Connect with us

À la Une

RDC : Kokonyangi et Pius Muabilu à couteaux tirés pour le contrôle de AA/a

Published

on

La conférence des présidents du regroupement politique Alliance pour l’Avenir (AA/a), élargie aux députés nationaux, sénateurs, membres du gouvernement central et des gouvernements provinciaux ainsi que les mandataires, a décidé de la suspension du Ministre d’État, ministre de l’urbanisme et habitat Pius Muabilu. L’annonce a été faite lundi 26 octobre 2020 à Kinshasa dans une déclaration politique lue par la députée nationale Geneviève Inagosi.

À l’en croire, une commission de discipline a été mise en place pour statuer sur les cas de Pius Muabilu, et Marie Nyange, présidente a.i du regroupement AA/a.

“Dans l’attente de l’issue de cette action disciplinaire, les deux camarades sont suspendus de toute activité du regroupement politique AA/a et par conséquent, ne peuvent plus engager le regroupement AA/a à dater de ce jour”, a-t-elle précisé dans la déclaration.

Par la même occasion, précise l’élue de Wamba et ancienne Ministre du Genre, de la Famille et de l’Enfant, la conférence des présidents du regroupement politique AA/a a jeté son dévolu sur l’élu de Pangi dans la province du Maniema, Joseph Kokonyangi, comme président ad intérim et comme membre de la conférence des Présidents, elle-même Geneviève Inagosi.

“La conférence des présidents donne mandat à ces deux camarades de les représenter au Front Commun pour le Congo et vis-à-vis des tiers”, a-t-elle conclu.

Ne nous poussez pas à quitter le FCC !

Au sein de son parti le CNC, la pilule est difficile à avaler. Au cours d’une entrevue accordée à la presse kinoise, ces élus saluent l’attitude de leur autorité morale qui avait répondu à l’invitation du protocole d’État. Ils estiment que leur leader (Pius Mwabilu)
a prouvé qu’il est réellement un homme d’État. S’exprimant au nom de ses collègues, le député national Adubango a réitéré leur soutien à Pius Muabilu. Tout en lui demandant de toujours se comporter comme un homme d’État au service de la nation.

“Ce regroupement est regroupement grâce à nous les élus. Il a notre accompagnement et bénédiction dans tout ce qu’il a fait pour l’intérêt général. Nous continuons d’être membres du regroupement politique Alliance pour l’Avenir, mais les gens de mauvaise foi veulent nous pousser à quitter le FCC, pendant que ce n’est pas notre intention. Pius Muabilu est la seule autorité Morale de ce regroupement et rien ne peut se faire sans lui”, ont-ils prévenu.

Rappelons-le, depuis sa participation à la cérémonie de prestation de serment de trois nouveaux juges constitutionnels, le triple élu de Mont-Amba, Pius Muabilu, n’est plus en odeur de sainteté au Front commun pour le Congo qui avait jugé ces nominations d’irrégulières et non conformes à la constitution.

MUAMBA MULEMBUE CLÉMENT/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Gestion de la Direction générale des recettes du Kasaï Central «DGRKAC» : La Commission Kayombo dédouane le gouverneur sortant John Kabeya de l’enquête

Published

on

La gestion du gouverneur sortant du Kasaï Central, John Kabeya Shikayi, n’a pas fait l’objet d’une enquête de l’Assemblée provinciale. C’est ce qu’a révélé le député provincial Bob Kayombo, président de la Commission spéciale mise en place par l’organe délibérant du Kasaï Central pour enquêter sur la gestion de la Direction générale des recettes du Kasaï Central, «DGRKAC». Il l’a dit dans une interview accordée à la presse au lendemain de l’adoption des recommandations issues de cette enquête, le vendredi 14 Juin.

D’après cet élu de Kazumba, le travail effectué par sa Commission a été sapé. Bob Kayombo s’indigne de constater que les responsables directs cités dans son rapport ne soient pas mis en justice et parle d’un acharnement de certains élus provinciaux sur la personne de John Kabeya Shikayi.

” L’enquête que nous avons menée ne concerne nullement la gestion du Gouverneur Kabeya. J’ai été sidéré, séance tenante, de voir certains députés provinciaux citer le Gouverneur sortant et estimer qu’il soit déféré devant la justice pour des raisons que j’ignore jusqu’à présent. Mes regrets c’est de voir les dirigeants de la DGRKAC que nous devrions blâmer être blanchis pour des raisons inavouées. Mais les gens qui n’ont même pas fait objet d’une enquête soient assimilés aux gestionnaires directs de la DGRKAC. Nous n’avons pas enquêté sur la gestion du gouverneur Kabeya…”, explique-t-il sous un ton fort.

Concernant la gestion de la DGRKAC qui a fait l’objet de l’enquête de sa Commission instituée par la Première institution du Kasaï Central, le député Bob Kayombo s’est indigné des révélations recueillies lors de cette enquête et met plutôt en cause l’équipe dirigeante de cette régie financière provinciale.

On ne peut pas accepter que notre seule source de revenus soit dirigée avec légèreté et amateurisme. Nous avons constaté un dysfonctionnement dans l’appareil de gestion de cette régie, commençant par la Direction générale jusqu’aux agents commis aux postes de péages. Nous sommes allés sur terrain, où les agents se servent à souhait les fonds de l’État. Il y a eu exactement des détournement sûrement, les fonds perçus dans les centres Kazumba et Luiza n’ont pas été tracés.”, martèle-t-il.

Pour rappel, c’est après son départ de Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï Central le 30 avril passé, qu’un cafouillage a été constaté dans la gestion de la régie financière entretenue, d’une part, par le ministère provincial des Finances, les responsables de la DGRKAC et le gouverneur ad intérim.

J.M.(C.P.)/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte