Connect with us

Culture

Covid-19 : Papy Pungu Lwamba dote le « Village Molokai » des moyens préventifs de lutte

Published

on

 

En marge de l’an 4 de la disparition inopinée de Jules Shungu Wembadio alias « Papa WEMBA », Papy PUNGU LWAMBA, vice-ministre des Ressources Hydrauliques et Électricité, a personnellement fait le déplacement pour le village Molokaï, siège mythique de Viva La Musica, afin de rendre hommage à la star planétaire de la chanson.

Ce leader populaire a tenu, à travers cette action, à sensibiliser la population de Kalamu au respect des mesures de lutte contre la pandémie du Coronavirus prescrites par les pouvoirs publics et les autorités sanitaires. Témoin de l’événement : le bourgmestre de la Commune de Kalamu, Jean-Claude Kadima.

En effet, cette autorité a remis au nom de Papy PUNGU LWAMBA, à la population de cette municipalité un lot important de moyens préventifs de lutte contre le covid-19 constitué notamment des lave-mains, des solutions hydroalcooliques et des masques.

Ce geste patriotique, hautement humanitaire, a été salué par la population de cette municipalité.

Vœu exauce

Papa Wemba, rappelons-le, est parti comme il l’a toujours souhaité…sur scène, devant ses fans. A l’instar de Molière. Son vœu a été exaucé.

La fête battait alors son plein à Anoumabo, un quartier populaire d’Abidjan, où a lieu tous les ans le Festival des musiques urbaines (Femua), quand le pire s’est produit. C’était le 24 avril 2016.

Le « roi de la rumba congolaise », pour reprendre l’expression de la presse abidjanaise, qui était l’artiste le plus attendu de la soirée, entamait le troisième air de son concert quand tout à coup il s’effondre sur scène, le micro en main.

Malgré « l’intervention des secours » sur place et l’évacuation vers un centre hospitalier, il n’a pu être sauvé. Choc en RDC et dans le monde entier. Sa voix unique, l’une des plus grandes d’Afrique, ne résonnera plus !

Les artistes ne meurent jamais, dit-on. Papa Wemba, le « Nkuru », restera à jamais vivant pour la postérité, par ses œuvres.

« Je ne suis pas parti, je suis juste passé de l’autre côté, tu me retrouveras dans mes chansons, je suis toujours là », peut-on lire sur la pochette de son album posthume « Forever de génération en génération ».

Né le 14 juin 1949 à Lubefu dans l’actuelle province du Sankuru (RDC), Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, dit Papa Wemba, un monument, un géant de la musique congolaise, laisse derrière lui une œuvre foisonnante, plus d’une cinquantaine d’albums réalisés entre 1970 et 2014.

Samedi 25 avril à 15h (heure de Paris), Radio Vexin Val de Seine en France rediffusera l’émission de l’année dernière (confinement oblige), en hommage à ce grand chanteur Congolais. Une spéciale à laquelle ont participé trois célébrités de la musique congolaise : Luciana Demingongo (ancien chanteur de Viva La Musica), Dona Mobeti (fondateur du groupe Cavacha et membre de l’association « Bana Matonge 1,2 et 3 ») et Michelino Mavatiku Visi (ancien guitariste au sein des orchestres Festival des Maquisards, Afrisa international, TP OK Jazz et président fondateur de l’ensemble musical Makfé).

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Le Salon des Médias et du Business ouvert ce jeudi à Kinshasa 

Published

on

C’est sur le thème: « Les médias, un atout pour la croissance des entreprises en RDC » que le Salon des Médias et du Business s’est ouvert ce jeudi 26 au 27 janvier 2023 à l’hôtel Fleuve Congo.

Événement incontournable de la scène des médias, le Salon des Médias et du Business est l’unique salon en RDC qui rassemble toute la presse et les opérateurs économiques pour discuter des possibilités d’une relation gagnant-gagnant.

Ce salon est organisé par l’Association des médias en ligne (MILRDC) en collaboration avec la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), avec l’appui technique d’Internews sur financement de l’Union Européenne dans le cadre du projet Medias Indépendants et Innovants (Medias 2I).

Prennent part à cette rencontre, environ une centaine de journalistes, communicateurs et chefs d’entreprises.

L’objectif visé par les organisateurs est double : « d’abord évaluer les avancées de l’écosystème médiatique et son impact éventuel sur la croissance des entreprises du pays et ensuite initier un espace d’échange sur diverses thématiques en vue d’améliorer la relation entre le secteur privé et les médias », a déclaré Noémie Kilembe, directrice adjointe d’Internews.

Durant les deux jours du Salon, les participants prendront part aux echanges à travers quatre panels. Les deux premiers prévus ce jeudi ont tablé sur « la réglementation de la publicité en RDC et son impact sur les revenus des médias »; et aussi « les médias face aux régies publicitaires et GAFAS ».

Pour ce vendredi, le premier panel traitera de la diversification des services et des offres des médias, alors que le deuxième planchera sur la gouvernance et la gestion des médias en tant qu’entreprise.

Ce Salon, convient-il de rappeler, rentre dans le cadre du projet M2I débuté en janvier 2020 et qui s’achève à la fin du mois de janvier 2023.

Déborah Kabuya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising