterrain de Kibali.

« Kibali est une opération très rentable avec ses trois centrales hydroélectriques de classe mondiale qui couvrent la majeure partie de ses besoins énergétiques. Elles seront suppléées par une nouvelle centrale solaire de 17MW qui, une fois achevée en 2025, fera passer la part des énergies renouvelables dans les sources énergétiques de la mine de 81% à 93%, » a déclaré Bristow.

Les références écologiques de Kibali comprennent également la réduction continue des eaux douces provenant de la rivière Kibali et un programme de reboisement qui, à ce jour, a permis de planter plus de 10,000 arbres. La mine poursuit son programme d’appui à la conservation de la biodiversité au Parc National de la Garamba en RDC, avec la réintroduction des rhinocéros provenant d’Afrique du Sud. Les 16 premiers rhinocéros sont attendus à Garamba d’ici la fin du deuxième trimestre de cette année et seront suivis de 60 autres au cours des trois prochaines années.

Conformément à la politique globale de Barrick consistant à employer et à promouvoir les ressortissants du pays hôte, Arthur Kabila a été nommé premier directeur général congolais de Kibali. Depuis l’année dernière, huit autres postes clés de direction et techniques sont désormais occupés par des Congolais.

 

Tshieke Bukasa/Congoprofond


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising