Connect with us

À la Une

RDC: le cri d’alarme des ingénieurs agronomes A0 à F. Tshisekedi

Published

on

Les ingénieurs agronomes A0 oeuvrant au sein de l’administration publique ont saisi, à travers un mémorandum, le chef de l’État pour lui expliquer la situation qui règne autour de la prime des ingénieurs agronomes et  solliciter son implication pour l’application effective d’un nouveau barème de primes spécifiques des ingénieurs A0. Cette information a été confirmée ce lundi 1er avril par son président, Isaac Issumo Bombula, au cours d’un entretien avec CONGOPROFOND. NET.

En effet, Isaac Issumo déplore le fait que les autres catégories socioprofessionnelles, en l’occurrence les médecins humains et vétérinaires, ont connu des augmentations significatives, jusqu’à atteindre, pour l’échelon supérieur, respectivement 2.300.000fc et 600.000fc. Alors que pour le même grade, l’ingénieur agronome de Kinshasa demeure sous payé avec une modique somme de 174.000FC et pire, poursuit -il, celui de province ne touche que 28.000FC. « Pourtant, ils sont tous régis par les mêmes statuts », a-t-il rappelé.

Ainsi, rappelle l’ingénieur, plusieurs démarches ont été menées depuis 2015, par leur syndicat pour remédier à cette situation. Ces revendications ont eu pour résultat un début de solution avec l’octroi par le gouvernement de la République d’une nouvelle enveloppe dans la ligne budgétaire pour l’exercice 2019, suivi de la signature, par le ministre d’Etat, ministre du Budget, d’un nouveau barème spécifique au profit des ingénieurs agronomes.

Isaac Issumo déplore le fait que, contrairement aux négociations menées avec le cabinet du ministère du Budget qui prévoyait l’application effective du nouveau barème en avril 2019, la direction de la paie les a programmés au mois de juillet occasionnant des remous chez les ingénieurs agronomes à travers la République.

Le syndicat national des ingénieurs agronomes qui perçoit mal que l’ingénieur agronome, acteur majeur du développement, soit oublié alors que l’agriculture est l’un des secteurs par excellence de la diversification de l’économie congolaise, tel que souligné par le chef de l’État lors de son discours d’investiture. Il sollicite son implication pour que cette prime soit effective dès le mois d’avril de cette année et que l’alignement de cette prime dans le budget 2020 soit comparable à celle des médecins humains et vétérinaires.

Par ailleurs, il plaide également pour la paie et l’apurement des arriérés des primes de leurs confrères en provinces  demeurées impayées depuis février  2018 à ce jour.

Enfin, les ingénieurs agronomes souhaitent une rencontre avec la présidence de la République en vue de présenter  leurs contributions pour la mise en oeuvre de son programme de relance du secteur agricole, a-t-il conclu.

Elsyno/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

Transition écologique et du développement durable : Marie-Pascale Malanda et l’ACTEDD ouvrent le débat public national ce vendredi 30 septembre

Published

on

L’Agence congolaise de la transition écologique et du développement durable (ACTEDD) annonce la tenue, le 30 septembre 2022 à Kinshasa/Gombe, de sa première conférence de presse.

Cette rencontre avec les chevaliers de la plume et du micro sera consacrée à la transition énergétique et au positionnement de la République démocratique du Congo dans cet enjeu planétaire.

A en croire sa coordinatrice Marie-Pascale Malanda, pour ce premier rendez-vous avec la presse, l’objectif poursuivi par ACTEDD est la mise à niveau des médias sur les enjeux énergétiques et climatiques, lesquels ont une dynamique internationale forte pour un « Pays-Solution» comme le nôtre.  » Voilà pourquoi, ACTEDD veut lancer et conduire le débat public national sur des questions aussi fondamentales en commençant par la mobilisation des médias, compte tenu de leur rôle crucial dans la diffusion de l’information et du renforcement des connaissances », a-t-elle martelé.

Pour rappel, l’Agence Congolaise de la Transition Ecologique et du Developpement Durable ( A.C.T.E.D.D) est un service spécialisé de la Présidence de la République mise en place par l’ordonnance n° 20/013 du 28 février 2020.

Elle a pour mission de concevoir, de coordonner et d’implémenter les politiques publiques nationales relatives à la transition écologique en République Démocratique du Congo. Elle est chargée d’étudier, d’analyser et évaluer toutes les questions qui lui sont soumises par le Président de la République en rapport avec la transition écologique et le développement durable. L’Agence comprend le Comité de pilotage et la Coordination.

Ses membres sont nommés par odronnances n° 20/021 du 06 avril 2020.

Il s’agit de :

1. Madame Marie-Pascal MALANDA DIATUKA, Coordonnateur
2. Monsieur Jean de Dieu MINENGU MAYULU, Cordonnateur Adjoint

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising