Connect with us

Actualité

RDC : la reprise du trafic Goma-Bukavu vivement saluée par la population

Published

on

Au lendemain de la levée, par le gouverneur de la province du Nord-Kivu, de la mesure suspendant le trafic Goma-Bukavu et vice-versa, par voie lacustre, l’ambiance a commencé de nouveau à prendre place au port public de Goma, ce jeudi 30 avril.

Par-ci par-là, ces sont des bateaux en train d’être chargés en marchandises, tandis qu’une poignée de voyageurs se procurent leurs billets pour voyager le même jeudi soir.

Mais à côté d’eux, se trouvent des petits commerçants qui exercent dans ce port public de la ville touristique. La plupart de ces gagne-petits saluent la mesure de la reprise du trafic par voie maritime. Durant plus d’un mois, leurs affaires commençaient à tourner au ralenti et ils ont été contraints de chômer avec un impact négatif sur leur vécu quotidien ne sachant plus répondre à leurs besoins et de leurs familles. C’est le cas de cette dame, restauratrice au port.

« Maintenant là, je me sens très bien comme on vient d’ouvrir cette voie maritime. La plupart de nos clients sont les voyageurs à travers les bateaux. Je ne sais pas comment exprimer ma joie. A partir d’aujourd’hui, nous allons commencer encore à écouler nos aliments. Tu vois, moi je suis épouse d’un militaire. Si je compte seulement sur son salaire, je ne peux pas parvenir à répondre aux besoin de ma famille. C’est pourquoi j’exerce ce travail et maintenant là, je suis satisfaite car la crise financière nous menaçait déjà », s’est-t-elle réjouit sous couvert d’anonymat.

Même chose pour cette autre femme, vendeuse des produits maraichers au dit port. Elle se dit rassurer des clients qui viendront en grande masse comme avant, acheter bien que ce premier jour, il n’y a pas encore d’engouement.
« Nous avons souffert parce que nous n’avions plus à faire ici. Nos clients viennent à compte goute car ils n’ont pas encore eu de l’argent et d’autres ne sont pas encore au courant de cette reprise. Je suis sûre que dès ce soir et à partir de demain, tout va encore rouler comme sur des roulettes ici », a-t-elle rassuré.

Les aviateurs de leur côté se disent soulagés par la levée de cette mesure. Pour eux, dès ce soir les bateaux vont quitter Goma pour Bukavu, les mesures et les règles d’hygiène seront belles et bien respectées, ont-ils déclarés.

Shabani Achim indique tout de même que beaucoup de ces voyageurs ne sont pas encore au port pour la réservation de leurs billets. Il espère qu’ils viendront le soir au moment de la traversée, les uns demain matin et les autres encore le soir de ce même vendredi.
« Pour ce premier jour, on a pas assez de passagers mais nous attendons le soir d’aujourd’hui et toute la journée de demain même si selon notre programme, le jeudi nous ne naviguons pas souvent. Nous avons pause. Par contre demain à 7h30’ et le soir, nos bateaux vont quitter Goma pour Bukavu », a dit Shabani Achim, chef de transport des Bateaux Ankonkwa.

Les bateaux comme Emmanuel et autres quittent ce jeudi soir. Le matin, aucun bateau n’a quitté la ville touristique par manque des passagers. Selon une source proche du commissaire lacustre de ce port, la distanciation sociale et le port des masques seront de mises.

Précisons que depuis plus d’un mois, aucun navire avec à bord les personnes n’a navigué sur le lac Kivu. C’était pour lutter contre le Covid-19. À ce jour, le Sud et le Nord-Kivu n’ont plus de cas positifs. Tous sont déjà guéris.

Dalmond Ndungo/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Actualité

Kibali Gold Mine : Dr Mark Bristow dévoile les défis de l’an 2023 

Published

on

Le leadership de la société d’exploitation d’or Kibali Gold Mine a animé, ce lundi 30 janvier 2023, sa 47ème conférence de presse trimestrielle afin d’éclairer l’opinion publique sur ses activités en RDC. 

En somme, a rappelé Dr Mark Bristow, les investissements de Kibali en RDC, depuis 2009 à ce jour, dépasse les 4,4 milliards de dollars américains. A l’en croire, la plus grosse part, soit 2,36 milliards USD, a été consacrée au paiement aux entrepreneurs et fournisseurs. 1,21 milliard USD a permis de payer les redevances, impôts et permis d’exploitation. Quant aux salaires, ils ont bénéficié d’une enveloppe de plus de 610 millions USD, alors que 194,7 millions USD ont permis de construire des infrastructures et de soutenir les communautés locales.

Fort de ses solides performances et réalisations de 2022, Kibali va continuer, en 2023, à se concentrer sur l’extension de la durée de vie de la mine de Kibali avec des programmes d’exploration et de conversion des ressources de classe mondiale à Kibali.

Cette société, affirme son numéro 1, poursuivra, durant cette nouvelle année, l’exploration pour des réserves supplémentaires afin de remplacer les ressources épuisées.

Elle tient à augmenter l’automatisation au sein de sa mine souterraine avec l’installation du Multi-Lite à tous les niveaux de la mine souterraine.

Kibali promet de poursuivre le perfectionnement professionnel des Congolais afin d’augmenter le nombre de dirigeants et techniciens nationaux.

Il va compléter le PAR (Plan de Réinstallation) Kalimva/lkamva et développer des programmes économiques alternatifs dans les zones de Watsa/Durba et étendre son partenariat avec les agences de développement (USAID, GIZ).

 » Nous allons renforcer notre partenariat avec les entrepreneurs locaux et dynamiser la frontière économique déjà établie et continuer à établir des partenariats avec les communautés et maintenir notre licence sociale d’exploitation », a conclu le Dr Mark Bristow.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising